RSS

« LARRY LE DINGUE, MARY LA GARCE » (1974)

04 Jan

larry2Apparaissant aujourd’hui comme une sorte de grand frère mal dégrossi des futurs nanars motorisés de Burt Reynolds, « LARRY LE DINGUE, MARY LA GARCE » sorti la même année que le très supérieur « SUGARLAND EXPRESS » de Spielberg qu’il évoque souvent, est une série B estampillée seventies, au scénario anémique.

Le film démarre plutôt bien par un braquage de supermarché ingénieux, mais dès que le trio de protagonistes prend la route, c’en est terminé de l’intérêt – même mineur – que pouvait susciter le film. Il y a d’abord le problème du rythme, terriblement soporifique, du dialogue réduit à une enfilade de clichés fatigués. Mais le pire est indéniablement la direction d’acteurs (ou l’absence de), qui atteint certains sommets dans l’indigence : si Peter Fonda n’a jamais été un foudre de guerre, il est ici d’une mollesse terrible en « as du volant » à brushing, totalement incapable de laisser filtrer le moindre éclair de folie ou de danger. Plus cool que cool, c’est quasiment un zombie. Vic Morrow joue le shérif à sa poursuite. Connaissant sa mort tragique sur un tournage quelques années plus tard, le voir passer tout le film en hélico prend une connotation légèrement morbide. Mais le pire c’est encore Susan George, qu’on a déjà vu bien utilisée dans « CHIENS DE PAILLE », mais qui est absolument catastrophique en prostituée à la langue bien pendue : les yeux écarquillés, le nez plissé, ses grandes dents blanches exposées, elle arbore un accent (texan ?) insupportable. Gare aux oreilles ! À noter que Roddy McDowall apparaît non-mentionné au générique dans les premières minutes.

larry

SUSAN GEORGE, PETER FONDA ET VIC MORROW

Plutôt apprécié des amateurs de « films de bagnoles », « LARRY LE DINGUE, MARY LA GARCE » est une purge, pas même sauvée par son ultime plan à la fois cruel et ironique, mais qui ne rattrape hélas, rien.

Publicités
 

20 réponses à “« LARRY LE DINGUE, MARY LA GARCE » (1974)

  1. Kinskiklaus

    4 janvier 2017 at 10 h 55 min

    Quel enthousiasme ! Après lecture de ta chronique, voilà un film que je me garderais bien de visionner afin de ne pas entacher mon regard sur la sensualité exacerbée développée par Susan George dans « Les chiens de paille ». Susan George avec un accent texan, c’est un peu comme Kim Basinger perdue dans « Bienvenue chez les ch’tis », non? « Larry le dingue, Mary la garce » demeure un film culte pour certains mais je crois qu’il n’est définitivement pas fait pour moi. Les bagnoles, moi, je m’en contrefous !

     
    • walkfredjay

      4 janvier 2017 at 11 h 08 min

      Je précise en effet que certains adorent ce film et qu’il est même assez « culte ». Après, c’est affaire de goût et de sensibilité. Personnellement (et sans doute parce que les voitures ne m’intéressent pas non plus), je n’y ai vu aucune qualité qui mérite qu’on s’y attarde et arriver à massacrer la délicieuse Susan de « TWINKY » et « STRAW DOGS » à ce point, il faut vraiment le faire !

       
  2. Kinskiklaus

    4 janvier 2017 at 11 h 22 min

    A ce propos, « Twinky » n’est toujours pas sorti en DVD en France.

     
    • walkfredjay

      4 janvier 2017 at 11 h 32 min

      Non, jamais depuis la VHS. Et les éditions sorties en UK ou aux USA sont « domaine public », c’est-à-dire en 4/3 antédiluvien avec une image floue et un son médiocre. Le film mérite une bonne réédition, ne serait-ce que pour voir Charley en romancier porno marié à une collégienne de 16 ans… 🙂

       
  3. Kinskiklaus

    4 janvier 2017 at 11 h 53 min

    Quel résumé n’empêche ! Se taper une gamine de seize ans ne suffisait pas, fallait en plus qu’il soit romancier porno ! Jamais vu pour ma part mais j’aimerai beaucoup le découvrir ne serait-ce que pour voir Bronson dans un rôle à contre-emploi.

     
    • JICOP

      4 janvier 2017 at 12 h 13 min

      Oh il doit bien foutre une raclée à un importun à un moment ou un autre non ? 🙂
      Sinon c’est un sacré challenge …

       
      • Kinskiklaus

        4 janvier 2017 at 12 h 23 min

        Paraît qu’il tire un coup…

         
      • Val

        4 janvier 2017 at 12 h 26 min

        Bronson boxe un flic, dans « Twinky », mais c’est tout ! (c’est ce qu’il lui vaut un séjour en prison, d’ailleurs).
        Pour ma part, je souhaite également une sortie DVD digne de ce nom de ce film qui est l’un de mes petits préférés de l’ami Charley.

         
    • walkfredjay

      4 janvier 2017 at 12 h 30 min

       
  4. JICOP

    4 janvier 2017 at 12 h 21 min

    Moi j’aime bien ce film , t’es un peu dur .
    Bon . Faut dire que j’aime bien les bagnoles moi . Et le froissage de toles itou .
    C’est un cran en dessous du Spielberg ou d’autres fleurons du genre comme  » vanishing point  » ou  » electra glide in blue  » mais le final vient rappeler la dimension souvent tragique des road movies de la grande période et anéantit du meme coup le coté léger de l’histoire .

     
    • Miguel

      4 janvier 2017 at 12 h 47 min

      Coté poursuite, ce film accroche moins que « Vanishing Point » mais ça reste quand même un road movie honorable. Un plan superbe (montré en photo sur la chronique) fait sensiblement rappeler celui, plus violent, de l’aigle de la route dans «Mad Max» mais je préfère celui avec Susan George en premier plan que je trouve plus expressif de liberté et de vitesse.

       
      • JICOP

        4 janvier 2017 at 12 h 59 min

        Bien vu Miguel pour le plan . C’est vrai que le couple Fonda/George est un peu plus glamour que les cinglés de  » Mad Max « 

         
    • jfb

      4 janvier 2017 at 17 h 07 min

      je l’ai vu à sa sortie en salles, ça remonte à un peu de plus de 40 ans, j’y étais allé par hasard après avoir déambulé sur les grands boulevards à la recherche d’un film … Je ne me rappelle plus trop de l’histoire (couple de djeuns en fuite à bord d’une voiture et qui cherche à changer d’état pour échapper à la police) mais je me souviens que la fin m’avait choqué et parut violent, à l’époque j’avais 13 ans.
      J’aimerai bien le revoir, surtout pour la très jolie Susan.

       
  5. Kinskiklaus

    4 janvier 2017 at 12 h 24 min

    J’ai revu « Sugarland express » il y a quelques mois et j’ai trouvé qu’il avait pris un coup de vieux monumental.

     
    • JICOP

      4 janvier 2017 at 12 h 25 min

      Manque l’ABS dans les bagnoles à l’époque , c’est pour ça !! 🙂

       
    • walkfredjay

      4 janvier 2017 at 12 h 31 min

      Jamais revu. Je n’ai que rarement envie de revoir les Spielberg, je ne sais pas pourquoi…

       
  6. JICOP

    4 janvier 2017 at 12 h 32 min

    Merci Val . Qu’est ce que je disais !!! 🙂
    Charley , il peut pas s’empecher d’envoyer une mornifle à un moment .
    Meme s’il avait tourné avec Woody Allen , il aurait cogné ; c’est pour ça qu’on l’aime 🙂

     
  7. Patrick

    4 janvier 2017 at 13 h 31 min

    Série B pas grandiose mais plutôt sympa (je trouve Sugarland express plus mou) seul le personnage de Susan George agace.

    Avec une fin surprenante.

     
  8. Marc Provencher

    4 janvier 2017 at 14 h 51 min

    Et voilà, et voilà. Je l’savais. Snif, WalkFredJay il piétine encore ma jeunesse perdue ! ‘DIRTY MARY, CRAZY LARRY’, j’ai vu ça préadolescent dans un des deux cinémas de quartier qui vivotaient encore dans mon voisinage, tout comme ‘ALOHA BOBBY AND ROSE’, ‘VANISHING POINT’ ou le très cheap (même alors je m’en rendais déjà compte) ‘LES BOOTLEGGERS’. Par contre ‘BADLANDS’, ‘THIEVES LIKE US’ et ‘SUGARLAND EXPRESS’ étaient trop « dessus du panier » pour passer dans ce genre de salle… Snif. Moi, je l’aimais bien, Susan George, bon ! Elle avait des grandes dents blanches, et alors ? Snif !

     
  9. Kinskiklaus

    4 janvier 2017 at 16 h 07 min

    Mais non Marc, tu te trompes : on aime tous Susan George. Tout le monde l’adore, elle fait l’unanimité même chez les pulls, alors !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :