RSS

« GOTTI » (1996)

30 Sep
GOTTI

ARMAND ASSANTE

Inspiré de la vie de John Gotti (1940-2002), capo de la mafia new-yorkaise des années 80-90, ce ‘biopic’ de deux heures possède deux gros atouts dans sa manche : la présence du trop sous-estimé Armand Assante dans le rôle-titre et celle de Robert Harmon, le réalisateur du mythique « HITCHER ».GOTTI2

« GOTTI » retrace l’ascension et la chute d’un caïd ambitieux et indépendant, qui défie constamment la hiérarchie mafieuse et refuse les règles basiques de la ‘Cosa Nostra’, n’hésitant pas à assassiner ceux qui entravent sa progression, fussent-ils des parrains a priori intouchables. Les deux premiers tiers du film sont passionnants, disséquant avec minutie et sans complaisance les us et coutumes du Milieu et le caractère ombrageux d’un caïd iconoclaste mais trop paranoïaque pour durer. La dernière partie, suivant sa chute orchestrée par le FBI, est moins intense, plus routinière.

La vraie force de « GOTTI » réside dans une réalisation très « cinéma » et dans un cast où on retrouve une bonne partie des « tronches » des « SOPRANO » (Dominic Chianese, Tony Sirico, Vince Pastore ou Frank Vincent), ainsi que William Forsythe (qui traîne « IL ÉTAIT UNE FOIS EN AMÉRIQUE » dans son sillage) excellent en bras-droit un peu trop sanguinaire, le réalisateur Richard C. Sarafian en « capo » incapable. Mais c’est un Anthony Quinn de presque 80 ans qui crève l’écran dans un rôle complexe de mentor soupe-au-lait « à l’ancienne », qui a les meilleures répliques du film. À noter aussi, la courte mais marquante apparition d’une grande figure du ‘film noir’ : Marc Lawrence, en ‘Don’ quasi-momifié, mais encore dangereux et charismatique.

Dominé par la présence physique assez exceptionnelle d’un Assante en pleine possession de ses moyens, « GOTTI » est un beau téléfilm qui parvient à ne jamais glorifier ses protagonistes, tout en laissant deviner leurs aspects humains. À voir dans la foulée des « AFFRANCHIS » et des « SOPRANO ».

GOTTI3

ANTHONY QUINN, ARMAND ASSANTE ET WILLIAM FORSYTHE

Publicités
 

Une réponse à “« GOTTI » (1996)

  1. Miguel

    30 septembre 2016 at 15 h 34 min

    Un téléfilm décrivant la mafia américaine des années 80 embourgeoisée et fatiguée des règlements de comptes. Cependant l’Omerta y est sans cesse défendue et il semble qu’on insiste beaucoup sur le fait que le non respect de cette règle sacrée fut la principale cause de la chute de Gotti et le déclin de la Cosa Nostra jusqu’à son achèvement par le FBI.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :