RSS

« AMERICAN HORROR STORY : ASYLUM » (2012)

14 Oct
ASYLUM2

JESSICA LANGE

Après une première saison déjà bien perturbante, la série « AMERICAN HORROR STORY » gravit plusieurs échelons dans la terreur avec « ASYLUM », qui en 13 épisodes explore tous les fantasmes, les peurs, les turpitudes du 20ème siècle, depuis les camps nazis jusqu’aux enlèvements par les aliens, en passant par l’ignominie des « asiles de fous » vétustes aux traitements barbares.

ASYLUM3

FRANCES CONROY

C’est un véritable pot-pourri d’angoisses, qui saisit aux tripes dès le premier épisode et entraîne dans une spirale à faire dresser les cheveux sur la tête. Les auteurs multiplient les clins d’œil cinéphiliques (« FREAKS », « L’ÎLE DU DR. MOREAU »), jouent avec les vieux mythes comme Lizzie Borden, pratiquement sans tabou thématique ou visuel. C’est dire qu’il faut avoir le cœur bien accroché et aimer le genre pour apprécier pleinement cette saison visuellement offensive, souvent choquante, voire écœurante. Mais c’est tellement bien écrit, construit et surtout interprété, qu’on se laisse rapidement faire avec délices. Délices un brin masochistes, précisons-le bien…

L’héroïne (Sarah Paulson) est une journaliste lesbienne qui se retrouve incarcérée de force dans l’asile sur lequel elle enquêtait, dirigé d’une main de fer par une nonne sadique (Jessica Lange), un médecin à la Mengele (James Cromwell) et un prêtre ambitieux (Joseph Fiennes). Construit en flash-backs sur plusieurs époques, avec une lisibilité parfaite, le scénario n’épargne aucune horreur, va au bout de la trouille la plus primitive et réserve des morceaux de bravoure que peu de longs-métrages ont osé.AZYLUM

Lange a rarement été aussi stupéfiante que dans ce rôle à facettes d’ex-prostituée dure comme l’acier. Elle a des moments de pur génie. Cromwell est terrifiant, Frances Conroy magnifique en ange de la mort dont chaque apparition est d’une noire poésie. On reconnaît également Chloë Sevigny en nympho au sort funeste (brrr…), Ian McShane en serial killer épouvantable et l’extraordinaire Lily Rabe en bonne sœur possédée par le diable. Sans oublier le très flippant Zachary Quinto. Un cast cinq étoiles, autrement dit, de bons comédiens tous au sommet de leur art.

« ASYLUM » est une sorte de chef-d’œuvre, un condensé de plusieurs genres qu’on regarde bouche-bée, scotché à l’écran.

À noter qu’on retrouve plusieurs comédiens de la saison précédente, mais dans des rôles complètement différents.

Advertisements
 

3 réponses à “« AMERICAN HORROR STORY : ASYLUM » (2012)

  1. Patrick

    14 octobre 2016 at 16 h 36 min

    Une série au saison inégale si la 1ère est excellente par contre à partir de la 3ème ça baisse d’un cran d’ailleurs je n’ai même pas achevé de regarder la 5ème.

    Quand à la 2ème saison elle débute très bien je trouve que les derniers épisodes sont moins réussis.

     
  2. lemmy

    14 octobre 2016 at 17 h 49 min

    Ma saison préférée de cette série avec celle du « Freakshow » (il y a d’ailleurs un lien direct entre ces deux saisons). Si un jour on m’avait dit que je pouvais autant accrocher à une série englobant des nazis et des extraterrestres, sous l’égide du tout-puissant bien peu puissant, je ne l’aurai jamais cru. Une sacrée pléiade de comédiens inconnus pour moi jusque là. Mention spéciale pour Evan Peters qui est de toute les saisons (devenu connu grâce à son rôle marquant dans deux X-men). Jessica Lange est effectivement prodigieuse.

     
  3. Seb

    14 octobre 2016 at 18 h 05 min

    Série au départ prometteuse qui avait très bien commencé avec une histoire à l’ambiance envoûtante dans la tradition des bons films de maison hantée puis confirmé l’essai avec cette seconde saison encore meilleure (malgré la mise en scène tape-à-l’oeil qui peut faire parfois décrocher) ; hélas, grosse régression qualitative dès la troisième saison qui sombre très vite dans le n’importe quoi – on dirait du Charmed en pire ! En fait, j’ai laissé tombé la série à partir du quatre ou cinquième épisode de cette saison… et ça ne fait qu’aller de mal en pis pour la série, à ce qu’il paraît.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :