RSS

« CRIMINAL » (2016)

12 Nov

Quelle drôle de chose que ce « CRIMINAL » ! Le pitch de départ est à peu près aussi crédible et scientifiquement rigoureux que celui de « VOLTE/FACE » de John Woo – ce qui n’est pas peu dire ! – et le traitement du scénario rappelle les subtiles finesses des productions Europa.criminal

Tué en mission, mais détenteur d’un secret crucial pour la survie de l’Humanité (ben, voyons !), le super espion Ryan Reynolds est trépané par le savant Tommy Lee Jones qui transfère sa mémoire dans le cerveau d’un sociopathe sorti de prison (Kevin Costner, on ne rigole pas s’il vous plaît !). Ensuite, ça se résume bien évidemment à des poursuites effrénées, des fusillades sanglantes et des bastons en enfilade. Que dire ? C’est de plus en plus bête à mesure que ça avance, la présence de Jones, Costner et Gary Oldman, icônes des années 90, ajoute un parfum rétro à l’ensemble, pas forcément adéquat et même un brin démoralisant. Costner, buriné, la coupe de cheveux iroquois semble – à 60 ans passés – un brin âgé pour ce genre de choses. Quant à ce pauvre Jones, il traîne l’expression chafouine de chien battu de celui qui n’a pas dû lire le scénario avant de signer son contrat. Oldman lui, court d’un ordinateur à l’autre en aboyant des ordres. Ryan Reynolds n’apparaît que quelques minutes : place aux vieux ?

« CRIMINAL » n’a pas grand-chose pour lui. Pas même la beauté de Gal Gadot (la nouvelle Wonder Woman), dans un rôle d’épouse endeuillée, qui ne fait que tapisserie.

C’est une production formatée, sans aucune surprise, qui ne cesse de frôler le ridicule absolu et y sombre parfois. Il y aurait certainement une meilleure utilisation à faire de comédiens légèrement « has been » certes, mais encore capables de tenir des rôles plus enthousiasmants et humains que ceux-là. Il y a quinze ans, « CRIMINAL » aurait peut-être pu faire illusion. Mais là…

Publicités
 

4 réponses à “« CRIMINAL » (2016)

  1. Patrick

    12 novembre 2016 at 10 h 24 min

    Le temps que dure ce film j’ai trouvé Criminal divertissant mais une fois fini c’est vite oublié.

     
  2. lemmy

    12 novembre 2016 at 11 h 37 min

    Film qui explose la suspension consentie d’incrédulité du spectateur, notamment avec une singulière fin. Vite oublié malgré les acteurs (surtout grâce à eux ?). Tommy Lee Jones a de singulières apparitions ces derniers temps (le coche avec « The mechanic 2 »).

     
  3. Corey

    14 novembre 2016 at 16 h 17 min

    Pas l’action movie de l’année, mais j’ai passé un bon moment au cinéma avec ce Criminal. Et curieusement, bien qu’étant inconditionnel de Kevin Costner, je n’ai cessé de penser à Mel Gibson pendant le film, pour qui le rôle était fait sur mesure à mon avis !

     
  4. Marc Provencher

    23 avril 2018 at 16 h 10 min

    J’ai trouvé Kevin Costner très bon, pour une fois, dans ce rôle de sociopathe fini qui devient plus normal après qu’on lui ait greffé la mémoire d’un autre. Et pour une fois aussi, mais à l’inverse, je viens de voir Gary Oldman mauvais.

    Pour moi le mauvais film le plus énervant est toujours celui à la surface duquel affleure ici et là le bon film qui aurait pu être en gardant presque tous les mêmes éléments.

    Que le pitch de départ tienne de la rocambolesque science-fiction, c’est sûr ; mais l’invraisemblance passe quand on la traite avec panache (ce qu’avait compris le grand Maurice Leblanc, père d’Arsène Lupin). Or ici, l’invention de Tommy Lee Jones est bâclée bêtement en deux ou trois phrases de dialogue plat. Pire : la raison qu’ont les savants de choisir l’assassin sociopathe Costner, plutôt que quelqu’un de normal, pour y déverser la mémoire de l’agent de la CIA mourant nous est donnée avec 10 minutes de retard, ce qui donne l’impression du plus total arbitraire. Le scénario ne profite pas de ses propres bonnes idées parce que l’information ne nous parvient pas dans le bon ordre. Et si les scènes entre Costner et Gadot sont correctes, entre d’autres mains, elles auraient pu être carrément extraordinaires : car ce n’est pas tous les jours que tu tombes sur un monsieur qui vient se faire injecter la personnalité de ton mari qui vient de mourir. Et ils n’en font que ça ??

    Enfin bref, avec la même histoire et le même casting quatre-étoiles, ça aurait pu être un puissant film d’action, haletant et prenant. Ah, que c’est énervant !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :