RSS

« UN TUEUR DANS LA FOULE » (1976)

31 Août

En plein boum des films-catastrophe, « UN TUEUR DANS LA FOULE » en emprunte la construction générale et les poncifs et semble même s’appuyer sur le récent succès des « DENTS DE LA MER » dont il tente d’adapter la structure (un sniper remplaçant le requin, grosso-modo !), pour signer un suspense dont la plus grosse faiblesse vient de son concept même.p673_p_v8_aa

Un match de foot, un tireur sur un toit, des flics craignant la panique, un président des U.S.A. en route pour le stade : le décor est posé. Pour le reste, ce sont de petits vignettes sur des personnages périphériques et potentielles victimes du tueur : un couple de « beaufs » en crise (David Janssen et Gena Rowlands complètement gaspillés), un pickpocket sénile (Walter Pidgeon reprenant plus ou moins son rôle de « HARRY IN YOUR POCKET »), un jeune père de famille anxieux (Beau Bridges), etc. On passe énormément de temps avec un capitaine de police incarné par un Charlton Heston très grimaçant et sans rien à jouer et un sergent des SWAT, campé par un John Cassavetes qui offre la meilleure prestation du film, dans ce qui est tout de même un contremploi. Le gros souci, est qu’il ne se passe pratiquement rien avant les dix dernières minutes ! On fait artificiellement monter la pression avec un montage en mosaïque sur le match, la stratégie policière et sur des gros-plans du flingueur, avec une musique stressante. Mais à la moindre baisse de régime, on constate que tout le monde s’agite pour rien : on n’attend au fond qu’une chose : que le bonhomme – dont on ne saura jamais rien – se décide enfin à ouvrir le feu pour qu’on sorte du ronron.

Le look a beaucoup vieilli, les deux heures semblent souvent longues et le beau casting n’a pas grand-chose à faire. « UN TUEUR DANS LA FOULE » vaut pour sa scène de panique finale très bien réalisée et montée, pour le plaisir de revoir John et Gena, même s’ils n’ont aucune scène ensemble et pour des faciès familiers comme Martin Balsam, Jack Klugman, Robert Ginty (qui vend des chapeaux à l’entrée du stade) ou Mitchell Ryan en curé.

TUEUR

CHARLTON HESTON, MARTIN BALSAM, DAVID JANSSEN, GENA ROWLANDS ET JOHN CASSAVETES

À noter : une version longue de 141 minutes a été montée exclusivement pour la TV avec une pléiade d’acteurs absents du montage cinéma : Joanna Pettet, Rossano Brazzi, Paul Shenar, Joseph Maher ou William Prince. L’accent était mis sur l’identité du tireur et sur les raisons du massacre.

Publicités
 

22 réponses à “« UN TUEUR DANS LA FOULE » (1976)

  1. Seb1878

    31 août 2016 at 9 h 57 min

    Trop gentil. Perso : je deteste ce film.

    http://www.hollywood70.com/article-21990662.html

    Sinon, la version longue fut montée mais surtout tournée pour la tv ! Les scenes en plus furent tournées exprès…

     
    • walkfredjay

      31 août 2016 at 10 h 10 min

      Je n’ai visionné que quelques scènes de la version longue, qui ressemblent effectivement à de la très vieille et très mauvaise télé.
      « Trop gentil » ? dis-tu. Je n’ai pourtant pas l’impression d’avoir été trop enthousiaste sur « UN TUEUR DANS LA FOULE » ! En fait, ça m’a plus ennuyé qu’énervé.

       
  2. JICOP

    31 août 2016 at 11 h 53 min

    Excellent thriller .
    Look vieillot …c’est justement ca qui est bien , ce Los Angeles crepusculaire des annees 70 avec ces flics en noir conduisant les Plymouth Fury , les fringues terribles …
    C’est vrai que la scructure narrative emprunte a toute la vague des films catastrophes de l’epoque mais ca fait d’un simple film policier une production spectaculaire au casting superbe .
    Heston fidele a lui-meme , Cassavetes etonnant en chef des S.W.A.T .
    Le tueur dont on ne connait ni les motivations , ni le visage , rejoint en cela la figure Carpenterienne du mal vue dans  » Assaut  » ou meme le camion sans conducteur visible du  » Duel  » de Spielberg .
    Le magnifique plan final sur le theme jazzy de Charles Fox acheve de me faire aimer ce film .

     
    • Seb1878

      31 août 2016 at 16 h 05 min

      Tu compares Assaut à ce navet ?! Chapeau !

       
      • JICOP

        1 septembre 2016 at 9 h 08 min

        Souffrez , cher procureur , que je puisse :
        1. Aimer un film
        2. Dans la mesure ou je l’aime , expliquer pourquoi en argumentant le mieux possible avec des references .
        Je n’aime decidemment pas , et de moins en moins , cher procureur , le ton vindicatif que vous employez envers ceux qui aurez l’outrecuidance de ne pas partager vos gouts et couleurs .
        Soyons cordiaux , passionnes , enthousiastes , et respectons les avis des uns et des autres , meme si nous ne sommes pas d’accord ( et tant mieux ) .
        Je serai peut etre le seul a aimer ce film comme vous futes presque le seul a vouer aux gemonies le western Italien qu’importe pourvu que nous puissions echanger sans nous maudire .
        Cher Seb 1878 , puisque c’est bien de vous dont il s’ agit , a vous lire avec plaisir tres prochainement .

         
      • walkfredjay

        1 septembre 2016 at 9 h 18 min

        Oui, maintenons la bonne ambiance de « BDW2 » en nous montrant tolérants, joyeux et en acceptant les avis différents. En visitant occasionnellement d’autres sites de cinéma, je me rends compte que c’est finalement très rare de profiter d’échanges courtois et même souvent très drôles. 🙂

         
  3. Corey

    31 août 2016 at 23 h 20 min

    Je n’ai jamais compris pourquoi ce film dure plus d’une demi-heure. A partir du moment ou le sniper est repéré, rien de plus simple pour un autre tireur d’élite de l’ajuster. Et hop, terminé. C’est du cinéma ? Ah bon, ok…

     
    • walkfredjay

      1 septembre 2016 at 0 h 00 min

      Il y a clairement un vice-de-forme dans le concept même du film !

       
  4. Seb1878

    1 septembre 2016 at 15 h 38 min

    Duel, Assaut, un Tueur ds la foule : même combat !

    C’est comme mettre avec Cris et Chuchotements et La Gueule ouverte : Hommes femmes mode d’emploi.

    Moi aussi : J’adore certains navets des années 70 (comme McQ qui est archi nul) mais pas assez pour mettre à côté de ce navet avec John Wayne un classique impérissable comme Dirty Harry.

    P.S : Pour Jicop :
    En fait : c’est Mister Walk qui me paye pour mettre un peu d’ambiance sur son site…

    A+
    Le Procureur.

     
    • JICOP

      1 septembre 2016 at 17 h 15 min

      Tout s’ explique 🙂
      Tu tiens bien ton role , procureur 😉
      Sans rancune , mais au risque de me repeter , j’expliquais juste , sans doute maladroitement , pourquoi je trouvais certaines circonstances a ce film .
      Non pas en comparant point pour point les films deja cites , mais juste en evoquant certaines qualites communes precises .( a mes yeux je precise )
      Loin de moi l’idee de comparer le film de Larry Peerce avec le Carpenter mettons , mais le fait que par exemple notre hote Fred voit comme un inconvenient que l’on ne sache rien du tueur ne m’a pas gene comme ne m’avaient pas gene les assaillants sans visages de  » Assaut  » .
      A ce titre , je ne suis pas sur d’aimer la version integrale du film s’ il devoile l’identite du tueur qui m’apparait comme une figure malefique .
      En tant qu’avocat du film car il en faut un , je n’ai pour l’instant rien a ajouter .
      Cher procureur , a bientot pour d’autres dossiers .

       
      • Seb1878

        1 septembre 2016 at 18 h 41 min

        Petit conseil : Le meilleur film de sniper de l’histoire du ciné ricain c’est : The Sniper de E. JE DÉNONCE MES COPAINS COCOS. C’est son chef d’oeuvre. A+

         
    • Seb

      1 septembre 2016 at 18 h 59 min

      Bof, très mou McQ… même lors de sa course-poursuite dans les rues de Seattle qui lorgne sur Bullitt en beaucoup moins bien. Pas plus convaincu par Brannigan d’ailleurs, l’autre polar du Duke qui est décidément bien plus crédible en cowboy !

       
      • walkfredjay

        1 septembre 2016 at 19 h 08 min

        Le Duke n’a jamais eu de moumoute aussi épouvantable que dans ces deux polars… 😦

         
      • Seb

        1 septembre 2016 at 19 h 49 min

        Ceci dit, dans Le conquérant il était encore plus mal accoutré ! 😆

         
      • walkfredjay

        1 septembre 2016 at 19 h 58 min

        « LE CONQUÉRANT » est hors-concours à bien des égards ! 😀

         
      • Seb

        1 septembre 2016 at 20 h 20 min

        Pour tout dire je n’ai jamais osé le voir… mais il y a plusieurs anecdotes assez incroyables à son sujet: par exemple, le fait que le film ait été tourné près d’une zone où l’armée entreprit des essais nucléaires aurait exposé l’équipe à de très fortes radiations et une bonne partie d’entre eux ont développé une forme de cancer. Dans le lot, une bonne moitié en sont d’ailleurs décédés dans les 20 ans qui suivirent dont Wayne, Susan Hayward, Dick Powell, Pedro Armendariz et Agnes Moorhead. Il ne faut pas oublier que le Duke fumait comme un sapeur mais d’autres hypothèses n’ont pas forcément lieu d’être écartées !

         
  5. Seb1878

    1 septembre 2016 at 20 h 21 min

    Hey, j’adore aussi Le Conquérant !

    Les moustaches fu manchu de Wayne, la danse mongol de Lee et surtout la tenue cuir disco (avant l’heure) de Pedro ! Sublime. Best film ever.
    Vercingetorix est cool mais pas autant que le Conquérant !

     
    • Seb1878

      1 septembre 2016 at 20 h 22 min

      Voilà un chef d’oeuvre qui met Tt le monde d’accord !!!

       
      • walkfredjay

        1 septembre 2016 at 20 h 42 min

        La danse hallucinante de Lee Van Cleef torse-nu, durant environ trois secondes, est inégalable !

         
  6. Seb1878

    1 septembre 2016 at 20 h 47 min

    Oui ! La danse de Lee Van Cleef est un moment de cinéma comme il en existe très peu. Vraiment sublime. À étudier ds les écoles de cinéma…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :