RSS

« INSTINCT DE SURVIE » (2016)

16 Nov

Jaume Collet-Serra poursuit son bonhomme de chemin dans le cinéma de genre hollywoodien en s’attaquant au ‘survival’ et plus précisément au « film de requin » avec « INSTINCT DE SURVIE ».instinct

Le film met longtemps à démarrer en s’attardant sur la présentation du personnage principal, une jeune Américaine qui vient surfer sur la plage mexicaine où allait sa mère récemment décédée, lorsqu’elle était enceinte d’elle. Après vingt minutes joliment filmées, truffées de ralentis et de belles vagues, arrive enfin le squale. Et là, le film se transforme en un mélange de « SEUL AU MONDE » (une mouette remplaçant le ballon de foot), « THE REVENANT » (le protagoniste physiquement diminué face à la nature sauvage) et le traumatisant « EN EAUX PROFONDES ».

Gravement blessée à la jambe, mais heureusement étudiante en médecine, Blake Lively se retrouve coincée sur un rocher, en proie à un grand blanc qui rôde et croque quelques badauds et soumise aux marées fluctuantes, voire à la gangrène qui s’installe. Grâce à la sympathie dégagée par la comédienne, on s’intéresse à son sort et la minceur du scénario est compensée par quelques jolies poussées d’adrénaline et par un requin tout à fait convaincant. À la fois pin-up en bikini et « girl next door », Miss Lively occupe fort bien l’écran à elle seule, ou presque.

De Collet-Serra on préfèrera se souvenir du magistral « ESTHER » bien sûr, de « NON STOP » ou « NIGHT RUN », mais dans son modeste registre, « INSTINCT DE SURVIE » permet de passer 90 minutes jolies à regarder et parfois très stressantes. Un exercice de style un peu vain, disons…

Publicités
 
 

10 réponses à “« INSTINCT DE SURVIE » (2016)

  1. Seb

    16 novembre 2016 at 10 h 44 min

    Esther était un sacré bon film en effet. Dommage que la suite de sa carrière n’ait pas été aussi palpitante jusque-là, entre le véhicule Liam Neeson assez bateau (Sans identité, Non-stop, bof) et le polar à papa usé jusqu’à la corde (pas très fan de son Night Run non plus)… pas vu Instinct de survie et pas trop envie à vrai dire.

     
    • Patrick

      16 novembre 2016 at 10 h 52 min

      Esther est pas mal dans son genre mais le final assez convenu.

       
      • Seb

        16 novembre 2016 at 11 h 05 min

        Convenu ? Le final (ou du moins la pirouette finale) m’a plutôt pris au dépourvu, moi !

         
      • walkfredjay

        16 novembre 2016 at 11 h 07 min

        Tout le film repose dessus, d’ailleurs !

         
      • Seb

        16 novembre 2016 at 11 h 17 min

        Ça n’empêche pas que tout ce qui précède ce « punch » est fort bien filmé, écrit et interprété (glaçante Isabelle Fuhrman) !

         
      • walkfredjay

        16 novembre 2016 at 11 h 40 min

        Bien sûr ! Je garde un grand souvenir de ce film…

         
      • Patrick

        16 novembre 2016 at 17 h 08 min

        Ce n’est pas l’intrigue même mais la façon dont c’est traité, la fin reste happy-end j’imaginais au vu du début une fin plus sombre.

         
    • walkfredjay

      16 novembre 2016 at 11 h 02 min

      J’ai bien aimé les films que tu cites. En effet, je pense que son petit dernier ne t’impressionnera pas plus que ça…

       
  2. Edmond

    17 novembre 2016 at 19 h 08 min

    J’attends , de mon coté , la sortie du film Statham vs Megalodon ! 😀

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :