RSS

« OSTERMAN WEEK-END » (1983)

01 Août
RUTGER HAUER

RUTGER HAUER

Un roman de Ludlum, une mise-en-scène de Peckinpah, une BO de Schifrin et un casting à faire saliver n’importe quel cinéphile normalement constitué. Sur le papier, « OSTERMAN WEEK-END » a tout pour taper dans le mille. Et qu’il soit en plus l’ultime film réalisé par ‘Bloody Sam’, incite à l’indulgence par avance.WK3

Mais il s’avère un peu dur de s’attacher à ce film paranoïaque et inutilement tortueux, qui développe une intrigue absconse, des personnages tellement troubles qu’on finit par s’en désintéresser complètement, pour aboutir à un dénouement décevant en queue-de-poisson. De la Guerre Froide au complot d’un politicien va-t-en-guerre en passant par l’ingérence du KGB, on n’aboutit en fin de compte qu’à une bête histoire de vengeance.

Bien sûr, tout n’est pas à jeter dans « OSTERMAN WEEK-END ». Sam Peckinpah était au bout de son rouleau, mais pas encore tout à fait mort. Il gère bien l’aspect prémonitoire d’une Amérique assujettie aux médias et aux images trafiquées et démultipliées, on reconnaît sa patte dans quelques (rares) scènes d’action et la fausse tête de chien dans le frigo est un évident clin d’œil au chat dans le placard des « CHIENS DE PAILLE ». Reste que la photo est tristounette, que le montage abuse de fondus-enchaînés redondants et que les acteurs semblent tous très mal à l’aise.

Rutger Hauer est un curieux choix pour jouer ce journaliste politique ‘All American’ (même si le dialogue tente de justifier son accent étranger de façon maladroite) et patriote, John Hurt virevolte dans un rôle ambigu de tireur de ficelles à moitié fou, Meg Foster a une belle présence physique dans un personnage sous-exploité. Et Burt Lancaster retrouve son emploi-fétiche de facho intelligent et dangereux qui avait déjà fait ses preuves dans « 7 JOURS EN MAI » et « EXECUTIVE ACTION » : il arrive encore à être inquiétant.

RUTGER HAUER, JOHN HURT ET BURT LANCASTER

RUTGER HAUER, JOHN HURT ET BURT LANCASTER

À voir donc, pour le complétiste peckinpien (celui qui trouve par exemple que « TUEUR D’ÉLITE » est remarquable et que « CONVOI » a des qualités !), qui cherchera envers et contre tout des traces, même infimes, du génie du vieux Sam.

Advertisements
 

4 réponses à “« OSTERMAN WEEK-END » (1983)

  1. Askel

    1 août 2015 at 9 h 49 min

    L’édition blu-ray est juste DE-GUEU-LASSE (tout comme le nouveau master utilisé par Criterion pour Pulsions et approuvé par De Palma, je ne sais pas ce qui s’est passé) ! ><

     
    • walkfredjay

      1 août 2015 at 9 h 52 min

      Exact. Espérons que ça ne soit pas le seul matériel disponible !

       
  2. JICOP

    1 août 2015 at 10 h 53 min

    Au fond , comme pour de nombreux films (  » Heaven’s gate  » ,  » il etait une fois en Amerique  » etc… ) , le film de Peckinpah arrive trop tard .
    En plein dans les annees Reagan alors que c’est un thriller paranoiaque post Watergate a la  » parralax view  » ..
    Le vieux lion rugit encore dans certaines sequences et comme tu l’as souligne justement , il existe un aspect terriblement premonitoire dans l’utilisation des images et le basculement technologique dans les services de renseignement .
    Sans etre exagerement Peckinpah-dolatre et quand je vois la fin de carriere de certains cineastes , je me dis que Big Sam a plutot bien conclu son oeuvre .

     
  3. Patrick

    1 août 2015 at 18 h 00 min

    La 1ère fois que je l’ai vu je n’avais pas exactement qui était Peckinpah et je l’avais regardé par rapport à son histoire et son casting ; je me rappelle avoir été peu enthousiasmé.
    Puis je l’ai revu l’an dernier (Peckinpah étant devenu entretemps un de mes cinéastes fétiches) et s’il est clair que c’est un film mineur dans sa carrière, le film possède des qualités (au début lors de la course-poursuite en voitures avec un hélicoptère si je me souviens on retrouve bien son sens incroyable pour les ralentis) et se laisse regarder sans problème.
    C’est toujours mieux que son médiocre Convoi.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :