RSS

ANDRZEJ WAJDA : R.I.P.

11 Oct
wajda

ANDRZEJ WAJDA (1926-2016), RÉALISATEUR POLONAIS D’UNE CINQUANTAINE DE FILMS DONT PLUSIEURS CLASSIQUES.

Publicités
 
8 Commentaires

Publié par le 11 octobre 2016 dans CARNET NOIR, CINÉMA INTERNATIONAL

 

8 réponses à “ANDRZEJ WAJDA : R.I.P.

  1. JICOP

    11 octobre 2016 at 13 h 50 min

    Arte avait diffuse un tres beau portrait de lui il y a peu .
    Comment ne pas se souvenir des scenes finales de son  » Danton  » avec un Depardieu litteralement aphone a force de discours .
    Comment ne pas etre marque par l’implacable  » Katyn « .
    C’est l’histoire de la Pologne du 20eme siecle qui disparait avec cet homme .
    J’aime tout particulierement son  » Homme de marbre  » sur la demystification de l’heroisme proletaire communiste .

     
  2. Patrick

    11 octobre 2016 at 19 h 06 min

    Un très bon réalisateur dont j’ai vu plusieurs films mais jamais vu Danton.

     
    • walkfredjay

      11 octobre 2016 at 19 h 52 min

      Et moi – à mon grand, très grand embarras – je n’ai vu que « DANTON » !

       
      • Seb1878

        12 octobre 2016 at 18 h 22 min

        Katy. Chef d’oeuvre…

         
  3. Marc Provencher

    11 octobre 2016 at 19 h 15 min

    Outre ‘L’HOMME DE MARBRE’ qui m’avait scotché dans le temps, j’ai encore en tête la forte séquence d’ouverture de ‘LA TERRE DE LA GRANDE PROMESSE’.

     
  4. Seb

    11 octobre 2016 at 20 h 21 min

    Un grand maître qui aura laissé sa marque dans le patrimoine du cinéma mondial. Je dois avouer ne pas être très fan de sa première période avec des films comme Ils aimaient la vie ou Cendres et diamants qui ont très certainement dû faire forte impression en leur temps mais dont ce sont plutôt les défauts qui ressortent aujourd’hui (fastidieux, affectés, verbeux, tarabiscotés, etc.) Même chose pour son Danton, trop complaisant et prolixe avec un one-man-show « depardiesque » lassant sur la longueur.
    Par contre, son Homme de marbre a conservé beaucoup de soufre et le très bergmanien Sans anesthésie contient un des finals les plus poignants et désespérés sur celluloïd ! Mais pour moi son chef-d’oeuvre reste le méconnu Cendres (Popioły), monumentale fresque en Scope avec les guerres napoléoniennes en toile de fond: l’épique et l’intime y tutoient les mêmes sommets.

     
    • Patrick

      12 octobre 2016 at 15 h 22 min

      L’Homme de Marbre et L’Homme de fer sont 2 excellents films qui montrent bien la pression de l’Etat communiste sur l’individu.

       
  5. BERNARD

    16 octobre 2016 at 23 h 22 min

    ARTE diffuse  »DANTON » ce mercredi a 20H55 suivi d’un portrait du cinéaste ,probablement celui qui a deja été diffusé ,personnellement j’ai un petit faible pour  »KANAL ». vu il y a très longtemps dans  »Les dossiers de l’écran ».

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :