RSS

« BROOKLYN » (2015)

21 Sep

Dès les premières séquences en Irlande, « BROOKLYN » trahit ses origines littéraires. Avec un joli sens de l’ellipse et du raccourci, les auteurs réduisent une matière qui aurait facilement pu donner lieu à une minisérie, en 105 minutes denses et compactes.BROOKLYN

À travers le destin somme toute banal d’une jeune émigrée partie s’installer à New York, le film décrit avec une rare acuité le déracinement, le mal du pays et, peu à peu, au travers des rencontres, l’adaptation à une nouvelle existence. La seconde partie, avec ce triste retour au pays, est à la fois poignant et d’une cruelle lucidité sur la nature humaine. Et nul n’est épargné par ce regard soudain devenu caustique.

Sobre et émouvant, parfaitement réalisé par John Crowley (à qui on doit déjà l’excellent « IS ANYBODY THERE ? » avec Michael Caine), « BROOKLYN » repose presque entièrement sur les épaules de Saoirse Ronan qui tient toutes les promesses de ses premiers films. Avec son jeu intériorisé, totalement mature, ce regard profond, elle s’affirme – dans la lignée d’une Kate Winslet – comme une des grandes de sa génération. Autour d’elle, un cast brillant : Julie Walters délectable en maîtresse-femme sévère mais humaine, Jim Broadbent en curé perspicace, Nora-Jane Noone (« THE MAGDALENA SISTERS ») parfaite dans un petit rôle et le toujours juste Domhnall Gleeson. Seul Emory Cohen détone par son jeu maniéré et surchargé, en soupirant italien de l’héroïne.

Œuvre sensible, intelligente, toujours subtile et jamais démonstrative, « BROOKLYN » traite ses moments d’émotion avec un doigté rare et précieux et vaut d’être vu, ne serait-ce que pour la présence lumineuse de Saoirse Ronan. Ah oui ! ‘Saoirse’ se prononce (plus ou moins !) ‘Sirsha’ !

Publicités
 

Une réponse à “« BROOKLYN » (2015)

  1. JICOP

    21 septembre 2016 at 9 h 16 min

    Merci pour cette info , Fred , je me demandais toujours comment prononcer le prenom de cette jeune actrice intelligente et brillante , au regard magnetique .
    Le realisateur Joe Wright a reussi a lui donner deux roles dans deux films aux qualites opposees : superbe en soeur jalouse de Keira Knightley dans l’emouvant  » Reviens-moi  » , et horripilante dans l’idiot  » Hanna  » 3 ans plus tard … bravo Joe !!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :