RSS

« CREEP » (2004)

06 Déc

creepCoproduction anglo-allemande, « CREEP » est le premier long-métrage de Christopher Smith  l’intéressant réalisateur de « TRIANGLE » et « BLACK DEATH ». C’est un film à budget réduit, tourné dans le métro et les égouts londoniens sur un scénario de ‘survival’ simple et efficace. Le film ne dure d’ailleurs que 81 petites minutes.

Franka Potente joue une « héroïne » mondaine et franchement tête-à-claques qui, enfermée dans le métro, va connaître une nuit d’horreur, traquée par une sorte de monstre. La voir se métamorphoser progressivement en une SDF crasseuse et hagarde, semblable à celles qu’elle méprisait au début du film, est une réflexion aussi sympathique que parlante sur la fragilité des apparences.

Le film rappelle à la fois « MIMIC » et « THE DESCENT », mais trouve sa propre identité et gère parfaitement l’intrigue parallèle (le passé épouvantable du tueur dégénéré) qu’on ne fait que deviner par quelques indices subtilement disséminés. La photo contrastée, aux couleurs vives, le montage ultra-nerveux et le décor totalement crédible achèvent de faire de « CREEP » un excellent ‘bad trip’ dans les terreurs nocturnes et les phobies urbaines d’aujourd’hui.

Outre Potente, omniprésente dans un rôle simple mais écrit avec intelligence, sans céder aux poncifs de la ‘scream queen’, la grande attraction du film est Sean Harris, absolument effrayant dans ce rôle d’homme-rat hideux et à moitié décomposé sur pied, qui hante les stations désertées à la recherche de victimes à torturer. Un monstre que ce fabuleux acteur parvient à rendre presque pathétique par instants, en laissant imaginer les horreurs qu’il a dû subir avant d’en devenir une lui-même.

creep2

SEAN HARRIS ET FRANKA POTENTE

Sans rien révolutionner, « CREEP » distille une trouille de très bonne qualité et laisse sourdre un malaise tangible, presque physique. Belle maîtrise de l’image, du son et du langage cinématographique, pour un résultat remplissant à 100% son contrat.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 6 décembre 2016 dans CINÉMA ANGLAIS, FILMS D'HORREUR

 

2 réponses à “« CREEP » (2004)

  1. JICOP

    6 décembre 2016 at 10 h 20 min

    L’horreur sociale à l’anglaise.
    Bon petit film qui flanque une bonne frousse dans des décors cradingues intelligemment utilisés.
    Pour son premier film, Chris Smith marquait les esprits avec une parabole sanglante de cette Angleterre marquée de plus en plus par l’écart entre les classes sociales.
    Le nouveau Jack l’éventreur.

     
  2. Patrick

    6 décembre 2016 at 16 h 42 min

    Assez efficace mais peu marquant.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :