RSS

« ELLE » (2016)

23 Nov

Si « ELLE » avait porté la signature de n’importe quel cinéaste français, on se serait sans doute ennuyé poliment et on n’aurait probablement pas tenu le coup jusqu’au dénouement. En effet, le film ressemble vaguement à un mélange bizarre de Haneke et DePalma (dernière manière, hélas) saupoudré de Chabrol, sensation renforcée par la présence d’Isabelle Huppert.elle

Le scénario – adapté d’un roman de Philippe Djian – est alambiqué et décousu, les séquences de viol sont trop insistantes et identiques les unes aux autres, Huppert paraît, à 63 ans, un peu âgée pour ce personnage qui en a facilement quinze de moins. Et ne parlons même pas du dialogue d’une extrême platitude, massacré qui plus est par une brochette d’acteurs aussi faux les uns que les autres ou de l’exploration d’un univers (la production de jeux vidéo) auquel on ne croit pas une demi-seconde.

Mais tout cela n’a rien de surprenant, cela arrive fréquemment dans le cinéma hexagonal de ces dernières années. Non, la vraie surprise est que « ELLE » est signé de… Paul Verhoeven ! Dix ans après son chef-d’œuvre « BLACK BOOK », le réalisateur hollandais de « STARSHIP TROOPERS », « LA CHAIR ET LE SANG », « ROBOCOP », etc. signe à 78 ans un « suspense psychologique » où on ne décèle jamais sa griffe personnelle et dont les deux heures semblent bien longues.

Le scénario suit deux histoires distinctes, l’une concernant un violeur harcelant l’héroïne (et dont on devine aisément l’identité dès sa première apparition à l’écran) et l’autre survole le passé traumatisant de cette même héroïne (intrigue qu’on dirait conçue pour une série B de serial killer U.S.). Heureusement que Huppert apporte par moments son mystère à ce personnage. Mais elle est tellement mal entourée que c’est peine perdue.

« ELLE » a généralement été très bien accueilli par la critique internationale, il fut même qualifié de « chef-d’œuvre » et plus d’une fois. Il est des occasions où « BDW2 » peut se déclarer incompétent à juger un film qui lui est passé complètement au-dessus de la tête, dont il n’a retenu que les défauts. Comme « CARTEL » dernièrement ou « INVICTUS », « ELLE » fait partie de ce lot heureusement peu garni. Nul doute que chacun se fera sa propre opinion.

Publicités
 

22 réponses à “« ELLE » (2016)

  1. Kinskiklaus

    23 novembre 2016 at 9 h 58 min

    Ah oui, curieux ton avis sur ce film. Pour ma part, j’ai adoré et pourtant ce n’était pas gagné d’avance tant le casting me rebutait plus qu’autre chose. Certes, ce n’est pas un chef-d’oeuvre, certes, c’est un Verhoeven mineur mais malgré tout cela, j’ai vraiment accroché de bout en bout. Chaque comédien joue sa partition à la perfection, le suspense est bien présent, le vice psychologique cher au réalisateur itou. Un excellent moment de cinéma. Je pense qu’il existera beaucoup de commentaires concernant ce post tant le film divise.

     
  2. Kinskiklaus

    23 novembre 2016 at 10 h 03 min

    En revanche, je suis tout à fait d’accord sur le côté intrigue Série B du film. Pour compléter mon précédent commentaire, j’ajouterai que le film regorge d’humour noir. Il s’agit d’un film 100% Verhoeven. Tous ses thèmes fétiches étant représentés. Chacun jugera le film comme il l’entend, me concernant, c’est pour le moment le meilleur film de l’année.

     
    • walkfredjay

      23 novembre 2016 at 10 h 26 min

      J’ai entendu et lu plusieurs fois les arguments que tu défends. Comme je le dis dans la chronique, je n’ai rien vu qui me plaise dans ce film. J’ai trouvé les comédiens (Lafitte, Magre, etc.) insupportables, l’image triste, l’intrigue lourde etc. Je ne vais pas recommencer mes récriminations !
      Depuis, j’ai revu « BLACKBOOK » (bientôt chroniqué, donc) que j’ai à nouveau adoré. Et franchement si j’ai vu Verhoeven dans chaque image de ce film, je n’en ai pas trouvé trace dans « ELLE ». Je tâcherai de le revoir dans quelque temps pour comprendre la raison de ce rejet. Ce n’est pas Isabelle Huppert que j’aime bien d’habitude… Je ne sais pas. Attendons donc les réactions de nos camarades visiteurs de « BDW2 ».

       
      • Kinskiklaus

        23 novembre 2016 at 10 h 33 min

        « Blackbook » est selon moi LE chef-d’oeuvre (trop méconnu) de Veroheven, nous sommes au moins d’accord sur ce point essentiel.

         
  3. Seb

    23 novembre 2016 at 13 h 45 min

    Je l’ai vu il y a quelque temps et en avais plutôt pensé du bien sur le moment (peut-être le plaisir tout simplement de revoir Verhoeven reprendre du service) mais avec le recul, je trouve que tu as quasiment raison sur tous les plans. On retrouve par intermittence l’audace et la brutalité très « rentre-dedans » du Hollandais violent mais ça reste un tiède comeback avec trop de maladresses, de scories et de longueurs (sans parler d’une forme très « téléfilm de luxe ») qui pèsent dans la balance. J’ai également prévu de revoir prochainement Black Book qui m’avait enchanté au premier visionnage.

     
    • walkfredjay

      23 novembre 2016 at 14 h 26 min

      Moi aussi, je me frottais les mains du retour de Verhoeven ! Quel que soit le contexte…
      En écoutant les comédiens « jouer », je me suis souvent dit que l’imparfaite connaissance du français avait dû fausser la direction d’acteurs. Je ne vois pas d’autre explication à cette fausseté constante.

      Quant à « BLACKBOOK » que j’avais vu et adoré la première fois il y a dix ans, je l’ai encore plus apprécié à seconde vision. Tant mieux, ça a effacé la sale impression laissée par « ELLE ».

       
      • Seb

        23 novembre 2016 at 15 h 05 min

        En fait il avait fait un semi-comeback il y a quelques années avec un petit film d’environ 1h (dont j’ai oublié le titre) tourné en Hollande avec des étudiants en cinéma sauf erreur. Je me suis risqué à le voir et c’était tellement insignifiant que je ne me rappelle déjà à peu près plus rien de la chose !

         
    • Patrick

      23 novembre 2016 at 20 h 24 min

      Tricked n’était pas grandiose mais d’être insignifiant et l’on retrouvait bien la patte incisive de Verhoeven.

       
  4. Patrick

    23 novembre 2016 at 17 h 57 min

    Je suis allé voir en salles « Elle » avec un ami qui comme moi est un grand admirateur de Verhoeven certes on l’a trouvé un peu moins bon que ses autres films pour autant pour du cinéma français c’est quand même au-dessus de ce que l’on peut voir d’habitude, le film aurait sans doute gagné avec 15 minutes de moins.

    Sinon revu récemment Total Recall qui reste toujours aussi bon malgré un visuel qui a un peu vieilli.

     
  5. Marc Provencher

    23 novembre 2016 at 20 h 40 min

    Toujours pas vu, et ça risque de durer car je me fie au jugement de WalkFredJay (même si, chose incroyable, il a osé trouver à redire au jeu de Katharine Ross dans ‘WILLIE BOY’, un outrage dont je me relève à peine onze mois plus tard).

    Ce petit message est juste pour constater, goguenard, que les critiques que j’ai lues dans les quotidiens du Québec sont unanimement dithyrambiques. Le grand Verhoeven se joue de tous les codes narratifs, y lit-on en substance, et ne donne jamais au spectateur ce qu’il attend – chose qui, apparemment, serait le but suprême d’un bon film. Il est vrai – pour aller du côté des excuses – que vu la domination outrancière des produits US sur nos écrans depuis que nous avons été décrétés « domestic market » dans un traité Canada-US vers le milieu des années 90, la sortie ici de n’importe quoi arrivant d’un autre pays étranger que les USA est devenue un événement, une chose rare, d’où sans doute certaines surévaluations.

     
    • walkfredjay

      23 novembre 2016 at 20 h 46 min

      Le bonhomme allant sur ses 80 ans, j’espère qu’il aura l’énergie et l’inspiration de nous pondre un dernier (ou même des derniers) grand film, pour faire oublier ce « ELLE » indigne de lui.

       
  6. KInskiklaus

    24 novembre 2016 at 3 h 44 min

    Bon sang de bon Dieu de bon chiasse, j’ai passé une journée exécrable, je comptais me détendre en faisant un tour sur ce blog magnifique que je chéris et vlan, c’est la bérézina !!! Bon, il va falloir que je revois « Elle » cette semaine, j’ai l’impression de passer pour un noc ! En tous les cas, je réitère mes propos matinaux: Un Verhoeven mineur mais le meilleur film que j’ai vu cette année.
    « Si vous pensez que je n’ai pas vu assez de films cette année, tapez 1 ». « Si vous pensez que j’ai mauvais goût, Tapez 2 ». Enfin, si vous pensez que je n’ai pas vu suffisamment de films cette année ET que j’ai mauvais goût, alors vous aurez affaire à moi. « Elle », indigne de Verhoeven ? Fred, espèce sapajou, espèce de sacripant. Vilain ! Les goûts et les couleurs … C’est curieux le sentiment que j’éprouve envers ce film. Oui, je suis d’accord, il en ressort un certain côté téléfilm. Oui je suis d’accord, ça sonne faux, parfois. Souvent pour être totalement franc. Oui, des clichés ici ou là.Oui, la fin me paraît poussive. Mais oui, je défends ce film bec et ongles because le cinéma tout simplement. Les émotions. Chacun son ressenti, au cinéma comme dans la vie. En revanche, je persiste et je signe, il s’agit là d’une oeuvre Verhoeven 100% pur jus. Par contre, tout comme vous, je ne suis pas dupe des critiques à la noix. A les écouter, tout « vieillard » produit des chefs-d’oeuvre ou est soudainement adulé. J’aimé bien Veroheven mais c’est loin d’être mon cinéaste fétiche. J’ai grandi avec Robocop et Totall Recall. Je vais me faire des ennemis mais j’ai par exemple détesté La chair et le sang. Idem pour Showgirls, j’ai tenu jusqu’au bout grâce à l’intrigue (je blague!). Basic Instinct, selon moi, c’est un coup de bluff même si je dois à ce film mes premiers émois masturbatoires. Starship Troopers, idem, je déteste. Tricked,insignifiant. En revanche, Black Book, comme je l’écrivais ce matin, pour moi le chef d’oeuvre absolu de ce cinéaste. Malgré mes amours et désamours envers le hollandais, je retrouve dans « Elle » à la fois toute sa grandiloquence, sa violence et toutes ses obsessions Et pourtant, je déteste l’écrivaillon Djian. Comme quoi, c’était pas gagné sur le papier mais ça a fonctionné avec moi. Je termine ce long commentaire (désolé)en disant ceci: ce film est en parfaite résonance avec l’oeuvre entière du cinéaste, cohérence totale. Que l’on déteste ce film, je le conçois, qu’on le trouve nul, je l’avoue, je ne comprends pas.

     
    • walkfredjay

      24 novembre 2016 at 8 h 32 min

      Allons, Kinskiklaus ! Allons ! Ne cède pas à la foule hostile ! On l’a souvent dit ici, en matière de goûts et de couleurs, personne n’a raison ou tort. Il m’est bien souvent arrivé de défendre l’indéfendable, de trouver des qualités que j’étais le seul à voir…

      Je ne suis pas non plus un adorateur aveugle de Verhoeven, capable du meilleur et du vraiment pire (« SHOWGIRLS », « HOLLOW MAN »). Je n’aime pas du tout « BASIC INSINCT », « TOTAL RECALL » a terriblement vieilli. J’aime « LA CHAIR ET LE SANG » (pas revu depuis des années, toutefois, donc à vérifier) et j’adore « STARSHIP TROOPERS » et surtout « BLACKBOOK ».

      Tu as sûrement vu dans « ELLE » quelque chose qui t’a touché ou ému. Mais quoi ? Telle est la question. 😉

       
      • Patrick

        25 novembre 2016 at 13 h 15 min

        Pour Total recall je ne dirais pas qu’il a terriblement vieilli, je viens de le revoir il y a juste 1 semaine et si d’une certaine façon visuellement il a pris un coup de vieux (Blade Runner ou les Alien vieillissent mieux) pour autant ce film de SF reste toujours autant jouissif à regarder.
        J’aimerais retrouver de nos jours de tels films avec un ton aussi cynique, violent et moqueur.
        Total recall n’a rien de lisse contrairement à beaucoup de films actuels qui reposent trop sur leur effets spéciaux.

        Dans 30 ou 50 ans je crois que Total recall sera un classique de la SF alors que beaucoup de films du genre des 10 dernières années seront oubliés à cause de leur absence d’audace.

         
  7. galgot

    25 novembre 2016 at 11 h 28 min

    Il m’a laisser une impression bizarre ce film.
    Je ne me suis pas vraiment ennuyé, tout en trouvant des trucs complètement invraisemblable dans l’histoire. Genre la nana qui annonce a ses amis qu’elle a été violée, aucuns ne réagis plus que « et… ça va ? » ou presque.
    Huppert (que j’aime) se balade là dedans que un zombie, on dirait qu’elle s’imite.
    Autant ce genre de personnage insensible et apparemment blindé marche bien dans « Sans queue ni tête », où on sent bien quelqu’un près de craquer, autant là, c’est un vrai robot.

     
  8. Kinskiklaus

    9 janvier 2017 at 9 h 09 min

    Isabelle Huppert a été sacrée meilleure actrice cette nuit aux Golden Globes pour son rôle dans « Elle ». Le film est lui reparti avec le trophée du meilleur film étranger. C’est tout !

     
    • walkfredjay

      9 janvier 2017 at 9 h 12 min

      J’allais justement intervenir sur ces commentaires, juste pour dire que quelque chose m’a définitivement échappé dans « ELLE » ! Tant pis pour moi et surtout tant mieux pour eux. De toute façon Huppert et Verhoeven méritaient ces Golden Globes pour « l’ensemble de leur carrière ».
      Il me suffit de me remémorer quelques scènes, le jeu de certains comédiens, pour être sûr toutefois que ça m’a déplu et qu’il faudra un bon moment pour que je trouve le courage de m’y replonger…

       
  9. Kinskiklaus

    9 janvier 2017 at 9 h 48 min

    Ouaip, totalement d’accord avec toi pour les récompenses de l’ensemble de leur carrière. Je ne sais pas si quelque chose t’a échappé, les goûts et les couleurs… Pourquoi un film nous plaît-il ? Cela reste un mystère de toute façon.

     
  10. Kinskiklaus

    9 janvier 2017 at 11 h 55 min

    Article à charge complètement stupide écrit par une féministe extrémiste. Qu’on descende le film, pas de problèmes, mais qu’on le descende d’une manière aussi caricaturale et militante, non merci. Ce genre de conne féministe extrémiste tue à petit feu le vrai féminisme historique, le féminisme respectable que chacun devrait porter en soi. Ce genre d’article me donne la nausée et renforce mon admiration pour le film qu’elle incrimine bêtement.

     
    • JICOP

      9 janvier 2017 at 14 h 22 min

      Le probleme de notre société , c’est le combat à géométrie variable .
      Déjà à l’époque de  » Basic instinct  » les homos en voulaient à Verhoeven et ne supportaient pas que la communauté soit mal présentée … un hetero blanc , on veut bien qu’il soit un tueur ; surtout pas une lesbienne ou un homo .
      Pour les féministes , taper sur un réalisateur qui prone soi-disant le viol est un combat prioritaire ; bien plus important que dénoncer des endroits ou les femmes sont interdites d’entrer boire un verre , des entreprises ou les femmes ont des horaires de merde et sont victimes de petits chefs revanchards .
      Pareil pour le reste : trouver des excuses à des terroristes qui écrasent des enfants avec un camion , on trouve toujours , mais essayer de comprendre des gens qui votent pour un milliardaire avec une bouche en cul de poule , bizarrement les memes n’ont plus de compassion .
      De toute façon , Huppert est féministe elle-même ; si le propos du film lui avait posée probleme , elle aurait refusé .

       
  11. Kinskiklaus

    9 janvier 2017 at 15 h 19 min

    J’aurais pas dit mieux Jicop ! J’aime « Elle », je suis pro-viol. Je déteste l’humour de Jamel Debbouze, je suis donc raciste. J’oubliais, je n’ai jamais accroché à « Priscilla folle du désert », je suis un homophobe convaincu. Je déteste assez largement l’art contemporain, je suis donc un idiot, J.J Goldman m’ennuie profondément, je hais donc les juifs, j’abhorre « l’esprit CANAL » et les « Inrocks » donc je vote à droite. Bref, en fait, je suis un gros connard raciste et vicieux.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :