RSS

« LE TRÔNE DE FER » : saison 1 à 5 (2011-2015)

06 Nov

got3Après six années d’existence, la série « GAME OF THRONES » (« LE TRÔNE DE FER » en v.f., titre rarement utilisé) est devenue la plus populaire du monde et un authentique phénomène de société.

Adaptée des romans de George R. R. Martin, elle développe à un rythme de dix heures par an, un récit épique d’heroic fantasy, qui englobe à peu près tous les genres existants : la guerre, la politique, le mélodrame familial, la magie noire, le film de zombies, l’érotisme, etc. Chaque scénario s’articule autour d’une dizaine de sous-intrigues parallèles. C’est tellement copieux qu’il faut parfois s’accrocher pour retenir tous les noms, se souvenir des liens familiaux, mais vers le milieu de la 2ème saison, on est complètement immergé et le problème ne se pose plus. Les moyens sont colossaux et dignes (si ce n’est supérieurs) à ceux d’un long-métrage. On pense souvent à la saga du « SEIGNEUR DES ANNEAUX ». Les batailles sont extraordinaires, les F/X d’une qualité exceptionnelle. « GAME OF THRONES » restera sans doute comme la série qui a définitivement annihilé toute frontière qualitative entre le cinéma et la TV.got2

Bien sûr, tout n’est pas irréprochable. Le destin de certains personnages (le petit frère infirme, la petite Stark obsédée par la vengeance) peine à trouver sa place dans le mouvement général et certains personnages changent de personnalité sans raison (l’excellent Nikolaj Coster-Waldau qui passe progressivement de tueur d’enfants à héros bon-teint). Mais dans l’ensemble, c’est un spectacle total dont l’ampleur et l’ambition laissent pantois.

Côté casting, c’est un régal : citons Peter Dinklage, véritable protagoniste de la saga, héritier nain et désavoué d’un clan de guerriers, à l’intelligence aiguë, à l’humour ravageur, Lena Headey magnifique en reine perverse et haineuse, Charles Dance qui n’a jamais été meilleur qu’en monarque au cœur de pierre, Carice van Houten en sorcière maléfique, Gwendoline Christie, géniale en femme-chevalier invincible, il faudrait tous les citer. À noter que la série propose les « méchants » les plus ignobles de mémoire de spectateur : le jeune roi dégénéré Joffrey (Jack Gleeson) ou l’effroyable bâtard sanguinaire Ramsey (Iwan Rheon) dépassent littéralement les bornes !

« GAME OF THRONES » est hautement addictive, ses auteurs n’hésitent pas à éliminer des personnages principaux ce qui relance constamment l’intérêt et interdit tout relâchement. À noter que le « binge-watching » (la vision ininterrompue de tous les épisodes) est très recommandée.got

Advertisements
 

10 réponses à “« LE TRÔNE DE FER » : saison 1 à 5 (2011-2015)

  1. Seb

    6 novembre 2016 at 12 h 35 min

    « À noter que le « binge-watching » (la vision ininterrompue de tous les épisodes) est très recommandée. »

    Et c’est ce que tu as fait de la saison 1 à 5 ? 😯

    Oui, bien d’accord avec l’ensemble de ton texte. N’étant pas du tout fan d’heroic fantasy c’est clairement la partie « Daenerys et ses dragons » qui m’intéresse le moins mais du reste, série hautement addictive et surtout d’une qualité à la fois esthétique et scénaristique qui a sans doute fait monter la barre du standard série TV de quelques crans. Le casting est impérial, les décors (naturels et virtuels) majestueux, le souffle épique palpable et les prises de risques constantes… pourquoi bouder son plaisir ?

     
    • walkfredjay

      6 novembre 2016 at 12 h 57 min

      Oui, j’ai tout vu d’affilée ! N’étant pas fan du tout d’heroic fantasy non plus, j’avais bloqué depuis cinq ans. Et puis, je ne sais pas… L’envie de ne pas mourir idiot. Et addiction quasi-instantanée !

       
      • Seb

        6 novembre 2016 at 16 h 41 min

        En ce qui me concerne, je l’ai plus ou moins « attrapée » à ses débuts vers 2011-2012 et regardée à petites doses jusqu’à aujourd’hui. Mais j’ai fait l’inverse pour Breaking Bad, seulement découverte il y a deux ou trois ans et très vite regardée à une cadence vertigineuse !

         
  2. Seb

    6 novembre 2016 at 12 h 40 min

    Jamais lu les bouquins originaux, cela dit. Plusieurs puristes m’ont bassiné pour le faire afin de pouvoir constater, selon leurs dires, à quel point la série pâlit de la comparaison. Mais c’est peut-être justement pour ça que je ne préfère pas les lire… pour le moment !

     
    • walkfredjay

      6 novembre 2016 at 12 h 58 min

      Oui, quand la série sera achevée et que le manque se fera ressentir, peut-être…

       
  3. Patrick

    6 novembre 2016 at 16 h 34 min

    Une excellente série vraiment prenante mais il est temps qu’elle finisse et ce sera fait avec la saison 8.
    Les saisons sont de qualité égale seule la 3ème m’avait semblé tirer sur la corde et de mémoire elle était un peu trop bavarde.

     
    • Seb

      6 novembre 2016 at 16 h 46 min

      C’est vrai que le péché mignon des auteurs (mais c’est le cas de nombreuses séries TV, anciennes comme récentes) réside dans des dialogues qui s’étirent parfois ad nauseam et finissent par décrocher immanquablement l’attention. Mais à leur meilleur, les joutes verbales de GoT sont une des forces de la série !

       
      • Patrick

        6 novembre 2016 at 17 h 43 min

        Je trouve que c’est surtout un problème accentué ces 10 dernières années, des séries de qualité mais parfois trop longues.

        Sinon en ce moment je regarde Deutschland 83 qui ne perd jamais de temps.

         
      • Seb

        6 novembre 2016 at 21 h 16 min

        On peut regretter que le format 25 minutes de bonnes vieilles séries comme The Rifleman ou Wanted Dead or Alive se soit raréfié, effectivement. Mais on le retrouve notamment dans la gorissime et jubilatoire Ash vs. Evil Dead pour prendre un exemple récent.

         
  4. Miguel

    6 novembre 2016 at 18 h 01 min

    C’est pas le monde féerique de Tolkien, ni celui héroïque et cruel de Robert Howard, c’est simplement un monde borgiaque très brutal mais surtout très malsain. « GOT » est une grosse prod au effets et au décors bien fait mais sans vraiment un souffle de réel imagination et encore moins d’originalité propre à l’heroic fantasy.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :