RSS

OÙ EST PASSÉ CHARLEY ?

14 Sep
cb-cuts

FAUX CURÉ DANS « L’ÉVADÉ ».

Pour notre petit tour d’aujourd’hui dans la geste bronsonienne, nous allons passer en revue toutes les scènes que… nous ne verrons jamais. Des morceaux de films fantômes, coupés au montage, éradiqués sur l’autel du rythme ou de la durée, perdus pour la plupart, dont ne subsistent souvent que des photos. Dans sa filmographie imposante, on peut dire que Bronson n’a pas tellement souffert des ciseaux des monteurs ou de la censure. Restent tout de même quelques regrets…

En 1954, Charley devait abattre Burt Lancaster – la star du film – d’une balle dans le dos, alors qu’il rendait les armes à la fin de « BRONCO APACHE ». La scène jugée anti-commerciale, fut coupée et remplacée par la grâce du montage, par une reddition de l’Apache aux yeux bleus, rendant tout le rôle de Bronson parfaitement inutile !

Dans « LA BATAILLE DES ARDENNES », son face-à-face avec Robert Shaw est souvent absent des copies en circulation, mais on peut heureusement voir la scène dans le Blu-ray U.S. Des photos de plateau de « PROPRIÉTÉ INTERDITE » laissent à penser qu’il avait d’autres scènes avec Kate Reid qui n’ont jamais été intégrées au film. Cela expliquerait qu’il tienne un rôle aussi minuscule malgré sa troisième place au générique.

Dans « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST », plusieurs séquences ont été coupées. La plus importante montrait Bronson se faisant passer à tabac par les hommes du shérif Keenan Wynn (ce qui explique la cicatrice qu’il arbore ensuite dans le film) et traîné brutalement devant celui-ci. Une partie du dialogue a été replacée dans la scène où Harmonica torture le blanchisseur Wobbles à l’aide de son essoreuse.

cb-cuts2

SCÈNE COUPÉE DU « BAGARREUR ».

Au début du polar « LE CERCLE NOIR », avant de quitter New York, le flic Bronson, poussé par son ex-femme, rendait visite à sa fille Cristina Raines. La scène a disparu, tout comme la jeune comédienne qui n’apparaissait qu’à ce moment du scénario.

Dans « L’ÉVADÉ » il se déguisait en prêtre pour s’introduire dans le bagne où croupit Robert Duvall. On ne verra donc jamais Charley en soutane ! « LE BAGARREUR » a connu de nombreuses coupes-montage : au moins deux bagarres de rues avant le départ pour New Orleans, mais aussi des retrouvailles malaisées de ‘Chaney’ avec Jill Ireland dans un bar où elle boit un verre avec son nouveau boy friend.

« AVEC LES COMPLIMENTS… DE CHARLIE » a été très raccourci en France. Une longue scène dans un hôtel entre M. et Mme Bronson a disparu. Une séquence de dîner chez la même Jill s’est également volatilisée dans « UN JUSTICIER DANS LA VILLE 2 » (visible uniquement dans le montage japonais).

cb-cuts3

HARMONICA TABASSÉ, TEL QU’ON NE LE VERRA JAMAIS…

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le 14 septembre 2016 dans IMAGES DE LÉGENDE, LA LÉGENDE DE CHARLEY

 

7 réponses à “OÙ EST PASSÉ CHARLEY ?

  1. Miguel

    14 septembre 2016 at 13 h 34 min

    C’est bien cette impression « qui cloche » que j’ai toujours eu en voyant et revoyant ce magnifique western qu’est « Bronco Apache ». A la fin, Charles Bronson disparaît alors que j’attendais un dénouement tragique entre lui et Lancaster, du genre : l’un tuera l’autre, le sauvage ou le civilisé ou quelques choses comme ça. Frustrant.

     
  2. Edmond

    15 septembre 2016 at 7 h 38 min

    Je n’ose imaginer Charley abattre quelqu’un dans le dos . Pour moi Charley tue loyalement,face à l’ennemi!

     
  3. Verdun

    16 septembre 2016 at 3 h 50 min

    « Où est passé Charley ? »
    En ce moment je me le demande quand je me balade dans les rayons de magasins de dvd car un certain nombre de ses films sont difficiles à trouver . A titre d’exemple « le cercle noir » ou « un justicier dans la ville » (!) se vendent à une quarantaine d’euro sur Amazon.
    Certains films doivent ressortir mais je trouve cette indisponibilité (qui concerne d’autres dvd que ceux que j’ai cité) assez problématique. Un futur sujet d’article pour vous ?

     
    • walkfredjay

      16 septembre 2016 at 7 h 00 min

      J’imagine que les ressorties récentes en France comme « LE BAGARREUR », « LE CERCLE NOIR » ou « LE SOLITAIRE DE FORT HUMBOLDT », « AVEC LES COMPLIMENTS DE CHARLIE », se font à des tirages très réduits. Bronson n’a pas l’attrait qu’il eut jadis et son public a certainement vieilli. Aux U.S.A., il bénéficie d’un culte lié à « DEATH WISH » et qui est toujours bien vivace. Idem pour l’Allemagne ou le Japon. En France, il faut bien reconnaître que son souvenir commence à s’estomper, d’où la raréfaction…

       
      • Patrick

        17 septembre 2016 at 9 h 27 min

        Dommage.

         
  4. Edmond

    16 septembre 2016 at 19 h 21 min

    Mon cher Fred tant qu’il y aura BDW2 et ses lecteurs assidus , Charley ne disparaitra pas totalement de notre mémoire !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :