RSS

« CITIZEN X » (1995)

27 Août
UNE DES PROIES DU PRÉDATEUR...

UNE DES PROIES DU PRÉDATEUR…

Inspiré de faits réels survenus entre les années 80 et 90 (le premier serial killer recensé en Russie, qui fit plus de cinquante victimes), « CITIZEN X » est un superbe téléfilm HBO, joué par un cast principalement anglais, tourné en Hongrie et anticipant par bien des aspect sur le film coréen « MEMORIES OF MURDER » tourné huit ans plus tard.

CX3Lent, immersif, dépourvu de tout sensationnalisme, le film suit le chemin de croix d’un enquêteur obstiné (Stephen Rea), dont l’instinct infaillible va être muselé, étouffé par une bureaucratie bornée et incompétente pendant des années. Ponctué par de décourageantes réunions avec ce comité de militaires et d’apparatchiks castrateurs, « CITIZEN X » montre en parallèle le tueur (exceptionnel Jeffrey DeMunn, à filer le frisson en monstre du quotidien) qui poursuit ses méfaits en toute impunité pendant une décennie.

Mais le cœur du scénario, c’est la relation entre Rea et Donald Sutherland, son supérieur hiérarchique, un officier subtil mais prudent, qui au contact du policier va apprendre à se dresser contre la bureaucratie et même à ressentir quelque chose qui ressemble à… de la passion. C’est un des meilleurs rôles de la seconde moitié de carrière de l’acteur, qui opte pour un jeu fait de non-dits et de sous-entendus, pas si fréquent chez lui. Autour de ce beau trio : Imelda Staunton est parfaite comme toujours en épouse futée, Max Von Sydow délectable en psy incroyablement intuitif (son face-à-face avec le tueur est un grand moment) et Joss Ackland est odieux comme lui seul sait l’être.

Un film à découvrir donc, au scénario classique mais revitalisé par son contexte historique et géographique, par une reconstitution impeccable et porté par une distribution vraiment admirable. À mentionner également l’extrême finesse avec laquelle sont filmés les meurtres eux-mêmes, qui demeurent visuellement choquants sans sombrer dans le ‘gore’. De la très bonne télévision…

DONALD SUTHERLAND, JEFFREY DeMUNN, MAX VON SYDOW, STEPHEN REA ET IMELDA STAUNTON

DONALD SUTHERLAND, JEFFREY DeMUNN, MAX VON SYDOW, STEPHEN REA ET IMELDA STAUNTON

Publicités
 

2 réponses à “« CITIZEN X » (1995)

  1. Thierry Poncet

    28 août 2014 at 18 h 40 min

    Jeffrey de Munn ou Malcolm Mac Dowell ? Choix difficile. Pour Stephen rea, je garde en mémoire son extraordinaire prestation en vampire « comique » dans Entretien Avec Un Vampire.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :