RSS

« FREE LOVE » (2015)

08 Août

Inspiré de faits réels survenus dans le New Jersey au début des années 2000, « FREE LOVE » (oui, c’est le titre français !) commence plus ou moins comme un polar – l’héroïne est flic, puis évolue en mélodrame sur l’histoire d’amour entre deux lesbiennes à la différence d’âge prononcée, pour s’achever… en pamphlet engagé sur les droits des couples pacsés et le mariage homosexuel.FREE

C’est écrit et filmé le plus platement possible, on pense plutôt à un téléfilm HBO qu’à un long-métrage de cinéma. Ça n’a strictement aucun intérêt cinématographique, tant le « message » militant prend toute la place et finit par devenir contreproductif. La description manichéenne des personnages (les affreux vieillards rétrogrades présidant la commission) ne fait qu’enfoncer le clou.

De bons comédiens tentent d’insuffler un peu de vie : Julianne Moore, qu’on vient de voir rongée par la maladie d’Alzheimer dans « STILL ALICE », est ici rattrapée par un cancer des poumons. Elle traduit fort bien la dégradation physique de son personnage, mais cela tourne un peu à la démonstration gratuite. Ellen Page ne brille pas particulièrement mais se montre crédible. Le couple s’avère tout de même improbable. Steve Carell surjoue à fond dans un rôle d’activiste gay portant kippa comme échappé d’une grosse comédie. Seul ressort vraiment Michael Shannon en coéquipier effacé et généreux de Julianne Moore, un contremploi après tous les psychopathes qu’il a campé récemment.

Que dire d’autre ? « FREE LOVE » est probablement plus parlant si on est concerné au premier chef par la cause qu’il défend. Mais son manque de vision, d’humour (ne parlons pas des tentatives laborieuses de Carell), de style, finit par aboutir à un produit aseptisé et illustratif.

Publicités
 

Une réponse à “« FREE LOVE » (2015)

  1. JICOP

    8 août 2016 at 17 h 40 min

    Julianne Moore etait deja dans un film au sujet quasi-similaire  » the kids are are allright  » sans l’artifice policier .
    Elle et Annette Bening etaient en couple et meres de deux enfants ; ces derniers partant a la recherche de leur pere naturel joue par Mark Ruffalo .
    C’etait aussi militant mais plus leger .

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :