RSS

« CAFÉ SOCIETY » (2016)

03 Déc

Woody Allen en est à son 50ème film et des poussières comme réalisateur, le fan des années 80 attend mollement sa livraison annuelle sans plus espérer de miracle. Cela fait un moment maintenant, que le new-yorkais n’a plus grand-chose de nouveau à raconter. Alors il voyage, fait du tourisme, s’offre des petites fantaisies, fait tourner de jolies comédiennes.cafe

Dans « CAFÉ SOCIETY », on fait des aller-retour entre Manhattan et L.A., on suit le parcours d’un jeune homme naïf (Jesse Eisenberg, qui se fait pardonner son horrible prestation dans « BATMAN vs. SUPERMAN »), qui tombe amoureux de la maîtresse de son oncle, un puissant agent hollywoodien. Ah oui ! Ça se déroule dans les années 30, la photo de Vittorio Storaro est d’une beauté à couper le souffle, les décors sont magnifiques et Kristen Stewart et Blake Lively rivalisent de beauté.

À part cela, qu’est-ce que ça raconte exactement « CAFÉ SOCIETY » ? Difficile à dire. Un apprentissage ? Un parcours initiatique dans la jungle du showbiz ? Le premier amour qu’on ne parvient jamais à oublier ? Un peu tout cela à la fois, mais pas plus… Autrement dit, pas lourd !

Vu la splendeur de l’environnement, c’est très plaisant à regarder. On retrouve des échos de films anciens comme « RADIO DAYS » ou « LA ROSE POURPRE DU CAIRE », la famille juive est – comme toujours chez Allen – dépeinte avec verve et tendresse. On s’amuse aussi de voir que Eisenberg reprend les intonations de son réalisateur, comme tant d’acteurs avant lui. Et la voix « off » de Woody lie le tout adroitement et nous faire sentir en terrain familier.

Au sein d’un casting homogène, Steve Carell confirme qu’il n’a rien de passionnant à offrir et Sheryl Lee passe tellement vite, qu’on peine à l’identifier. Dommage…

« CAFÉ SOCIETY » est un cru moyen mais nullement désagréable. Et vraiment, Kristen et Blake sont absolument ravissantes !

Publicités
 

6 réponses à “« CAFÉ SOCIETY » (2016)

  1. Kinskiklaus

    3 décembre 2016 at 13 h 15 min

    Bien content de revoir Sheryl lee dans un petit rôle. Je ne suis guère fan de Woody Allen, à vrai dire, je vois tous ses nouveaux films depuis une dizaine d’années et avec une certaine gêne, j’avoue n’avoir vu aucune de ses réalisations de la « grande époque ». Je crois que je fais une sorte de blocage à cause de tous les connards qui ne jurent que par l’immense Woody Allen et qui vous regardent avec une sorte de condescendance. Concernant les films récents, j’ai rarement été déçu mais je n’ai jamais été subjugué non plus. Sans raison particulière, j’ai beaucoup aimé « Café Society » et comme tu le soulignes dans ta chronique, la photo est absolument superbe, rien que pour ça, ça vaut le coup d’oeil. J’ai donc beaucoup aimé ce film mais… je ne me souviens quasiment plus de rien alors que je l’ai visionné il y a à peine un mois. Et j’ai remarqué que chaque film d’Allen me faisait tomber dans une sorte d’amnésie. En résumé, vous passerez un bon moment mais vous serez très vite frappé d’amnésie, je vous préviens. Quant à Kristen, je n’ai jamais vraiment accroché à cette actrice dont je ne vois que le menton en galoche. Mais j’avoue être tombé sous son charme hier en tombant sur le dernier clip des Rolling Stones. Si vous avez raté ça, alors vous avez raté votre vie ! Pfiou, j’ai chaud tout à coup…

     
    • walkfredjay

      3 décembre 2016 at 13 h 44 min

      Ah oui ! Quand même !

      Je comprends ton blocage sur les anciens Woody. Mais si tu veux tenter le coup, à mon humble avis, commence par « HANNAH ET SES SOEURS », son film le plus drôle et tendre.

       
      • Kinskiklaus

        3 décembre 2016 at 14 h 00 min

        Promis, quand je m’y mettrais, je commencerais par celui-ci. J’avais fait le même blocage avec Cassavetes durant des années, je snobais les snobs. On connait la suite, il est devenu l’un de mes réalisateurs préférés.

         
      • walkfredjay

        3 décembre 2016 at 14 h 07 min

        Moi j’ai longtemps fait l’impasse sur Bergman et Antonioni… Mais je ne regrette finalement pas de les avoir découverts sur le tard.

         
  2. Patrick

    3 décembre 2016 at 20 h 35 min

    Allen nous surprend moins qu’avant il n’empêche il reste encore un excellent réalisateur des films tels que Blue Jasmine, Minuit à Paris, Scoop ou Le rêve de Cassandre prouvent qu’il est encore capable de nous offrir de très bons films.

     
    • Seb

      4 décembre 2016 at 2 h 44 min

      Je n’ai vu que Blue Jasmine dans le lot mais il ne casse franchement pas des briques ! Pour moi, Woody Allen c’est de l’hilarant Prends l’oseille et tire-toi à l’aérien Tout le monde dit I Love You ; après, ça devient très dispensable.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :