RSS

LA THÉORIE DU « MONSIEUR MOINS » LE RETOUR : LES RACINES DU MAL

26 Oct
cb-moinss3

« 12 SALOPARDS » : LA NAISSANCE DE « MONSIEUR MOINS » À L’ÉCRAN ?

La « théorie du Monsieur Moins » ayant attiré un nombre exceptionnel de visiteurs à sa parution (oui décidément, Charley cartonne toujours !), « BDW2 » a décidé d’approfondir encore le sujet et de découvrir ce qu’on pourrait appeler les racines du mal.

À quel moment de son parcours précisément, le comédien américain lambda Charles Bronson a-t-il cessé d’être un acteur « normal » et a-t-il enfin trouvé son style, c’est-à-dire la pétrification ?cb-moins-2

À vue de nez, on pourrait dire que la bronsonisation de Charles Bronson a eu lieu subitement en 1967 sur « 12 SALOPARDS ». C’est à ce moment-là qu’il s’est trouvé un « personnage », qu’il a cessé de jouer la comédie et s’est créé un masque imperturbable, un archétype. Son rôle – à peine caractérisé dans le scénario original – est sorti du lot par son absence totale de psychologie. Bronson n’était plus qu’une machine-à-tuer maussade et taciturne dont la présence animale crevait l’écran presque malgré lui. Soudain, il n’a plus « acté » pour la caméra, mais la caméra s’est mise à évoluer autour de lui. Si on veut filmer un bloc de marbre, il ne faut pas attendre de lui qu’il se mette à bouger. Alors ce sont les partenaires qui s’agitent, qui ont du texte, qui prennent les coups… Le bloc lui, se contente d’être un bloc. Aux autres de se débrouiller. Le génie de la chose étant que quoiqu’il arrive, il demeure constamment le centre d’attention.

« IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » a enfoncé le clou en accentuant ces caractéristiques aux limites de l’ectoplasmique, « LES COLLINES DE LA TERREUR » jusqu’à l’abstraction puisqu’il y tient la vedette en n’apparaissant que dans quelques brèves séquences. « LE BAGARREUR » a fossilisé Bronson dans sa propre mythologie. Ensuite, à partir de 1975, l’acteur se reposera sur ses lauriers, le mystère s’évaporera peu à peu et la compacité muette du personnage se transformera en paresse, puis… en démission totale. Sur la fin, il s’était même remis à jouer la comédie comme n’importe quel collègue ! C’est dire…

On perçoit des signes avant-coureurs de celui que les Américains surnommeront ‘Old Stone Face’ dans « LES 7 MERCENAIRES » ou à la TV dans « LES VOYAGES JAMIE McPHEETERS », les premiers pas à l’écran du futur « Monsieur Moins ».cbmoins2

Publicités
 
 

13 réponses à “LA THÉORIE DU « MONSIEUR MOINS » LE RETOUR : LES RACINES DU MAL

  1. Miguel

    26 octobre 2016 at 9 h 56 min

    «Les 12 Salopards», j’aurais dû m’en douter. Alors c’est là que tout à commencer. Maintenant il me viens à l’esprit cette scène formidable où il répond aux questions du psy. Et à bien y réfléchir, je crois que c’est à ce moment du film qu’il a été «sculpté» pour de bon dans ma mémoire de très jeune spectateur.

     
  2. Kinskiklaus

    26 octobre 2016 at 10 h 23 min

    « Les douze salopards » évidemment. Je me souviens surtout de la bagarre dans les chiottes curieusement. Quelle distribution, n’empêche! C’était en 1967. Indémodable. J’en dirais pas autant du pathétique et naufrage complet « Monuments men » sorti en 2014.

     
    • walkfredjay

      26 octobre 2016 at 10 h 26 min

      Je n’ai absolument pas envie de le voir, celui-là… Je sais d’avance que je ne vais pas aimer. Il y a des films, comme ça…

       
  3. Kinskiklaus

    26 octobre 2016 at 10 h 39 min

    Tu devrais essayer, rien que pour apprendre toutes les erreurs à ne pas commettre pour faire un film. Un cas d’école, je t’assure !

     
    • walkfredjay

      26 octobre 2016 at 10 h 43 min

      J’aime bien Clooney, mais c’est un réalisateur sans intérêt…

       
      • JICOP

        26 octobre 2016 at 18 h 34 min

        Je dirais peut etre pas sans interet : son  » confessions d’un homme dangereux  » contenait quelques bonnes idées de mise en scène .
        Comme acteur ; dès qu’il arrete de faire son pitre comme dans les pubs , il est pas mal ( « the descendants  » ) .

         
      • walkfredjay

        26 octobre 2016 at 18 h 36 min

        Je l’avais bien aimé en tueur dans « THE AMERICAN ».

         
  4. Kinskiklaus

    26 octobre 2016 at 10 h 48 min

    Absolument, je suis du même avis. Concernant son jeu d’acteur, j’ai de plus en plus de mal à adhérer ne supportant plus ses tics. J’au le même rejet avec Johnny Depp. Au final, ce sont des acteurs très très limités, comme Charley. Mais avec infiniment moins de charisme et d’émotions à transmettre.

     
    • walkfredjay

      26 octobre 2016 at 10 h 51 min

      Depp j’évite depuis un moment. Il me donne de l’urticaire. Clooney reste plus attachant… Mais c’est bien pauvret, tout ça.

       
      • Seb1878

        26 octobre 2016 at 12 h 15 min

        Monument men est un désastre narratif…Sinon : Oui pour le Aldrich mais NON pour la psychologie. Il est le seul des salopards avec qui il est possible de s’identifier. Sa présentation : Il est Palace ds Attack. Et il pleure ( avec retenue) la mort de Sutherland…Il a une psychologie…Tu te trompes, man ! Ou tu ne comprends pas les 12 Salopards ! Trop complexe pour toi ? 😉😉😉

         
      • walkfredjay

        26 octobre 2016 at 16 h 04 min

        Tu as sans doute raison, man. J’ai trop vu de Bergman ces derniers temps. Ça a dû me ramollir le cerveau ! 😦

         
  5. Seb1878

    26 octobre 2016 at 12 h 26 min

    Une autre chose à mon sens : Bronson est le seul second couteau à avoir aussi mal gérer son statut de star. Des qu’il fut une star de Hollywood : il n’a fait que des films minables. Deux ans excellents (Death W jusqu’au film de Gilroy) et puis : Plus rien jusqu’en 2003 !!!

     
  6. Patrick

    26 octobre 2016 at 15 h 18 min

    Peut-être que c’est sur le tournage de L’homme au masque de cire (il y joue un muet) qu’il s’est rendu compte que le silence lui allait bien.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :