RSS

« CAPITAINE BLOOD » (1935)

01 Juil
BLOOD

ERROL FLYNN

À peine croyable avec quelle facilité on oublie qu’on est en train de regarder un film datant de… 80 ans quand commence « CAPITAINE BLOOD » ! Dès les premières minutes de cet extraordinaire film d’aventures de deux heures, on est happé par le souffle d’un scénario épique et par la réalisation magnifiquement maîtrisée de Michael Curtiz.BLOOD2

C’est le premier rôle principal d’un Errol Flynn radieux de 26 ans, celui d’un médecin anglais pacifiste vendu comme esclave dans les Caraïbes et se métamorphosant en pirate charismatique. L’histoire est d’une richesse insensée, mais la fluidité du montage, la beauté des décors et l’enthousiasme palpable de toute l’équipe – acteurs et techniciens – font de « CAPITAINE BLOOD » le grand classique du film de pirates encore indétrôné aujourd’hui, malgré les galipettes à répétition de Johnny Depp.

Même l’histoire d’amour, joliment écrite, entre Flynn et l’espiègle Olivia De Havilland parvient à éviter la mièvrerie. Et le ‘gimmick’ récurrent de leur relation (elle l’achète d’abord pour quelques livres et lui finit à son tour par l’acheter à un rival, pour lui sauver la vie) ajoute un piment très moderne. Le couple, souvent reconstitué par la suite, fonctionne déjà à plein régime. Ils sont très bien entourés par une distribution en béton dans laquelle on reconnaît Lionel Atwill (qui a parfois de faux-airs de Lee Van Cleef) en méchant gouverneur ou l’incontournable Basil Rathbone génial dans un rôle assez épisodique de boucanier français à l’ego hypertrophié : un bien beau duel sur une plage avec Flynn, annonçant celui de « LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS ».

BLOOD3

OLIVIA DE HAVILLAND ET BASIL RATHBONE

Deux heures de bonheur enfantin donc, pour ce film à la vitalité stupéfiante, à l’image de sa vedette masculine qui faisait une entrée fracassante dans le star system hollywoodien.

Publicités
 

10 réponses à “« CAPITAINE BLOOD » (1935)

  1. Miguel

    1 juillet 2016 at 11 h 29 min

    Que rajouter d’autres ? Pleins de choses, comme par exemple les trucages qui ont gardés tous leurs charme (un peu comme ceux des premiers Star Wars). La prestation remarquable du trop vite disparu Ross Alexander. Les petites phrases en français prononcées par Basil Rathbone…J’me lasse jamais de le voir ce film, jamais…

     
  2. Seb1878

    1 juillet 2016 at 14 h 11 min

    Une merveille.

     
  3. Seb

    1 juillet 2016 at 14 h 34 min

    Un film qui garde une vitalité incroyable, en effet. Le tandem Curtiz – Flynn fera encore tout autant si ce n’est plus d’étincelles avec Robin des Bois et L’aigle des mers.

     
  4. Patrick

    1 juillet 2016 at 16 h 58 min

    Critique que j’avais écrit sur Allociné en 2007 après l’avoir vu :

    « Ce film sensé être une merveille du cinéma sur la piraterie m’a un peu déçu, si Le Capitaine Blood a assez bien vieilli par contre Michael Curtiz sera rendre sa mise en scène plus vive dans Robin des bois. Quant à Errol Flynn pour son 1er grand rôle fait preuve de beaucoup de charisme et de panache. Le scénario est bien écrit mais en même temps l’histoire met trop de temps à décoller ; Le Capitaine Blood reste néanmoins un beau classique du 7ème Art à voir. « 

     
  5. Miguel

    1 juillet 2016 at 19 h 27 min

    « malgré les galipettes à répétition de Johnny Depp » C’est juste et j’en profite par la même occasion d’exprimer une petite pensée pour « L’Île aux pirates » de Renny Harlin qui est selon moi le film de pirate le plus récent qui reste en droite lignée de « Captain Blood » mais qui hélas fut un énorme (et injuste) échec commercial.

     
    • walkfredjay

      1 juillet 2016 at 19 h 38 min

      Je ne l’ai jamais vu… Et pourtant j’aime bien « AU-REVOIR À JAMAIS ».

       
      • Miguel

        1 juillet 2016 at 20 h 18 min

        Et bien, Geena Davis est génial en Miss Captain Blood et puis à la fin, bonjour la bataille navale qui a fait un gros trou de boulet dans le budget, c’est sûr.

         
  6. Claude

    1 juillet 2016 at 20 h 13 min

    Micahel Curtiz -Errol Flynn : rien à jeter !

     
  7. lemmy

    1 juillet 2016 at 22 h 32 min

    Je vois que tu te mets sérieusement au bel Errol. Grand film que ce « Captain blood », énergique et virevoltant. La scène du tribunal est formidable. J’aime aussi la saynète où est mis en avant la sécurité des travailleurs à la mode pirate pour les accidentés du travail. Pour son premier vrai rôle ciné, je crois qu’avant pour ses 3 ou 4 apparitions (dont un cadavre) il n’était même pas crédité, Flynn explose de charisme. Il faisait de tels progrès au cours du tournage sous la direction de Curtiz qu’au bout de deux semaines il fut décidé de lui faire refaire les scènes qu’il avait tournées (lu sur le blog francophone de Flynn). Il y fait preuve de qualités ironiques incroyables, mais aussi de sincérité (la scène du tribunal est incroyable). Effectivement, son couple avec de Havilland échappe à toute miévrerie. Le trio Flynn/Havilland/Rathbone se reformera à trois ou à deux selon les films.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :