RSS

« MONTANA » (1949)

25 Août
MONTANA2

ERROL FLYNN

Basé sur une réalité historique qui fut à l’origine de nombreux westerns, à savoir la guerre entre les éleveurs de bétail et d’ovins, « MONTANA » est un excellent petit film en Technicolor, au montage nerveux (à peine 76 minutes), aux personnages bien dessinés et aux scènes d’action impressionnantes.MONTANA

Au cœur du scénario, la relation orageuse entre un séduisant Australien (Errol Flynn) qui arrive avec son troupeau de moutons dans le Montana et séduit une riche propriétaire (Alexis Smith) sans lui révéler son identité, pour qu’elle lui loue des terres. Beaucoup de coups de feu, d’animaux en panique, de bagarres à coups de poings, pour un western éminemment sympathique, dont le seul vrai défaut sont les « sidekicks » comiques : le pénible cabotin S.Z. Sakall en marchand ambulant nommé… ‘Papa Schultz’ et qui en fait des mégatonnes et Paul E. Burns en vieux trappeur imbibé. Le film n’avait vraiment pas besoin de cela et fait preuve par ailleurs d’un humour bien plus fin !

Heureusement, Flynn est là. À même pas 40 ans, il affiche déjà une trogne boucanée de joyeux fêtard, mais n’a rien perdu de son panache et de son sourire enjoleur. On le voit même chanter une balade en s’accompagnant à la guitare. Face à lui, Alexis Smith est très bien en rousse explosive à la mâchoire carrée et maniant le colt comme un ‘tough guy’. Parmi les seconds rôles, on reconnaît Ian McDonald en méchant particulièrement pernicieux.

Film modeste mais réalisé avec vigueur par Ray Enright (et semble-t-il un Raoul Walsh non-mentionné au générique), « MONTANA » procure un vrai plaisir sans complication. La scène finale entre Flynn et Smith dans la grand-rue est mémorable et semble annoncer le célèbre dénouement de « 40 TUEURS » de Sam Fuller, sorti quelques années plus tard.

MONTANA3

ALEXIS SMITH ET ERROL FLYNN

Publicités
 

2 réponses à “« MONTANA » (1949)

  1. Patrick

    25 août 2016 at 19 h 37 min

    Pas un grand western mais agréable à regarder tout de même.

     
  2. lemmy

    29 août 2016 at 3 h 17 min

    Le fan hardcore de Flynn que je suis trouve que c’est un petit western. Flynn y use beaucoup moins de ses flynnismes sans pour autant faire une composition, et est moins énergique et/ou sombre que d’habitude, mais il s’en sort grâce à son charisme et son métier. La mise en scène mollassonne le tout. Certaines transparences ou images devant lesquels jouent les comédiens sont hideuses. Mention spéciale pour le mannequin en mousse représentant le méchant lors de sa mort où il se fait écrabouiller. Alexis Smith joue trop de sa machoîre carrée et pose en femme forte et sauvage, mais fondant d’amour pour ce roublard de Flynn. Des personnages se perdent en route, victimes de la faible durée du film. Mais en tant que fan hardcore de Flynn, j’aime ce film.

    Il me reste « La rivière d’argent » et « la charge de la brigade légère » pour te rattraper.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :