RSS

Archives Mensuelles: avril 2015

HAPPY BIRTHDAY, JILL !

JILL CLAYBURGH (1944-2010), ELLE A IDÉALEMENT SYMBOLISÉ LA FEMME DES ANNÉES 70.

JILL CLAYBURGH (1944-2010), ELLE A IDÉALEMENT SYMBOLISÉ LA FEMME DES ANNÉES 70.

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 30 avril 2015 dans ANNIVERSAIRES

 

« RETURN TO DRYROCK » : Edward Binns dans « The Dakotas »

JACK ELAM, « GOOD GUY » !

JACK ELAM, « GOOD GUY » !

« RETURN TO DRYROCK » est le premier épisode – si on exclue le « pilote » qui faisait en fait partie de la série « CHEYENNE » (oui, c’est un peu compliqué !) – et fut réalisé par le fiable Stuart Heisler.

LARRY WARD

LARRY WARD

Cet épisode a pour vedette à part entière Jack Elam. À la suite du meurtre d’un ami à lui, il se rend dans sa ville natale de Dryrock pour arrêter les coupables. Attaqué par ceux-ci, il les abat en état de légitime défense, mais tue également un jeune homme désarmé dans la confusion. Désavoué par son patron (Larry Ward qui a apparemment retrouvé son œil droit, après le ‘pilote’ où il était borgne !), Elam va devoir faire face à son ancien meilleur ami devenu shérif (Edward Binns), son propre père prédicateur et à la vindicte de la ville tout entière.

Il est vraiment plaisant et rafraîchissant de voir Jack Elam, indispensable silhouette de tant de grands westerns classiques, enfin accéder aux premiers rôles. On met d’ailleurs un certain temps à s’accoutumer à l’idée qu’il fasse partie des « héros » ! Il a d’excellents moments, sait rendre son ‘J.D. Smith’ à la fois sympathique, menaçant et toujours prêt à basculer du mauvais côté. Ses face-à-face avec son vieux père sévère et glacial sont très bien écrits et interprétés, comme ses confrontations « viriles » avec son chef.

À bien y regarder, cette étonnante série fait souvent penser aux « INCORRUPTIBLES », par la personnalité du héros, par le groupe de redresseurs-de-torts imperturbables et par son manque d’humour quasi-total. Quoi qu’il en soit, on ne décroche pas une seconde…

EDWARD BINNS ET JACK ELAM

EDWARD BINNS ET JACK ELAM

 

MAURICE FELLOUS : R.I.P.

MAURICE FELLOUS (1923-2015), DIRECTEUR PHOTO FRANÇAIS, FRÉQUENT COLLABORATEUR DE GEORGES LAUTNER.

MAURICE FELLOUS (1923-2015), DIRECTEUR PHOTO FRANÇAIS, FRÉQUENT COLLABORATEUR DE GEORGES LAUTNER.

 
1 commentaire

Publié par le 30 avril 2015 dans CARNET NOIR, FILMS FRANÇAIS

 

HAPPY BIRTHDAY, RICHARD !

RICHARD CARLSON (1912-1977), VEDETTE DE SÉRIES B DES ANNÉES 50, RECONVERTI À LA TV.

RICHARD CARLSON (1912-1977), VEDETTE DE SÉRIES B DES ANNÉES 50, RECONVERTI SUR LE TARD À LA TV.

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 avril 2015 dans ANNIVERSAIRES

 

« THE NOVEMBER MAN » (2014)

PIERCE BROSNAN

PIERCE BROSNAN

L’australien Roger Donaldson est un « faiseur » honnête mais inégal, dont on retiendra essentiellement deux franches réussites : « LE BOUNTY » et « SENS UNIQUE ». Sa réunion avec Pierce Brosnan qu’il avait déjà dirigé dans « LE PIC DE DANTE », a donc quelque chose d’aimablement rassurant et de prometteur.NOVEMBER

Hélas, « THE NOVEMBER MAN », tiré d’une série de romans d’espionnage, est un pensum fatigué post-Guerre Froide, qui nous ramène ce bon vieux Pierce dans un avatar grisonnant de 007, pour un scénario simplet narré de façon excessivement alambiquée. Exfiltration, fusillades, affrontements mentor/disciple (dans la bonne vieille tradition du « SCORPIO » de Michael Winner), vengeance et coups de théâtre prévisibles des heures à l’avance sont au programme. Tout le monde fait son job de façon routinière et professionnelle, mais rien n’accroche vraiment l’intérêt, rien n’émeut ou n’excite…

Le cast, de Luke Bracey à Olga Kurtlenjo est uniformément morne et sans relief, souvent même à côté de la plaque. Seul surnage « Pierce-la-classe ». À 60 ans passés, l’homme n’a rien perdu de sa belle allure, de son intensité et de sa souplesse dans les séquences d’action. Auréolé de son passé bondien, il est immédiatement crédible en super espion ultra-compétent et assure le spectacle à lui tout seul.

On peut à la rigueur voir « THE NOVEMBER MAN » d’un œil endormi, car il permet de visiter Belgrade de long en large, d’en apprécier les belvédères. Pour le reste, le dialogue est une enfilade de lieux-communs (ah ! l’éternel kidnapping de la fille de notre héros, qui tombe comme un cheveu sur la soupe), les poursuites et bastons tiennent lieu de scénario et tout ce petit monde joue à jouer sans y croire une seconde.

 
21 Commentaires

Publié par le 29 avril 2015 dans AVENTURES ET ACTION, ESPIONNAGE

 

ANDREW LESNIE : R.I.P.

ANDREW LESNIE (1956-2015), DIRECTEUR PHOTO AUSTRALIEN, CONNU POUR SA COLLABORATION ASSIDUE AVEC PETER JACKSON.

ANDREW LESNIE (1956-2015), DIRECTEUR PHOTO AUSTRALIEN, CONNU POUR SA COLLABORATION ASSIDUE AVEC PETER JACKSON.

 
3 Commentaires

Publié par le 28 avril 2015 dans CARNET NOIR, CINÉMA INTERNATIONAL

 

JAYNE MEADOWS : R.I.P.

JAYNE MEADOWS (1919-2015), ACTRICE DE COMÉDIES, ESSENTIELLEMENT VUE À LA TV.

JAYNE MEADOWS (1919-2015), ACTRICE DE COMÉDIES, ESSENTIELLEMENT VUE À LA TV.

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2015 dans CARNET NOIR