RSS

« PATRICK » (1978)

29 Sep

PATRICK« PATRICK » est un film australien tourné la même année que le britannique « LA GRANDE MENACE » sur un thème étrangement similaire : un homme doté de pouvoirs télékinétiques qui, bien qu’il soit plongé dans un coma irréversible, provoque des catastrophes à distance.

Si le film anglais bénéficiait d’un scénario élaboré et surtout d’un casting trois étoiles, celui-ci fait figure de parent pauvre. Tel qu’il est conçu, il aurait pu durer le tiers de son métrage, tant on a compris rapidement les tenants et aboutissants, au point d’avoir constamment plusieurs trains d’avance sur les protagonistes. L’écriture est scolaire, fastidieuse, accumule les clichés du genre jusqu’à l’hilarité et étire la moindre situation jusqu’à l’exaspération.

On ne peut même pas se rabattre sur les acteurs, tous aussi gauches et inexpérimentés les uns que les autres, à commencer par l’héroïne Susan Penhaligon particulièrement irritante, le patron de la clinique Robert Helpmann au visage cireux et aux manières précieuses ou Robert Thompson dont le seul exploit est de tenir les yeux grands ouverts sans ciller pendant de longues minutes.

PATRICK2

SUSAN PENHALIGON ET ROBERT THOMPSON

On ne voit pratiquement rien de l’Australie, tout étant tourné en intérieurs, mais l’ambiance générale est inhabituelle et dépaysante, ce qui constitue la seule singularité du film.

« PATRICK » jouit encore aujourd’hui d’une flatteuse réputation de « classique du fantastique australien ». Peut-être a-t-il fait son effet à l’époque de sa sortie, mais le temps n’a pas été clément envers lui et sa vision réclame à présent beaucoup de curiosité et de patience. Et éventuellement un pouce bien enfoncé dans la touche « avance rapide » de votre télécommande…

Publicités
 

4 réponses à “« PATRICK » (1978)

  1. Patrick

    30 septembre 2013 at 14 h 32 min

    Vous êtes un poil trop vache avec ce film qui est certes loin d’être extra dans son genre mais qui est aussi loin d’être mauvais.
    Il est quand même très intriguant.

     
  2. Kinskiklaus

    30 septembre 2013 at 17 h 21 min

    Patrick, je comprends bien votre vexation suite à la critique de Fred. Mais il ne parlait pas de vous.

     
    • Patrick

      1 octobre 2013 at 11 h 42 min

      héhé j’étais sûr qu’avec mon prénom on allait me faire une réflexion LOL

       
  3. walkfredjay

    30 septembre 2013 at 17 h 48 min

    Le fait d’avoir découvert ce film après « LA GRANDE MENACE » lui ôte sans doute beaucoup de son charme et de son intérêt…

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :