RSS

36 ANS, JOUR POUR JOUR…

07 Nov
smq-36

LE 7 NOVEMBRE 1980 DISPARAISSAIT STEVE McQUEEN À L’ÂGE DE 50 ANS. LA STAR EST DEVENUE ICÔNE. ICI, DANS LE DERNIER PLAN DE « BULLITT ».

Publicités
 

7 réponses à “36 ANS, JOUR POUR JOUR…

  1. Miguel

    7 novembre 2016 at 20 h 47 min

    Un acteur envoûtant par son regard et son jeu dramatique très particulier. Il y aurait plein de choses de bons à dire sur lui, alors juste un souvenir de ciné, cette scène dans « Les 7 Mercenaires » où il perd tout son fric à la table de jeu, sa réaction n’a jamais cessé de me faire rire.

     
    • walkfredjay

      7 novembre 2016 at 20 h 55 min

      Oui, superbe petite impro ! Et leçon de comédie : comment définir un personnage en une mimique… Personnellement, j’aime beaucoup le fait qu’il ait toujours mal à la main quand il donne un coup de poing.

       
  2. Kinskiklaus

    7 novembre 2016 at 22 h 38 min

    Tiens, ça me fait penser que j’attends encore une édition digne de ce nom du DVD de « Junior Bonner »

     
    • elborak

      8 novembre 2016 at 2 h 09 min

      Ouaaah, enfin je tiens quelqu’un qui aime « Junior Bonner » ! Je trouve qu’il a très mal vieilli. Un des moins bon peckinpah et MacQueen.

       
      • walkfredjay

        8 novembre 2016 at 8 h 56 min

        « JUNIOR BONNER » fait partie de ces rares Peckinpah contemplatifs, dans la lignée de « UN NOMMÉ CABLE HOGUE ». Attendant une bonne édition DVD (qui n’est jamais venue !) j’avoue que le souvenir que j’en avais commence à s’estomper. Wild Side devrait se pencher sur le problème…

         
      • Patrick

        8 novembre 2016 at 9 h 22 min

        Pour ma part je ne dirais pas que j’ai aimé mais je l’ai apprécié.

         
  3. Kinskiklaus

    8 novembre 2016 at 14 h 52 min

    Je garde peu de souvenir de « Junior Bonner », elborak, vu une seule fois il y a sept ans via l’édition DVD toute pourrie en VF. Très franchement, je ne sais si j’aime vraiment ce film, simplement j’aimerai beaucoup le revoir dans une édition à peu près convenable. Pour ma part cher Fred, je trouve que « Pat Garrett et Billy le Kid » est un film plus contemplatif que « Un nommé Cable Hogue ».

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :