RSS

« NEW YORK NE RÉPOND PLUS » (1975)

15 Mar
YUL BRYNNER

YUL BRYNNER

« NEW YORK NE RÉPOND PLUS » (titre français sans grand rapport avec le contenu du film) est réalisé par le responsable de « OPÉRATION DRAGON », il confronte l’éclectique Yul Brynner au bergmanien Max Von Sydow dans un monde ravagé par une épidémie.NY3

Hélas, les récents films post-apocalyptiques et même la série « WALKING DEAD » ont achevé de faire de celui-ci une amusante antiquité et un summum de kitscherie. Ça se passe en… 2012. Pas le morose 2012 qu’on a connu, non : un 2012 alternatif où les quelques rescapés de l’Humanité semblent confinés dans deux ou trois pâtés de maison qui fleurent bon les backlots de studio, où tout le monde porte des tenues grotesques et bariolées et arbore des brushings bouffants (effets secondaires de la contamination ?). Engagé comme garde-du-corps par Von Sydow, leader d’une petite communauté, Brynner sorte de samouraï solitaire (torse-nu !) et quinquagénaire, est censé protéger les braves gens de brutes plus ou moins cannibales, dirigées par William Smith. Celui-ci s’appelle « Carotte » (sic !), il porte une chemise verte à la Robin-des-bois, arbore une teinture rouquine (d’où son surnom) et aime les tomates. C’est dire s’il est inquiétant…

Après divers affrontements mollassons dans des maisons en ruine, Brynner s’enfuit avec la fille enceinte de Von Sydow par les sous-sols de la ville, poursuivi pendant une bonne demi-heure par le bouffeur de tomates et ses acolytes.

On a beau bien aimer les trois acteurs cités, même s’ils n’étaient pas les derniers à tourner rigoureusement n’importe quoi, « NEW YORK NE RÉPOND PLUS » est difficile à regarder jusqu’au bout, tant les décors sont fauchés, le rythme inexistant et les personnages dépourvus de toute épaisseur. À peine retiendra-t-on le dernier face-à-face entre Yul et Smith qui verra notre chauve héros sacrifier une de ses mains d’un coup de hache, avant de repartir sauver l’Humanité avec le bébé qu’il vient d’accoucher et d’aller planter des tomates sur une île. Quant à Carotte, il sera bouffé par les rats, sans doute alléchés par son odeur de ketchup…

WILLIAM SMITH, YUL BRYNNER ET MAX VON SYDOW

WILLIAM SMITH, YUL BRYNNER ET MAX VON SYDOW

Advertisements
 

17 réponses à “« NEW YORK NE RÉPOND PLUS » (1975)

  1. evy

    15 mars 2015 at 10 h 45 min

    ça a l’air énorme, ce film 😀

     
    • walkfredjay

      15 mars 2015 at 10 h 53 min

      Faut aimer les carottes et les tomates…

       
      • evy

        15 mars 2015 at 11 h 01 min

        Tu aurais publié cette note un premier avril, j’aurais crié au gag !

         
  2. Patrick

    15 mars 2015 at 16 h 11 min

    C’est dommage que vous spoiliez le coup de l’amputation (scène qui m’avait traumatisé gamin) sinon pour l’avoir revu récemment je trouve que le film tient encore bien la route si comme moi on aime les séries B des années 70.

     
  3. Marc Provencher

    15 mars 2015 at 16 h 25 min

    « …où tout le monde (…) arbore des brushings bouffants. »

    Tout le monde ? Non ! Au moins un crâne résiste encore et toujours à l’envahisseur brushing !

     
    • evy

      15 mars 2015 at 16 h 36 min

      Mais pas aux perruques (ah, celle de Pancho Villa 😀 )

       
  4. Marc Provencher

    15 mars 2015 at 16 h 42 min

    «« NEW YORK NE RÉPOND PLUS » (titre français sans grand rapport avec le contenu du film).»

    C’est vrai, mais ça fait rudement sérieux, genre catastrophe imminente. Si j’étais un de ces légendaires traducteurs de titres en français (et ceux des années 2000 n’ont pas démérité d’un iota de leurs mythiques prédécesseurs), je garderais la formule sous le coude, prête à servir. Selon la ville où se passe à peu près n’importe quel film, disons Hartford ou Burlington (je sais que nos amis français sont friands de la fascinante Amérique alors j’ai fait exprès de choisir des villes particulièrement fascinantes) et ça devient ‘HARTFORD NE RÉPOND PLUS’ ou ‘BURLINGTON NE RÉPOND PLUS’, ce qui vous a tout de suite une autre allure !

     
  5. Seb1878

    15 mars 2015 at 20 h 09 min

    Du navet. Mais super fun !

     
    • walkfredjay

      15 mars 2015 at 20 h 39 min

      Un film où le méchant s’appelle Carotte ne peut pas être totalement mauvais.

       
  6. Seb1878

    15 mars 2015 at 21 h 41 min

    Vers la fin, Yul parle de son passé, de sa vie et on se dit : un peu d’humanité… enfin… et soudain : Un méchant surgit et Yul le décapite à coup de plaque en verre ! Très bonne comédie…

     
  7. lemmy

    15 mars 2015 at 23 h 21 min

    Fantastique film. J’aime le moment de « l’embauche » de Brynner : il attend torse nu – et torse très en avant – pendant des heures au soleil sur une voiture, sans bouger d’un pouce. Cela pourrait donner des idées à certains leaders politiques pour le cas des chômeurs.

     
    • walkfredjay

      16 mars 2015 at 0 h 06 min

      Tu oublies un détail : il attend effectivement « torse nu – et torse très en avant – pendant des heures au soleil sur une voiture, sans bouger d’un pouce » mais en plus de tout ça… IL A LES YEUX FERMÉS !!!

       
      • lemmy

        16 mars 2015 at 0 h 17 min

        Comme Toshiro Mifune dans « Soleil rouge » qui dormait en marchant, Brynner se reposait sous un soleil de plomb attendant que le film commence.

         
  8. evy

    15 mars 2015 at 23 h 33 min

    Bon, je veux le voir !!

     
    • lemmy

      15 mars 2015 at 23 h 38 min

      Dans ce film, le terminator est efféminé à côté de Brynner.

       
    • Marc Provencher

      15 mars 2015 at 23 h 41 min

      «Bon, je veux le voir !!»

      Ben oui, va falloir s’y mettre. Qui sait, à cause de sa phobie anti-brushings, WalkFredJay est peut-être passé à côté d’un chef-d’œuvre subtilement distancié. Et si ce manque de rythme, cette kitscherie, cette pauvreté de décors, cette façon de ne pas approfondir les personnages, ces tenues grotesques étaient voulus, délibérés, façon de résumer toute une époque ? Hein, dites ?

       
      • walkfredjay

        16 mars 2015 at 0 h 08 min

        Les brushings m’ont gâché tant de films, jusqu’à « 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE » ! 😀

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :