RSS

« LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS » (1938)

02 Sep
HOOD2

OLIVIA DE HAVILLAND ET ERROL FLYNN

Ainsi, « LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS » aurait 75 ans ? C’est difficile à croire quand on voit la qualité cristalline de l’image, le rythme endiablé du montage, la perfection des cascades, mais pas si incroyable, quand on se réjouit de sa naïveté d’une autre ère, de sa bonne humeur sans arrière-pensée et du manque délibéré de profondeur des personnages.HOOD

Le Technicolor est tout simplement époustouflant. C’est, à égalité avec Errol Flynn, dans le rôle de sa vie, la star du film. Michael Curtiz parvient à raconter une histoire plutôt sombre (la révolte des gueux opprimés contre un roi usurpateur) avec la jovialité d’une fable pour enfants. Et Flynn est dirigé dans ce sens : les mains sur les hanches, l’air bravache, il parvient à n’être jamais ridicule avec son petit chapeau à plume et ses collants verts. Il passe son temps à éclater de rire en rejetant la tête en arrière. Tous les Zorro, Pardaillan et autres bretteurs du cinéma lui doivent quelque chose. Olivia De Havilland est parfaite en ‘Marian’ au caractère bien trempé, fondant devant Robin. Claude Rains à l’œil rusé, est le traître parfait, Melville Cooper est très drôle en shériff couard et Basil Rathbone est l’incarnation même du mot « félon ». Ses joutes verbales et ses affrontements, épées à la main avec Flynn, sont des merveilles. Parmi les seconds rôles : Una O’Connor géniale en duègne gloussante, Alan Hale qui joue un ‘Little John’ idéal.

Les 100 minutes du film passent à une vitesse folle, il n’y a quasiment aucun temps mort, tant le scénario semble avoir été construit comme un enchaînement ininterrompu de morceaux de bravoure. « LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS » est un véritable bain de jouvence, pratiquement un symbole de ce que le vieil Hollywood de légende savait faire de mieux. En le revoyant aujourd’hui, on réalise à quel point tous les George Lucas, Steven Spielberg lui sont redevables.

Et quel plaisir de voir Errol Flynn oser des postures ou des mimiques dignes de Douglas Fairbanks et l’époque du Muet, et s’en sortir avec les honneurs.

HOOD3

CLAUDE RAINS, BASIL RATHBONE, MELVILLE COOPER ET ERROL FLYNN

Publicités
 

10 réponses à “« LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS » (1938)

  1. Seb1878

    2 septembre 2016 at 12 h 47 min

    Quelque chose comme La véritable perfection hollywoodienne…

     
    • Seb

      2 septembre 2016 at 16 h 10 min

      Je plussoie !

       
  2. Miguel

    2 septembre 2016 at 14 h 20 min

    J’aime bien la photo d’Errol Flynn avec son œil de renard, ça résume assez bien le style du film.

     
  3. lemmy

    2 septembre 2016 at 17 h 06 min

    Chef d’oeuvre ! Les couleurs sont vraiment assez incroyables, comme un grand livre qui n’aurait que des enluminures.

    Vu le succès, une suite fut prévue de suite, mais la guerre en empêcha le financement qui devait être conséquent, puis De Havilland après-guerre ne faisait plus partie de la warner.

     
  4. JICOP

    2 septembre 2016 at 18 h 00 min

    Immarcescible  » Robin Hood  »
    Un bonheur sans pareil dans les yeux d’un enfant comme dans le coeur d’un adulte .
    Comme le dit Lemmy , un livre merveilleux aux couleurs eclatantes , aux peripeties nombreuses .
    Nous nous sommes tous projetes dans cette foret de Sherwood mythifiee pour toujours par Hollywood et ses magiciens .
    En meme temps une malediction ce film: comment interpreter Robin des bois et passer derriere le gentleman des antipodes Errol Flynn ?

     
    • walkfredjay

      2 septembre 2016 at 18 h 58 min

      Seul Connery a vraiment réussi, mais parce qu’il incarnait un Robin bien plus âgé.

       
      • Patrick

        2 septembre 2016 at 20 h 24 min

        Errol Flynn est l’un de mes acteurs préférés et s’il reste à jamais l’incarnation de Robin des Bois je vais choquer du monde car je préfère la version avec Kevin Costner et le film de Lester avec Connery est certainement le plus beau film sur Robin des Bois.

        Sinon il existe une version italienne avec Giuliano Gemma qui s’avère être une agréable surprise :http://www.imdb.com/title/tt0065420/?ref_=nm_flmg_act_64

         
      • lemmy

        2 septembre 2016 at 21 h 44 min

        Oui, Patrick, je suis un peu choqué 😉 J’ai récemment revu le Robin avec Costner (acteur que j’aime) et ça a terriblement vieilli. Le numéro de Rickman est gigantesque, et le film ne vaut que pour ce cabotinage éhonté. La mise en scène m’est apparue poussive, la photo pas très belle.

        Je serais curieux de voir la version Gemma.

        J’ai aussi deux films de la Hammer sur Robin des bois qui prennent la poussière sur mes étagères depuis des années.

         
      • walkfredjay

        2 septembre 2016 at 21 h 50 min

        Je garde un mauvais (mais lointain) souvenir du film avec Costner. Principalement à cause de lui d’ailleurs, trop âgé pour le rôle, je l’avais trouvé triste et morose. Et je ne me souviens vraiment que de Freeman et Rickman dans son numéro cartoonesque.

         
      • Patrick

        4 septembre 2016 at 15 h 25 min

        C’est vrai Lemmy le Robin des Bois avec Costner a d’une certaine façon vieilli je trouve tout de même que c’est un film d’aventures entraînant.

        Walkfredjay quand je l’avais vu au cinéma je n’avais pas du tout eu l’impression d’un Costner trop âge pour ce rôle.

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :