RSS

« WILD HORSES » (2015)

12 Oct

Robert Duvall a tourné cinq films en tant que réalisateur : un documentaire, un film indépendant sur la communauté gitane en 1983, puis « LE PRÉDICATEUR », « ASSASSINATION TANGO » et aujourd’hui « WILD HORSES ». Dans les trois derniers, on retrouve exactement les mêmes qualités et les mêmes défauts.WILD

Avant tout, Duvall s’offre des rôles complexes et intrigants, pas spécialement sympathiques. Il décrit des milieux différents avec une certaine acuité, mais tourne (hélas) le dos à une scénarisation conventionnelle pour installer une lenteur parfois léthargique, une certaine confusion dans les tenants et aboutissants et un sens de l’ellipse pas toujours très payant. Certains effets sont maladroits et inutiles, comme le son d’un coup de feu manifestement rajouté a posteriori, pour suggérer qu’un personnage s’est suicidé.

Situé au Texas, au sein d’une famille de ranchers, « WILD HORSES » ravive une vieille enquête sur la disparition d’un jeune homme, menée par une ‘Texas Ranger’ opiniâtre. Celle-ci est campée par Luciana Pedraza (Mme Duvall à la ville), danseuse argentine déjà appréciée dans « ASSASSINATION TANGO » et qui surprend agréablement. Duvall lui, est le patriarche intolérant et dominateur d’un clan éclaté. Un individu trouble et peu ragoutant, qu’il parvient à humaniser avec un métier consommé. Autour de lui, James Franco en fils ‘gay’, Josh Hartnett très bien en aîné dur-à-cuire. On retrouve avec plaisir l’excellente Adriana Barraza (« BABEL », « CAKE ») en mère éplorée. Elle a un magnifique face-à-face avec Duvall vers la fin.

« WILD HORSES » n’est pas désagréable, il contient même deux ou trois séquences magistrales, mais l’ensemble est décousu, manque de colonne vertébrale. À voir de toute façon pour l’admirateur du grand Duvall qui, à 84 ans, avec des difficultés à se déplacer et la double casquette de réalisateur et de rôle principal, parvient encore à électriser l’écran et à créer un personnage aussi tragique que pathétique. Immense acteur…

Publicités
 

Une réponse à “« WILD HORSES » (2015)

  1. Claude

    12 octobre 2016 at 18 h 00 min

    J’avais apprécié « Assassination tango » . Je ne connais pas les autres .

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :