RSS

« L’HOMME QUI TUA LUCKY LUKE »

01 Déc

Même si le personnage de Lucky Luke a été créé et animé en solo par le dessinateur belge Morris pendant plusieurs albums, c’est l’arrivée du génial scénariste René Goscinny qui lui donna son essor et en fit une icône de la BD européenne. À la mort de Goscinny en 1977, le cowboy solitaire poursuivit sa carrière avec différents auteurs, mais sans retrouver la verve comique des albums du tandem magique. Et à la mort de Morris, d’autres dessinateurs prirent la relève. Sans jamais convaincre les amoureux de la première (ou seconde, plutôt) heure. Sans même parler des calamiteuses tentatives d’adaptation au cinéma…luke

L’album « L’HOMME QUI TUA LUCKY LUKE » écrit et dessiné par Matthieu Bonhomme et paru aux éditions ‘Lucky Comics’ a enfin trouvé le moyen de ressusciter le héros en prenant une tout autre voie. Loin des plus ou moins pâles copies, le nouveau Luke est croqué d’une plume semi-réaliste, sur un scénario de western carrément sombre où l’amateur retrouvera des échos de « LA POURSUITE INFERNALE » de Ford et même une réplique de « IMPITOYABLE » d’Eastwood. L’ambiance est confinée, les personnages sont complexes et peu sympathiques. Même Luke, à cran à cause d’une pénurie de cigarettes, semble froid, distant, totalement dépourvu d’humour.

C’est donc avec curiosité et satisfaction qu’on retrouve remis à neuf, ce justicier à chemise jaune, foulard rouge et gilet noir qu’on croyait si bien connaître. S’agit-il d’un « one shot » ? Du début d’une nouvelle série ? Wait and see.

En tout cas, même si le style est très différent, on retrouve l’intérêt qu’avaient suscité les quelques planches jadis signées par Jean ‘Moebius’ Giraud dans un numéro de « Pilote » en hommage à « Lucky Luke ».

Publicités
 

8 réponses à “« L’HOMME QUI TUA LUCKY LUKE »

  1. Patrick

    1 décembre 2016 at 12 h 02 min

    Je ne suis pas un grand fan de Lucky Luke mais cet album est très bon ; à ma connaissance c’est un one-shot d’une collection prévue pour être dessiné par un dessinateur différent à chaque fois.

    Sinon le dernier album La Terre promise est moyen.

     
    • walkfredjay

      1 décembre 2016 at 12 h 25 min

      Je suis incapable de lire les albums non-scénarisés par Goscinny. Aucun n’a su capter l’esprit, le second degré, l’ironie… Des caricatures.

       
      • Patrick

        1 décembre 2016 at 12 h 50 min

        Les premiers albums avant de l’arrivée de Gosciny ne sont pas mauvais.

         
      • walkfredjay

        1 décembre 2016 at 13 h 05 min

        Non, mais d’un humour beaucoup plus cartoon et premier degré. Rien à voir avec la suite.

         
  2. JICOP

    1 décembre 2016 at 12 h 05 min

    De plus en plus de bande-dessinees revisitent les mythes , meme populaires en noircissant le propos .
     » Lucky Luke  » ; pour les cinephiles amateurs de westerns , c’est du pain beni : Lee Van Cleef Kirk Douglas ou l’impayable Jack Palance en Phil Defer .
    C’etait quand meme tordant .
    Quel genie ce Coscinny.

     
    • walkfredjay

      1 décembre 2016 at 12 h 23 min

      Goscinny inégalable, indémodable. Un cas unique.

       
  3. denis

    1 décembre 2016 at 12 h 20 min

    A relire également, le génial « Lucky Luke Spaghetti » dans la Rubrique à Brac de Gotlib

     
    • walkfredjay

      1 décembre 2016 at 12 h 22 min

      « Montre-moi tes yeux, gringo » 😀

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :