RSS

« MAGGIE » (2015)

04 Août

MAGGIE2Il y a des promesses qu’on se doit de faire avec beaucoup de prudence. Ainsi, quand on annonce Arnold Schwarzenegger dans un film de zombies, on doit bien savoir ce qu’attend/espère le public : des corps-à-corps dantesques entre le Terminator et des hordes de morts-vivants affamés, des séquences d’action anthologiques, des effets spéciaux à faire dresser les cheveux sur la tête, etc.

Alors quand on découvre « MAGGIE », on ne peut qu’être un tantinet dépité. Le film a toutes les allures d’un énième « low budget » post-apocalyptique. Un drame intimiste, dépressif, à la photo monochrome et sous-exposée, à la caméra systématiquement « bougée ». Arnold lui-même s’est mis en mode « M. Tout-le-monde », dans un rôle d’agriculteur barbu de l’Amérique profonde (non, son accent autrichien n’est absolument pas justifié !), dont la fille aînée a été contaminée par un zombie et commence à se transformer. Situé dans quelques rares décors dépouillés, à peu près dépourvu de rebondissements, sans la moindre séquence un tant soit peu spectaculaire, « MAGGIE » n’offre finalement à contempler que la lente progression de la « maladie » chez Abigail Breslin qu’on voit se dégrader scène après scène, jusqu’à la conclusion inéluctable.

C’est franchement ennuyeux et même pénible. On comprend assez vite qu’il ne se passera rien. Les « rencontres » avec les zombies sont trop rares et trop expédiées pour faire illusion, d’autant que l’avalanche de films et de séries TV sur ce sous-genre ont vraiment épuisé le filon et la curiosité. Cela aurait-il mieux fonctionné avec un autre acteur que Schwarzie ? Probablement. Car privé de ce qui fait son identité (les muscles, le second degré, les répliques-qui-tuent), le bonhomme malgré ses visibles efforts, a tout de même du mal à s’imposer comme acteur dramatique. À tenter éventuellement pour le plaisir unique de voir la star de blockbusters dans une petite production indépendante et dans un contremploi de quidam angoissé et impuissant.

ARNOLD SCHWARZENEGGER

ARNOLD SCHWARZENEGGER

Advertisements
 

38 réponses à “« MAGGIE » (2015)

  1. lemmy

    4 août 2015 at 21 h 49 min

    Je serai moins dur que toi et ai apprécié ce petit film, mais je ne suis pas objectif du tout concernant Arnold. Il est conforme à ce qu’on attend d’un tel rôle, même si les situations auraient pu être beaucoup plus noires, je pense notamment à la fin de Maggie et comment ce qui était inéluctable a été évité, du moins dévié. Arnold, si iconique, peut-il faire un contre-emploi ? Peut-il être sobre et affligé ? Alors oui, après on se dit qu’un autre comédien aurait pu le faire. Mais après on se dit que Arnold S. vieillit et a presque 70 ans. Mais son charisme reste, mais diffère, surtout dans un tel rôle.

    Après, il vient de refaire un Terminator, qui va sonner le glas de sa carrière d’acteur de « blockbuster » (que j’entends comme film fait/recetté pour ramasser 100 ou 200 millions de dollars » 🙂 ).

     
    • Marc Provencher

      4 août 2015 at 21 h 54 min

      «…(que j’entends comme film fait/recetté pour ramasser 100 ou 200 millions de dollars »

      Ben oui, comme ‘BORSALINO’, par exemple. 🙂

       
      • lemmy

        5 août 2015 at 0 h 10 min

        Tout à fait, 100 millions de centimes 🙂 Et ce fut un bide pour « Une chance pour deux » et pour « Borsalino and co ».

         
    • walkfredjay

      4 août 2015 at 23 h 33 min

      Comme toi j’aime beaucoup Arnold, mais je pense qu’il a ses limites comme comédien et qu’elles sont plus étroites que celles d’un Stallone. Je ne le crois pas capable de faire son « COP LAND » par exemple. Mais… qui sait ? C’est encore un jeunot !

       
      • lemmy

        5 août 2015 at 0 h 08 min

        Ce gros bébé a fait quelques efforts depuis son « retour ». « Evasion » est son meilleur rôle et dans « Sabotage » il s’essaie à autre chose. Dans le dernier terminator, il est hilarant de terminatorisme.

        Pour le reste, il est un acteur pleinement conscient de ses limites, ce qu’il a toujours pris en compte.

        Dans « Maggie », il montre qu’il peut être crédible dans un rôle normal. A presque 70 ans, il était temps 🙂 Désormais que ses jours de champion du box-office sont échus, il va peut-être s’essayer à autre chose. Je le crois totalement capable d’un « Cop land », du moins je l’espère : son prochain film serait « 478 », un film produit par Aronofski et écrit par le scénariste de « Enemy » de Villeneuve, où il serait un père voulant tuer un contrôleur des airs, qu’il rend responsable d’un crash ayant notamment tué sa famille, le film n’est pas décrit comme étant un film d’action.

        Arnold n’est certes pas aussi bon qu’un Stallone comme comédien, mais il semble qu’il sache se plier aux directives d’un metteur en scène et n’a jamais hésité à avoir de vrais metteurs en scène, qu’il ne voit pas comme un Yes man, ce qui n’est pas le cas de Stallone, qui n’a jamais pu avoir un vrai metteur en scène (sauf dans « Copland », si on peut dire que Mangold soit un grand metteur en scène).

        Mais nom de dieu, je donnerai une tête de lion pour qu’il y ait un nouveau Conan 😉

         
      • Marc Provencher

        5 août 2015 at 0 h 18 min

        « J’aime beaucoup Arnold, mais je pense qu’il a ses limites comme comédien et qu’elles sont plus étroites que celles d’un Stallone. Je ne le crois pas capable de faire son « COP LAND » »

        À l’époque de ‘TWINS’ et autres tentatives pour lui faire jouer autre chose que des robots ou des muscle-men paramilitaires, je me rappelle avoir fantasmé sur Arnold pour jouer le rôle du colosse demeuré dans ‘DES SOURIS ET DES HOMMES’. Après tout, il avait la carrure et en quelque sorte l’innocence nécessaires. Mais aujourd’hui – et aussi après que soit sortie sur les entrefaites la belle adaptation où le rôle était tenu par John Malkovich (et son frère plus malin par le sous-estimé Gary Sinise) – je pense que j’étais fou, que c’eût été un désastre !

        Il n’empêche qu’Arnold est aujourd’hui meilleur acteur que dans le temps, car l’âge l’a rendu plus expressif. En tout cas c’est ce que je me suis dit en le voyant aller dans ‘LAST STAND’ – même si le film fait plutôt « plaisir coupable pour fan » que vrai bon thriller.

         
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 7 h 20 min

        Arnold a clairement fait des progrès depuis son comeback sur les écrans. C’est indéniable. Cela en fait-il un véritable « acteur » ? Je ne suis pas sûr… Un personnage, oui. Une icône, sûrement…
        Je l’avais trouvé très embarrassant dans ses comédies avec De Vito et autres tentatives du même genre.

         
      • lemmy

        5 août 2015 at 12 h 14 min

        Marc, tu as des fantasmes particuliers. A l’époque, ça aurait effectivement été une folie 🙂 « The last stand » est un bon film coupable, un retour à la Schwarzie, avec un excellent metteur en scène (qui ne fait pas son meilleur boulot avec ce film hollywoodien). Mon fantasme personnel serait de le voir dans un film à la « Bronco Billy » (d’Eastwood). Et dans un nouveau Conan…

         
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 12 h 18 min

        Mon fantasme à moi serait de le voir dans une petite production allemande, jouer un vieux monsieur exilé pendant des années aux U.S.A. et qui revient s’installer dans son village natal. Et tout joué en allemand !

         
      • lemmy

        5 août 2015 at 12 h 31 min

        Et pourquoi pas un reboot de « Derrick » ou un « Derrick reloaded » ?

         
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 13 h 02 min

        « DERRICK » : « He’s back in Germany. And this time… It’s personal ! ».

         
  2. JICOP

    5 août 2015 at 0 h 32 min

    Si Lemmy , il a eu un grand metteur en scene : Gerard Krawczyck pour  » Taxi 3  » . Ok je sors .
    Non je reviens , il a eu des grands metteurs en scene mais comme par hasard , c’etaient leurs mauvais films : Huston et  » A nous la victoire  » ; Walter Hill et  » du plomb dans la tete  » ou John Landis avec « Oscar  » .
    Le seul bon metteur en scene pour Stallone , c’est Stallone lui-meme .

     
    • walkfredjay

      5 août 2015 at 7 h 18 min

      « OSCAR » fait partie de mes plaisirs (très) coupables. J’aime bien le prologue avec Kirk Douglas et la profusion de seconds rôles venus de tous horizons… Par contre, je ne sais pas s’il serait très judicieux de le revoir ! 😉

       
      • lemmy

        5 août 2015 at 10 h 41 min

        « Oscar »… Depuis de longues années, traînent sur mes étagères « Arrête ou ma mère va tirer » avec Stallone et « Junior » avec Schwarzenegger… Je n’ai jamais osé les toucher ; le second a l’ait très gratiné.
        Et pourtant, je viens d’emprunter « Jumeaux » dans une médiathèque, que je n’ai pas revu depuis sa sortir ciné.
        Mais j’ai de la sympathie pour « Un flic à la maternelle ».

         
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 10 h 45 min

        Absolument : « KINDERGARTEN COP » est très sympathique et Pamela Reed est géniale en fausse soeur de Schwarzie !

         
    • lemmy

      5 août 2015 at 10 h 36 min

      Tu sors, Jicop 😉 J’avais vu cette apparition avec surprise en zappant sur ça, surprenante association ; je crois que Stallone envisageait Besson pour Rambo IV… Mais tu as raison, Stallone a tourné les pires films de ces grands metteurs en scène. « Le canard enchaîné » d’il y a quelques semaines a même fait un petit article sur le comportement de Stallone pendant « A nous la victoire », d’après les souvenirs peu flatteurs de Jean-François Stevenin.
      J’ai totalement zappé que Landis avait fait « Oscar », que je n’ai jamais vu.

       
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 10 h 43 min

        Transposition du succès de De Funès dans l’univers des gangsters américains des années 30. Comme c’est Landis, c’est moins nul qu’on aurait pu craindre et le générique-début est amusant. Je vais le déterrer et le remettre sur la pile, tiens…

         
      • JICOP

        5 août 2015 at 14 h 11 min

        Enfer et damnation . Besson sur  » John Rambo  » . Lemmy , t’es pas cool . Comment trouver le sommeil maintenant ? .
        Deja que le projet  » Valerian  » du meme Besson me fait faire des cauchemars .
        Heureusement Sly a repris le projet a l’epoque .
        Pour  » Oscar  » , faudrait que je le revois du coup ; je me rappelle quand meme d’un festival de cabotinage en liberte .
        C’est vrai que la patte Landis est presente , ca a peut etre pris une bonne patine avec le temps .
        J’ai du filer mon dvd de  » Junior  » a un misereux , j’ai honte en y repensant , j’espere qu’il l’a revendu pour s’ acheter un sandwich .

         
  3. Thomas Pacull

    5 août 2015 at 6 h 36 min

    Stallone a travaillé avec de bons réals sur de bons films a ses débuts : Avildsen pour Rocky ,Kotcheff pour Rambo et surtout Norman Jewison pour F.I.S.T .

     
  4. Val

    5 août 2015 at 10 h 53 min

    J’aime beaucoup « Arrête ou ma mère va tirer », « Junior » et « Jumeaux », mais bon, je me dis que parfois, j’ai des goûts « particuliers »… J’ai un vague souvenir de « Un flic à la maternelle » et je n’en ait aucun de « Oscar » avec Stallone (Kirk Douglas a joué dedans ?).
    Le fait que ces « durs » s’essaient à la comédie, même lourdingue, est une bonne chose : après tout, ce sont des acteurs, et ils ne furent pas les premiers à tenter de sortir de leurs rôles habituels.
    Me revient l’image de John Wayne dans « Le Grand Sam », Marvin dans « Cat Ballou » et « La Kermesse de l’Ouest ».
    Mais je reconnais que les films que je viens de cités sont moins « redoutables » à voir que « Jumeaux » ! 😀

     
    • walkfredjay

      5 août 2015 at 11 h 00 min

      Oui, Douglas joue dans « L’EMBROUILLE EST DANS LE SAC » (titre français de « OSCAR », si, si !). Il tient un caméo non-mentionné au générique. Il est le père agonisant de Sly qui lui balance des baffes monumentales avant de passer l’arme à gauche.

       
    • lemmy

      5 août 2015 at 11 h 56 min

      C’est donc toi, Val, la personne qui a vu « Junior » ?

       
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 12 h 07 min

        Celui où Arnold est enceint ? J’avais tenu 20 minutes et j’avais fini par arrêter, complètement déprimé… On pourra au moins dire un truc positif sur Arnold : il n’a peur de rien !

         
      • Val

        5 août 2015 at 13 h 10 min

        Je suis l’une des trois personnes à avoir vu « Junior », les autres étant ma soeur et ma nièce… 😀

        Je viens de voir le début de « L’embrouille est dans le sac » sur « You Tube », doublé en… Croate ? Moldave ? Syldave ? Bref, j’ai juste fait une capture écran de Stallone et Douglas pour illustrer un post à venir…

         
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 13 h 13 min

        La seule occasion de les voir ensemble, alors qu’ils auraient dû être partenaires dans « RAMBO »…

         
  5. Val

    5 août 2015 at 11 h 32 min

    Je veux revoir « L’embrouille est dans le sac » !!!! 😀

     
  6. Seb1878

    5 août 2015 at 13 h 31 min

    Je garde un excellent souvenir de L embrouille. Ornella Muti etait superbe. Et kirk hilarant ! Un tres bon divertissement. Classy.

     
    • walkfredjay

      5 août 2015 at 13 h 39 min

      Sans oublier Marisa Tomei et Chazz Palminteri, Don Ameche, Yvonne de Carlo, etc.

       
      • lemmy

        5 août 2015 at 17 h 01 min

        Il y a Yvonne de Carlo et Kirk Douglas dans ce film ?!

         
      • walkfredjay

        5 août 2015 at 17 h 51 min

        Et c’est pas tout ! Jette un coup d’oeil…

        http://www.imdb.com/title/tt0102603/?ref_=nv_sr_5

         
      • Seb1878

        6 août 2015 at 13 h 39 min

        Un four vraiment injuste mais c est la faute à Stallone ! Son public ne pouvait accepter un revirement pareil. C est comme Steven Seagal qui ferai un film des freres Dardenne.

         
  7. JICOP

    5 août 2015 at 17 h 22 min

    Le pere Landis a toujours aime reunir de bons castings .
    Se souvenir de celui d' » into the night  » .
    Celui-ci est de premiere bourre .

     
  8. Marc Provencher

    5 août 2015 at 18 h 32 min

    «Mon fantasme à moi serait de le voir dans une petite production allemande, jouer un vieux monsieur exilé pendant des années aux U.S.A. et qui revient s’installer dans son village natal.»

    Très beau projet, à ceci près que je croyais que Schwarzie était autrichien, pas allemand. Mais peu importe: les non-acteurs ne sont jamais meilleurs que dans leur propre rôle. Par exemple, John Kitzmiller n’était sans doute pas l’acteur du siècle, même s’il se débrouillait bien, exemple dans ‘DOCTEUR NO’ ; mais il était superbement convaincant dans ses rôles de GI américains, comme ‘VIVRE EN PAIX’, un Zampa des temps héroïques (1947) ou ‘LA VALLÉE DE LA PAIX’ (1957), qui lui valut le Grand prix d’interprétation à Cannes.

    Alors sur le même pattern, Arnold Schwarzenegger incarne un Autrichien qui a fait sa vie aux USA mais qui, une fois l’âge de la retraite venu, décide de rentrer en Autriche. Son boulot aux USA n’était pas de faire l’acteur ni le culturiste – quand même – mais par contre, il a fait de la politique, disons municipale, en Californie. Le vrai sujet du film, de toute façon, est la perpétuelle transformation qui est le propre de l’Homme: à son retour en Autriche, notre vieux héros a un sacré choc, car il ne reconnaît plus sa vieille patrie et ne reconnaît pas non plus les Autrichiens d’aujourd’hui, forcément bien différents du peuple autrichien d’il y a 40 ans. C’est seulement alors qu’il réalise à quel point il est américain, et qu’ayant vécu dans la nostalgie de l’Autriche tant qu’il vivait aux USA, le voilà désormais condamné à vivre dans la nostalgie des USA maintenant qu’il est de retour. Mais bon, il ne se passe pas grand-chose dans cette histoire, alors j’imagine qu’un producteur avisé ferait complètement dévier le projet, après m’avoir évincé du scénario bien sûr. Dans cette nouvelle version, Schwarzie se rend compte qu’une extrême-droite à la Heider a pris le contrôle de son village natal et de ses environs et il entreprend de nettoyer les néo-nazis avec un arsenal incroyable. Il les descend tous et FIN.

     
    • walkfredjay

      5 août 2015 at 18 h 49 min

      Excellent ! Et à la fin, il se tourne vers la caméra, pointe l’index comme un revolver et balance : « Ich komme wieder ! ».

       
  9. Corey

    6 août 2015 at 17 h 15 min

    Schwarzenegger acteur ? C’est pas sérieux… Peut-être un poil moins insignifiant que Seagal, et encore…

     
    • walkfredjay

      6 août 2015 at 17 h 59 min

      Plus drôle surtout ! Mais un film comme « MAGGIE » marque ses limites.

       
  10. Seb1878

    6 août 2015 at 19 h 26 min

    Revu l embrouille. À NE PAS REVOIR. Stallone est mauvais et le film est bien trop long. Mais le debut est tjs drole. Subjectif.

     
    • walkfredjay

      6 août 2015 at 19 h 31 min

      Je serais plutôt enclin à te croire : je ne me souviens QUE du début ! (le générique en pâte à modeler si mes souvenirs sont bons et les baffes de Kirk). Comme quoi il n’en faut pas beaucoup pour garder un bon souvenir d’un film…

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :