RSS

« WALLANDER » : saison 4 (2016)

24 Nov

C’est donc en trois épisodes : « THE WHITE LIONESS », « A LESSON IN LOVE » et « THE TROUBLED MAN » que s’achève – et sans espoir de retour – la saga BBC de « WALLANDER », le flic atypique suédois, dans sa version avec Kenneth Branagh.wallander4

Cette 4ème saison démarre par une enquête en Afrique du sud plutôt palpitante, selon les critères de Henning Mankell, et qui nous change plaisamment de l’ambiance mortifère suédoise des saisons précédentes. Mais il faut bien rentrer à la maison et là, pendant deux longs films de 90 minutes, on assiste à quelque chose d’inédit dans une série TV : la rapide dégradation mentale du héros, atteint d’un Alzheimer précoce, qui continue son travail et touche même à l’espionnage international, alors même qu’il perd sa mémoire et souffre d’absences excessivement dangereuses.

Toujours très démoralisante donc, cette surprenante série. Mais portée par un Branagh totalement identifié à son personnage, au point qu’on ne le voit plus « jouer » à proprement parler, mais « être » à l’écran avec un naturel confondant. La fusion avec le rôle est parfaite et c’est cela qui porte la série et fait qu’on en supporte la noirceur et le désespoir.

Au-delà des enquêtes donc, dont on se désintéresse rapidement, on reste scotché par ce déconcertant spectacle d’un personnage de fiction auquel on s’est attaché depuis six ans, qui va se désintégrer sous nos yeux. La description de la maladie est âpre et sans concession. À noter que dans la dernière séquence sur la plage, David Warner (disparu à la fin de la 2ème saison du même mal) réapparaît en « fantôme » le temps d’un seul plan.

Un point final doux-amer à une série étrange, évoluant entre deux cultures, mais qui a le mérite d’avoir offert à Kenneth Branagh le rôle de sa vie, qu’il aura certainement beaucoup de mal à surpasser.

Advertisements
 

6 réponses à “« WALLANDER » : saison 4 (2016)

  1. Marc Provencher

    24 novembre 2016 at 15 h 33 min

    Je rêve ou la photo choisie de Branagh montre une vraie ressemblance physique avec David Warner ?

     
    • walkfredjay

      24 novembre 2016 at 17 h 08 min

      Je ne sais pas trop. Mais dans certains gros-plans, il ressemble vraiment à… Gabin !

       
  2. Kinskiklaus

    24 novembre 2016 at 16 h 12 min

    Et moi je rêve que Marc s’achète enfin des lunettes ! (sourire) Je trouve que Branagh sur cette photo ressemble à un mix entre William Sheller et Russel Crowe.

     
    • Marc Provencher

      25 novembre 2016 at 15 h 24 min

      Ahem, ahem.. En fait, je porte plutôt d’élégants verres de contact, mais il vrai que ma vision se brouille un peu quand ceux-ci ne sont pas humectés adéquatement. À qui la faute ? Mais aux distributeurs français de DVD italiens, bien sûr, qui n’ont toujours pas édité ‘L’ESCLAVE DU PÉCHÉ’ avec Silvana Pampanini (1954), réalisé par le king du mélodrame Raffaello Matarazzo et qui a le mérite de me faire brailler comme une Madeleine à tous les coups, me procurant ainsi une vision parfaite !

       
  3. Patrick

    25 novembre 2016 at 13 h 23 min

    Les WALLANDER avec Brannagh sont proche de l’ambiance des romans pour autant je préfère l’adaptation de la télé suédoise.

    Ca reste une série de qualité mais prenant parfois trop son temps.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :