RSS

« LE CLIENT » (1994)

31 Juil

CLIENT2Deux ans avant l’intéressant « LE DROIT DE TUER ? », Joel Schumacher signait déjà l’adaptation d’un best-seller de John Grisham avec « LE CLIENT ». Hélas, le matériau de base était loin d’être aussi riche en thèmes polémiques et en sujets de réflexion, et ce « suspense » s’avère totalement artificiel et pénible à regarder.

Dès les premières scènes (deux jeunes frères assistant au suicide d’un avocat dans la forêt), ça n’accroche pas. Tout paraît forcé, les personnages n’ont aucune épaisseur, aucune crédibilité. Pourquoi l’avocat révèle-t-il son lourd secret au gamin, sinon pour arranger les bidons des auteurs ? Tout le reste du scénario est à l’avenant. Plaqué, illogique, aberrant…

Brad Renfro tient le rôle d’une tête-à-claques, certes, mais son cabotinage systématique finit par devenir crispant. Poursuivi par d’improbables mafiosi (il faut avoir vu le maigrichon Anthony LaPaglia en porte-flingue au look hallucinant !), par un procureur grincheux et narcissique (Tommy Lee Jones dans un rôle assez secondaire qu’il joue par-dessus la jambe dans une sorte d’autopastiche), l’irritant morveux sera plus ou moins protégé par une avocate courageuse. Et c’est là que le bât finit de blesser : Susan Sarandon, alignant mimiques, minauderies et roulements d’yeux s’avère tout aussi exaspérante que son petit client !

C’est un gâchis d’excellents comédiens comme Will Patton, J.T. Walsh, William H. Macy, Mary-Louise Parker, Kim Coates ou Ossie Davis, qui n’ont rien à jouer.

CLIENT

BRAD RENFRO, ANTHONY EDWARDS, SUSAN SARANDON, WILLIAM SANDERSON ET TOMMY LEE JONES

Pas grand-chose à sauver donc, dans ce « CLIENT » poussif et mal fichu, qui ne laissait absolument pas prévoir la réussite du « DROIT DE TUER ? » déjà cité, ni qu’il donnerait naissance à une série TV l’année suivante, où la toujours parfaite JoBeth Williams reprenait le rôle de ‘Reggie Love’. On regrette qu’elle n’ait pas déjà été là pour alléger un peu le long-métrage !

Publicités
 

2 réponses à “« LE CLIENT » (1994)

  1. Patrick

    31 juillet 2016 at 10 h 53 min

    Vu il y a longtemps (mais pas spécialement envie de le revoir) j’ai souvenir d’un film divertissant dans son genre.

     
  2. Marc Provencher

    1 août 2016 at 1 h 49 min

    « ..un gâchis d’excellents comédiens comme Will Patton, J.T. Walsh, William H. Macy, Mary-Louise Parker, Kim Coates ou Ossie Davis, qui n’ont rien à jouer. »

    D’accord pour les autres (en particulier Macy), mais Mary-Louise Parker a quand même l’occasion d’une sacrée composition en trailer-camp girl !

    Pour le reste, je suis hélas bien d’accord avec toi: c’est un film artificiel, dont la prémisse est « arrangée avec le gars des vues » (vieille expression locale). Et comme tu dis, c’est le matériau de base qui est faiblard. Ce Schumacher-ci est poire et l’autre est bon selon qu’en amont le Grisham est bon ou pas. Donc si Schumacher portait à l’écran, disons, ahem, ‘THE RACKETEER’, eh bien là ça serait un super bon film, tandis que s’il adaptait ‘GRAY MOUNTAIN’ ce serait pourri. Dans le fond il est neutre dans tout ça, le brave Joël !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :