RSS

« LA GRANDE ILLUSION » (1937)

19 Déc
grande

PIERRE FRESNAY ET JEAN GABIN

Que dire encore d’un film adulé par les cinéphiles du monde entier depuis 80 ans ? Qu’ajouter aux dithyrambes, que répéter une fois de plus ? Oui, « LA GRANDE ILLUSION » est un des plus beaux films du monde. Oui, il parvient à dégoûter de la guerre – de n’importe quelle guerre – en ne montrant pas un seul champ de bataille, en ne dépeignant jamais « l’ennemi » comme un monstre sanguinaire. Et il parle des barrières sociales infranchissables entre les hommes, tout en démontrant dans le même temps leur fraternité.grande2

Le scénario est divisé en trois parties bien distinctes : la première dans un camp de prisonniers somme toute sympathique et civilisé, qui frise souvent la comédie. C’est bien dialogué, enlevé, les protagonistes sont croqués avec une extraordinaire économie de moyens et aucun manichéisme. À peine déplorera-t-on le personnage de titi parisien surjoué par un Carette fatigant et beaucoup trop présent. La seconde marque un changement de prison et une tonalité plus sombre, plus hivernale et se conclue par le quasi-suicide de l’officier français qui n’a plus sa place dans le monde qui se dessine. Et la troisième, la plus simple, la plus émouvante, isole deux évadés dissemblables dans une ferme allemande où l’amour parvient à renaître sur les décombres.

C’est admirable de bout en bout, d’une finesse de trait et d’une acuité inouïes. Et c’est porté par une distribution magnifique : Pierre Fresnay, inoubliable ‘Boëldieu’ snob et cassant mais héroïque jusque dans sa lucidité. Eric von Stroheim dans le rôle de sa vie, Dalio, Dita Parlo, il faudrait tous les citer. Mais le film est dominé sans aucun effet de manche par un Jean Gabin grandiose. Prolo à l’esprit simple et au courage bouleversant, brute sensible, il est un ‘Maréchal’ irremplaçable et trouve un de ses plus beaux rôles. Ses face-à-face avec Fresnay sont anthologiques.

« LA GRANDE ILLUSION » est de ces films qu’on peut revoir indéfiniment parce qu’on trouve toujours quelque chose à découvrir, à comprendre et parce qu’il s’applique encore à notre monde d’aujourd’hui, même s’il parle de la guerre 14-18 et fut tourné juste avant celle de 39-45.

grande3

ERICH VON STROHEIM, DITA PARLO ET JEAN GABIN

Publicités
 

6 réponses à “« LA GRANDE ILLUSION » (1937)

  1. Kinskiklaus

    19 décembre 2016 at 11 h 37 min

    « …à comprendre et parce qu’il s’applique encore à notre montre d’aujourd’hui, même s’il parle de la guerre 14-18 et fut tourné juste avant celle de 39-45. » Joli lapsus poétique!
    Magnifique film, mon préféré de la première période de Gabin.

     
  2. Miguel

    19 décembre 2016 at 14 h 49 min

    Tiens, pour se débarrasser des déblais, ils font comme dans « La grande évasion » mais en moins sophistiqué que le truc de David McCallum.

     
    • walkfredjay

      19 décembre 2016 at 14 h 53 min

      J’y ai pensé, oui ! D’ailleurs, pas mal d’autres détails se retrouvent plus ou moins transformés dans le film de Sturges.

       
  3. Corey

    20 décembre 2016 at 12 h 07 min

    On ne peut mieux dire. Un film qui prend de plus en plus de force au fil des visionnages, qui trouve son génie dans son apparente simplicité. La force de Renoir !

     
  4. Kinskiklaus

    25 décembre 2016 at 15 h 29 min

    Lu dans le journal, « La belle marinière », un film de 1932 avec Jean Gabin et Madeleine Renaud va être restauré grâce à la souscription de plusieurs internautes à un site participatif. Le film était invisible depuis sa sortie originelle. Vive les sites participatifs !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :