RSS

« PERSONA » (1966)

26 Juil
PERSONA

LIV ULLMANN ET BIBI ANDERSSON

Bon nombre de films d’Ingmar Bergman ne sont pas conçus pour être totalement compris ou analysables. Mieux vaut s’y immerger et se laisser entraîner dans cet univers intérieur ouaté et légèrement anxiogène où se mêlent rêves, réalité, fantasmes et fiction.PERSONA2

« PERSONA » est une des œuvres les plus abouties du maître suédois. Très ramassé, à peine 78 minutes, il suit deux personnages : une actrice dépressive (Liv Ullmann) et une jeune infirmière naïve et admirative (Bibi Andersson), isolées sur une île et livrées à elles-mêmes. La jeune femme est la seule à parler, c’est même un moulin à paroles, elle se confie sans pudeur à son aînée qui ne prononce que deux courtes phrases pendant le film. Peu à peu, l’amitié se mue en haine. Puis les choses basculent et les personnalités se mettent à fusionner. Des cassures d’images, des plans « subliminaux » de scènes de théâtre, de tournages de films, d’hôpital, finissent par laisser à penser que tout cela se passe dans l’imaginaire enfiévré de l’actrice. Est-ce un film qu’elle est en train de tourner ? La visualisation d’une séance de psychanalyse ? Un cauchemar où ses péchés de jeunesse remontent en surface ? Ou rien de tout cela ?

C’est la vraie force de « PERSONA » que de laisser place à l’interprétation, de semer des indices que chacun recevra avec sa propre sensibilité. Ullmann et Andersson sont absolument sublimes d’intensité et de retenue. Le long face-à-face où leurs visages finissent par se fondre l’un dans l’autre est une scène d’anthologie.

PERSONA3

LIV ULLMANN ET BIBI ANDERSSON

Mais la vraie star du film est la photo de Sven Nikvist, un noir & blanc tellement puissant, profond et contrasté, qu’on a envie d’en extraire les images et d’en faire une expo ! Du cinéma exigeant, certes, dont il est facile de se gausser, mais pour peu qu’on s’y abandonne, ouvre bien des portes.

Publicités
 

12 réponses à “« PERSONA » (1966)

  1. Miguel

    26 juillet 2016 at 18 h 04 min

    C’est loin d’être le film le plus accessible de Bergman (je n »avais pas capté grand chose si j’me souviens) mais effectivement grâce à la photo de Nikvist ce film se regarde avec plaisir.

     
    • walkfredjay

      26 juillet 2016 at 18 h 06 min

      En fait, Bergman est complètement accessible si on ne cherche pas à y accéder. Un peu comme Lynch, au fond… 😉

       
      • Miguel

        26 juillet 2016 at 18 h 26 min

        Si j’ai bien compris ton raisonnement avec Bergman ou Lynch, plus on cherchera à capter leurs œuvres et moins on les comprendra. Avec « Mulholland Drive » j’ai tellement voulu accéder que j’ai fini à l’aspirine 🙂 .Par contre avec « The Limits of Control » de Jarmush, là, sans chercher à comprendre, j’ai adoré.

         
      • walkfredjay

        26 juillet 2016 at 18 h 33 min

        Ça a l’air bizarre, mais c’est de cette façon que j’ai réussi à aborder et à aimer Bergman. Et Lynch. Entre autres… Être médusé fait partie du plaisir, je crois. Comme on n’est plus tenu par « l’histoire », cela décuple les moments d’émotion.
        Ça ne marche pas avec tous les films, bien sûr. Ainsi, je n’ai jamais réussi à finir « L’ANNÉE DERNIÈRE À MARIENBAD », mais je n’ai pas renoncé. Un jour, je serai dans le bon mood !

         
      • Seb

        26 juillet 2016 at 19 h 38 min

        Tarkovski et Antonioni me font également cet effet. Des cinéastes que j’ai longtemps honnis sans vraiment les connaître et que j’admire par-dessus tout aujourd’hui ! Hermétisme quasi-total concernant Jarmusch par contre: il m’a fallu une sacrée ténacité pour finir son léthargique Ghost Dog… Sinon, Persona c’est superbe et la photo de Nikvist est en effet digne d’une galerie d’art !

         
      • walkfredjay

        26 juillet 2016 at 20 h 05 min

        Je ne connais pas l’oeuvre de Tarkovski, mais j’ai bien exploré la filmo d’Antonioni. Il fait effectivement partie de ces cinéastes « à ressentir », même si ses thématiques paraissent tout de même un peu plus lisibles au premier abord que celles de Bergman ou Lynch.

         
  2. JICOP

    26 juillet 2016 at 19 h 46 min

    Un des meilleurs Bergman de la période noir et blanc avec la délicieuse Bibi Andersson .
    J’aime bien Bergman ; c’est un très bon analyste du couple et de sa psychologie .
    Ses films ont souvent été pastichés par des comiques pour l’aridité du propos ou de la mise en scène mais certains sont accessibles .
    Il y a deux Bergman , l’un naturaliste disons , et l’autre un peu plus métaphysique , celui du  » septième sceau  » .
     » Persona  » fait partie du second et garde encore aujourd’hui intact un envoutement sans pareil du au décor de cette ile perdue , des deux actrices , du travail sublime de Nykvist et bien sur de la patte du maitre Suedois .

     
  3. Seb1878

    29 juillet 2016 at 8 h 30 min

    Un Bergman dans l’antre de Charles Bronson : Il fallait le faire : Bravo !

    Même si : À travers le miroir fut un choc immense : Mon préféré d’Ingmar c’est : La Source.

    Jamais vu au cinéma une vision du moyen Age aussi terrifiante… et réaliste.

     
    • walkfredjay

      29 juillet 2016 at 8 h 35 min

      Magnifique, « LA SOURCE » ! Dans quelques semaines sur « BDW2 » avec d’autres Bergman.

      Mais la rencontre entre Bronson et Bergman a bel et bien eu lieu. C’était en 1976, sur le tournage de « ST.-IVES » à Hollywood.

      http://wild-wild-western.over-blog.com/article-ingmar-et-charley-39346202.html

       
      • Seb

        29 juillet 2016 at 10 h 49 min

        Très bon en effet et qui ridiculise complètement tous les « rape & revenge » parus des années après !

         
      • JICOP

        29 juillet 2016 at 12 h 11 min

        Savoureuse rencontre. Charles aurait été très bien dans  » l’oeuf du serpent « , j’en suis sur, même si Carradine était bon.
        Ça aurait été son  » monsieur Klein « …

         
      • walkfredjay

        29 juillet 2016 at 12 h 14 min

        Exactement ! Et des retrouvailles moins piteuses avec Liv Ullmann après « DE LA PART DES COPAINS ». Dommage… Dommage…

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :