RSS

« FAST & FURIOUS 7 » (2015)

05 Sep

FAST« FAST & FURIOUS 7 » tient à la fois de la ‘franchise’ « MISSION : IMPOSSIBLE », des films de super-héros Marvel et de ce que les producteurs des 007 ont toujours rêvé d’accomplir. Le tout mâtiné de muscles anabolisés à la sauce des années 80. Franchement, on voit mal comment aller plus loin dans le blockbuster décérébré et décomplexé. Ce film est une sorte de perfection !

Nul n’est besoin d’avoir vu les six autres pour se laisser happer par ce n°7 survitaminé, qui d’un point de départ tout ce qu’il y a de quelconque, devient peu à peu une véritable orgie de séquences d’action incroyables, de morceaux de bravoure drôles tant ils se fichent ouvertement de toute vraisemblance. Dès la première scène (Jason Statham au chevet de son frère à l’hôpital et ce qui s’ensuit), on sait qu’on va s’amuser comme des petits fous. L’acteur anglais incarne une sorte de Terminator monomaniaque sans jamais changer d’expression pendant plus de deux heures. Il est absolument réjouissant !

Les cascades en voitures, habile mélange de CGI et de plans « en dur », sont époustouflantes (la chute libre des véhicules d’un avion-porteur laisse sans voix), les bagarres à mains nues sont d’une rare férocité, mais jamais sanglantes. D’ailleurs, dans « FAST & FURIOUS 7 », on peut tomber dans des ravins, chuter d’un gratte-ciel ou se prendre des missiles à quelques mètres de soi, on s’en sort non seulement sans une égratignure, mais les vêtements immaculés. Il suffit d’accepter les règles du jeu.

Autour d’un Vin Diesel toujours aussi peu passionnant mais tout à fait dans son élément, on retrouve Michelle Rodriguez une revenante de la série, ce cher Kurt Russell en vieille barbouze rusée, Dwayne Johnson en superflic tatoué jusqu’aux yeux qui fait exploser le plâtre enserrant son bras en gonflant le biceps. Et bien sûr Paul Walker, mort pendant le tournage. L’épilogue lui rend un hommage appuyé mais assez finement exécuté, d’autant moins évident que si l’acteur est décédé, son personnage ne l’est pas. Jolie prouesse…

PAUL WALKER, VIN DIESEL, KURT RUSSELL, JASON STATHAM ET DWAYNE JOHNSON

PAUL WALKER, VIN DIESEL, KURT RUSSELL, JASON STATHAM ET DWAYNE JOHNSON

C’est du cinoche « pop corn » à son paroxysme, de la superproduction explosive qui fait passer le temps sans jamais décrocher. À noter qu’au milieu d’un dialogue succinct et truffé de clichés, surnagent quelques ‘one liners’ à hurler de rire (« Je vais te casser ce doigt en six endroits et te le fourrer là où le soleil ne brille jamais »).

Publicités
 

2 réponses à “« FAST & FURIOUS 7 » (2015)

  1. lemmy

    19 septembre 2015 at 19 h 34 min

    Jason Statham est absolument extraordinaire dans ce Fast & Furious qui vire à la parodie, dans un ton si sérieux et bd qu’il est difficile de départager entre le volontairement et l’involontairement drôle/ridicule. La première scène, incroyable, où apparaît Statham est digne des ZAZ, la scène pourrait figurer dans « Top secret ». Il arrive à arborer un sérieux second degré avec un aplomb dantesque. Avec son rôle exceptionnel dans « Spy », en inspecteur Clouseau bondien mononeuronal, Statham commence à se démarquer du reste de ses collègues comédiens d’action.

    Pour le reste, le casting est absolument lamentable, à part Dwayne Johnson, en personnage de bd. La cool attitude de la bande à Vin Diesel est d’un réac absolu, avec des phrases creuses et grotesques autour de la « famille » et des tentatives risibles de « psychologie », et là on retombe dans un premier degré hallucinant. Je mets à part Kurt Russell, à qui on veut donner l’air cool et qui comme les autres a l’air d’un branleur de première.

    J’ai passé un bon moment.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :