RSS

« L’ULTIME RANDONNÉE » (1970)

27 Déc

fauss2Signé par Sidney J. Furie, réalisateur maniériste responsable de « IPCRESS » ou « L’HOMME DE LA SIERRA », « L’ULTIME RANDONNÉE » va braconner sur les terres d’un Monte Hellman, pour une sorte de ‘road movie’ situé dans l’univers des courses de motos plus ou moins minables, dans l’Amérique profonde.

C’est surtout l’étude de caractères de ses deux protagonistes : Michael J. Pollard, garçon au physique ingrat solitaire vivant avec ses parents et Robert Redford, escroc à deux balles, gigolo sur les bords, un égoïste sans cœur incapable du moindre sentiment pour autrui. La drôle « d’amitié » qui les lie d’abord ne durera pas longtemps, mais suffisamment pour que la pâle crapule déteigne sur le candide et piétine son innocence.

Les personnages ne sont pas très reluisants, leurs pérégrinations guère passionnantes et le scénario manque d’ossature et finit par provoquer une certaine indifférence. Mais Redford est remarquable en ‘Big Halsy’, salopard narcissique et sans scrupule, un rôle dans la lignée de celui qu’il tenait dans « LA DESCENTE INFERNALE » et qui correspond si bien à sa personnalité complexe. Torse-nu la moitié du temps, lunettes noires au nez, l’acteur assume crânement les aspects repoussants de son rôle. On peut d’ailleurs se demander si Brad Pitt ne s’en est pas inspiré pour typer le cowboy sexy dans « THELMA & LOUISE ». Lauren Hutton est très bien en paumée vagabondant jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte.

fauss

MICHAEL J. POLLARD, ROBERT REDFORD ET LAUREN HUTTON

Porté par une BO country et des chansons de Johnny Cash, « L’ULTIME RANDONNÉE » ne fait pas vraiment mouche, même s’il contient de beaux moments, mais il offre une vision inaccoutumée de l’Amérique.

À noter qu’un des producteur du film n’est autre que… Brad Dexter, qui fut dix ans auparavant un des « 7 MERCENAIRES » pour John Sturges.

Advertisements
 

2 réponses à “« L’ULTIME RANDONNÉE » (1970)

  1. JICOP

    27 décembre 2016 at 14 h 47 min

    C’est chouette d’etre cinephile .
    On pense en connaitre beaucoup , et puis on s’ apercoit qu’il y a encore des pepites .
    Je ne connais pas ce film , mais ca a l’air pas mal du tout .
    Et puis Redford en bad guy , c’est quand meme inedit .
    Bon . Une fois pose le principe …reste a trouver ce film 😉

     
  2. Patrick

    27 décembre 2016 at 18 h 07 min

    A voir surtout pour le numéro de Redford.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :