RSS

« L’HOMME À LA TÊTE FÊLÉE » (1966)

19 Sep
FINE

SEAN CONNERY

Quel curieux film que « L’HOMME À LA TÊTE FÊLÉE » ! Une sorte de parabole sur la société moderne qui étouffe et brime la créativité et l’individualisme, narrée au travers du personnage improbable d’un poète new-yorkais tonitruant et asocial, incarné par… Sean Connery.FINE2

Dès le début, on est gêné par le ton bizarre adopté par Irvin Kerschner, entre la comédie sophistiquée à la Blake Edwards et la grosse farce plombée par une musique « prise-de-tête » et une direction d’acteur systématiquement « over the top » où même la toujours irréprochable Joanne Woodward se vautre dans un cabotinage crispant et braille toutes ses répliques d’une voix insupportable.

Pourtant, le film n’est pas antipathique, le message qu’il délivre, proche de celui de « VOL AU-DESSUS D’UN NID DE COUCOU » est subversif à souhait. D’ailleurs, cela finit là encore par une lobotomie du trublion, à part qu’ici, elle n’a aucun effet !

Dans un rôle qu’on dirait écrit pour Richard Burton ou Peter O’Toole, Connery s’en sort plutôt bien, même si on peine à l’imaginer en poète maudit. Mais son énergie vitale et cette animalité qui n’appartiennent qu’à lui font merveille et son accent écossais à couper au couteau est toujours un bonheur à écouter. À ses côtés, de belles comédiennes comme Jean Seberg dans un rôle idiot de bourgeoise désœuvrée ou Colleen Dewhurst en psy russe sensuelle.

JOANNE WOODWARD, SEAN CONNERY ET JEAN SEBERG

JOANNE WOODWARD, SEAN CONNERY ET JEAN SEBERG

New York est très bien mise en valeur, le montage est rythmé et évite l’ennui et quelques scènes comme cette lecture cataclysmique devant un club de vieilles dames distinguées valent le coup d’œil. Mais dans son ensemble, le film est inégal, bruyant, misogyne et inutilement clownesque. Sans sombrer dans l’introspection lugubre, le thème aurait sans doute mérité une approche un peu plus subtile.

Publicités
 

4 réponses à “« L’HOMME À LA TÊTE FÊLÉE » (1966)

  1. lemmy

    19 septembre 2014 at 12 h 10 min

    Incroyable. Je suppose que ce n’est pas sorti en dvd zone 2 ?

     
    • walkfredjay

      19 septembre 2014 at 15 h 05 min

      Bien sûr que non. Une tentative de Connery de devenir un acteur « sérieux » entre deux 007. Indispensable pour le fan.

       
  2. lemmy

    23 septembre 2014 at 23 h 27 min

    Je n’en avais jamais entendu parler avant ton article.

     
    • walkfredjay

      24 septembre 2014 at 8 h 36 min

      Échec commercial à sa sortie, le film est parti aux oubliettes réservées aux productions à budget moyen qui n’ont pas rencontré leur public. À l’époque, je pense que c’était trop demander aux admirateurs de Bond, d’aller voir Connery dans un si radical contremploi.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :