RSS

« OVER THE TOP – LE BRAS DE FER » (1987)

14 Juin

OVERProduit pendant les grandes heures de la Cannon et réalisé par Menahem Golan en personne, « OVER THE TOP – LE BRAS DE FER » est une resucée de « ROCKY 3 », qui s’offre le luxe d’avoir Sylvester Stallone lui-même pour camper un ersatz de Rocky !

Portant le patronyme très improbable de ‘Lincoln Hawk’, Sly est un routier champion de bras-de-fer qui tente à la demande de son ex-femme mourante, de renouer avec son fils de douze ans qu’il n’a pas vu grandir. Les deux premiers tiers sont un road movie lacrymal extraordinairement primaire et racoleur au sentiment. La dernière partie est consacrée au championnat du monde à Las Vegas et à la reconquête de ce fils perdu. On reste consterné par ce plagiat éhonté du style « ROCKY », par cet étalage de montagnes de muscles éructants aux faciès rubiconds, par l’incroyable accumulation de clichés (le riche et méchant beau-père joué par Robert Loggia) et par le mauvais goût inouï et la niaiserie de l’ensemble.

Alors par quel miracle parvient-on à rester jusqu’au bout ? D’abord parce que les caméras de Golan sont parvenues à capter l’air du temps des eighties avec tout leur kitsch et leur clinquant, sans oublier la BO de Moroder. Et puis grâce à Stallone qui adopte un style « profil bas ». Il est très sympathique, même s’il joue visiblement cela les doigts dans le nez. Son brushing et ses énormes bras musculeux finissent par acquérir une certaine patine nostalgique et quelques moments avec le petit David Mendenhall sont assez réussis. Susan Blakely (qui avait déjà croisé Stallone dans « CAPONE » et « LES MAINS DANS LES POCHES ») apparaît trop brièvement sur son lit d’hôpital. Dommage…

OVER2

SYLVESTER STALLONE ET ROBERT LOGGIA

« OVER THE TOP » est très représentatif de l’ère Golan-Globus, c’est un produit commercial sans âme, totalement décomplexé, pas très respectueux de l’intellect de son public, mais qu’on regarde aujourd’hui avec une sorte d’incrédulité amusée. À condition d’être dans le bon ‘mood’, bien sûr !

Publicités
 

22 réponses à “« OVER THE TOP – LE BRAS DE FER » (1987)

  1. Patrick

    14 juin 2016 at 15 h 40 min

    C’est vrai que ce n’est pas un bon film pourtant Over the top se regarde sans jamais s’ennuyer et la réalisation de Golan en soi n’est pas mauvaise et puis j’aime bien Sly.

     
  2. Edmond

    14 juin 2016 at 18 h 31 min

    Le souvenir que j’ai de ce film , ce sont les trognes des pratiquants en particulier Rick Zumwalt

     
  3. Miguel

    14 juin 2016 at 19 h 39 min

    La firme Canon est certainement la boite de prod la plus étonnante de son époque. Des films d’actions ou de karaté tournés dans un genre « bloody sam » pas très soigné le tout accompagné avec de la variette rock FM et…ça marche ! Des bons petits succès commerciaux et quelques acteurs propulsés à une renommée internationale.

     
    • walkfredjay

      14 juin 2016 at 20 h 24 min

      Sans oublier des projets « alibi » avec Godard, Schroeder ou Cassavetes, pour redorer leur blason.

       
      • Miguel

        14 juin 2016 at 20 h 51 min

        Je me souviens d’avoir été très surpris à l’époque de voir leur logo pour le film « Barfly »

         
      • walkfredjay

        14 juin 2016 at 22 h 34 min

        Ils voulaient s’acheter une respectabilité. Je me demande s’ils les visionnaient, ces films-là ! 😉

         
    • JICOP

      14 juin 2016 at 20 h 29 min

      En effet . Pas moins de deux documentaires sont sortis sur cette période folle et qui sont très bien faits  » Electric boogaloo » et  » the go-go boys  » : un summum de poésie .

       
      • Patrick

        15 juin 2016 at 15 h 44 min

        2 très bons documentaires

         
  4. Corey

    14 juin 2016 at 23 h 21 min

    Je ne m’en rappelle plus de celui-la. C’est pire que Cobra, ou pas ? (si c’est possible…)

     
    • walkfredjay

      15 juin 2016 at 7 h 20 min

      Non, ce n’est pas pire (difficile de faire pire que « COBRA » !), mais c’est moins drôle au 20ème degré…

       
      • Seb1878

        15 juin 2016 at 9 h 34 min

        Cobra est un super film !

         
      • walkfredjay

        15 juin 2016 at 9 h 47 min

        Euh… C’est bien possible, après tout ! 😀

         
      • Askel

        15 juin 2016 at 11 h 00 min

        « – J’vais tout faire péter !
        – Vas-y. Je m’en fous, j’irai faire mes courses ailleurs. » x)

         
  5. Corey

    15 juin 2016 at 12 h 44 min

    Oui, Cobra c’est culte au 3e degré, un monument comique qui s’ignore, rien que l’arrivée de Stallone en moto avec sa copine derrière, je suis mort de rire !

     
    • walkfredjay

      15 juin 2016 at 13 h 27 min

      Jamais revu, mais des images indélébiles : les énormes lunettes de Stallone qui lui faisaient une tête de mouche, son allumette entre les dents, ses gants… Des sous-Mad Max en train de cogner des haches au-dessus de leurs têtes, l’oeil de poisson mort de Brigitte Nielsen, et des répliques cultissimes.

      Je me suis presque donné envie de le revoir !!! 😀

       
      • Seb1878

        15 juin 2016 at 16 h 31 min

        La pizza découpée aux ciseaux…
        Un chef d’oeuvre.

         
  6. JICOP

    15 juin 2016 at 14 h 57 min

    Cobra est un monument qui s’ignore .
    Je l’ai déjà écrit sur ce blog ; c’est le tribut de Stallone à son versant Italien avec les polliziotteschi de l’époque 70’s .
    Pas d’humour , des méchants putrides , des poursuites de bagnoles , du sadisme … toute une cinéphilie déviante .
    Rien que la scène avec les méchants qui braillent dans un hangar en brandissant des haches dans des mouvements mécaniques montre à quel point Pan Cosmatos et Stallone se sont tout autorisés … TOUT !! 😉
    Quand à  » Over the top  » , c’est une bouse avec un gamin tete à claques . Heureusement que cette vieille tronche de Loggia est là !!

     
    • Patrick

      15 juin 2016 at 15 h 49 min

      Etrangement plus jeune j’avais trouvé vraiment naze Cobra puis l’an dernier je me décide enfin à le revoir et là surprise Cobra me plaît alors bien sur il a une esthétique eighties et le scénario n’est pas très fin mais c’est une série B bien foutu, techniquement parlant Cosmatos nous offre d’excellentes scènes d’action (même de nos jours on n’en voit peut-être pas d’aussi bonnes), en gros Cobra est un divertissement efficace (à ne pas regarder trop sérieusement évidemment).

       
  7. Corey

    15 juin 2016 at 15 h 55 min

    Dans le même genre, il y a Driven. A s’arracher les cheveux, ou à en être plié en deux de rire, pour les amateurs de sport automobile.

     
    • Patrick

      15 juin 2016 at 17 h 04 min

      Oui le film est mauvais mais il y a 1 ou 2 courses-poursuites pas mauvaises.

       
    • walkfredjay

      15 juin 2016 at 17 h 33 min

      Pas pu le finir, « DRIVEN ». La vision du visage de Burt Reynolds, défiguré par les liftings m’a été fatale !

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :