RSS

GIULIANO CARNIMEO : R.I.P.

12 Sep
carnimeo

GIULIANO CARNIMEO (1932-2016), RÉALISATEUR DES PREMIERS « SARTANA », IL SIGNAIT SOUVENT ‘ANTHONY ASCOTT’.

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 12 septembre 2016 dans CARNET NOIR, CINÉMA ITALIEN

 

5 réponses à “GIULIANO CARNIMEO : R.I.P.

  1. Patrick

    12 septembre 2016 at 11 h 08 min

    « Bonnes funérailles amis, Sartana paiera » était pas pas mal dans son genre.

     
  2. JICOP

    12 septembre 2016 at 17 h 43 min

    Que du bis !!!
    Et pour finir sa carriere , un  » Ratman  » de toute beaute 🙂
    Creature concue entre le rat et la gueunon et interpretee par l’homme le plus petit du monde a l’epoque : Nelson De la Rosa , 71 cms au garrot … un effet special a lui tout seul dans ce petit film d’horreur avec aussi la belle Suedoise Janet Agren et Eva Grimaldi pour les connaisseurs .

     
    • Seb

      12 septembre 2016 at 20 h 08 min

      Bien sûr, Jicop ! Le nullissime Ratman, tout un programme ! Le film n’avait finalement d’excitant que sa jaquette VHS française culte et délicieusement racoleuse (https://latenightmoviecrypt.files.wordpress.com/2013/10/ratman-vhs.jpg) ainsi que la séquence de douche avec la gironde Eva Grimaldi. Tout le reste tenait hélas du plus triste spectacle « bis » des dernières heures, c’est-à-dire sans la moindre once d’énergie, de saveur et fichant en l’air tout potentiel horrifique avec des scènes d’attaques bâclées ou systématiquement filmées dans l’obscurité. Cela dit l’utilisation (sous-exploitée) de Nelson de la Rosa dans le rôle-titre faisait son petit effet malsain… le même de la Rosa qui joua l’un des « chouchous » de Brando dans le tout aussi lénifiant L’île du docteur Moreau de Frankenheimer.
      De Carnimeo, je retiens deux excellents et très surprenants westerns: Quand les colts fument on l’appelle cimetière ainsi qu’Une traînée de poudre… les pistoleros arrivent. Un ton unique où l’humour très fin (aux antipodes des lourdingues Hill et Spencer) le dispute à une action virevoltante. Le titre cité par Patrick est également honorable mais pas tout à fait du même niveau à mon avis. Quant à son giallo Les rendez-vous de Satan, il ne m’avait pas particulièrement convaincu même si Carnimeo limitait la casse.

       
  3. JICOP

    12 septembre 2016 at 20 h 31 min

    Tout l’esprit delicieusement deviant des bandes Italiennes bis …:)
    Merci Seb pour tes conseils sur les westerns de Carnimeo , si je tombe dessus je ne manquerai pas de jeter un oeil attentif .

     
  4. elborak

    13 septembre 2016 at 4 h 50 min

    Sincèrement, quand je vois la jaquette de Ratman, ça me fait envie !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :