RSS

« L’AFFAIRE SK1 » (2014)

06 Jan

On a souvent débattu sur « BDW2 » de la mort du polar français. Un genre jadis prestigieux, émasculé par des décennies de séries télé ineptes et de longs-métrages sous-écrits. Aussi « L’AFFAIRE SK1 » apparaît-il comme un heureuse et inespérée surprise. Mais au fond, s’agit-il vraiment d’un polar ?sk1

Pas réellement, à bien y réfléchir. S’appuyant sur une reconstitution minutieuse de l’affaire Guy Georges, un violeur et tueur en série qui terrorisa Paris dans les années 90, le film passionne par son contenu « historique », par la précision quasi-clinique de son scénario et par son casting (presque) parfait. On suit l’enquête fastidieuse et frustrante d’une brigade de flics de la Crim’ du 36, Quai des Orfèvres, sur plusieurs années. On s’immerge peu à peu, sans pathos inutile ou dramatisation superflue. En cela, le film est remarquable et rafraîchissant. La réalisation de Frédéric Tellier est entièrement au service de l’histoire et c’était manifestement le bon choix à faire.

Dans un cast homogène d’acteurs plus ou moins connus, on retiendra Raphaël Personnaz en jeune flic obstiné, Adama Niane impressionnant dans le rôle du tueur. Tout le monde est à sa place. À l’exception de Nathalie Baye, seule « star » du film, qui pour le coup paraît échappée d’un autre cinéma et s’intègre assez mal.

« L’AFFAIRE SK1 » aurait sans doute fait un beau téléfilm, mais par son tournage en format Scope, la froideur générale du ton utilisé et une belle maîtrise du matériau, il ne dépare nullement sur grand écran et s’inscrit dans une déjà ancienne tradition d’un cinéma français à la fois commercial et intelligent.

Advertisements
 

9 réponses à “« L’AFFAIRE SK1 » (2014)

  1. Kinskiklaus

    6 janvier 2017 at 10 h 40 min

    Très bonne surprise pour moi également. On sent que le réalisateur s’est totalement investi pour mener à bien son projet et cela se ressent sur le produit final. Suis-je le seul à avoir pensé à « L627 » à la vision du film ?Tout le monde connaît les faits racontés dans le film et pourtant, l’ennui ne pointe jamais le bout de son nez. Raphaël Personnaz est un acteur discret mais possède déjà une bien jolie carrière (Génial dans « Quai d’Orsay » de Tavernier) et je pense qu’il comptera durablement dans le paysage du cinéma français dans les années à venir. SK1, un vrai bon film au service d’une histoire monstrueuse qui avec intelligence ne tombe jamais dans la caricature (ça change des films d’Olivier Marchal). Vraiment dommage que le film se soit planté au box-office, il méritait selon moi son million d’entrées.

     
    • walkfredjay

      6 janvier 2017 at 10 h 45 min

      Ah ? Je pensais qu’il avait marché… Oui, dommage. Ça doit manquer un peu de Kad Merad ou de Franck Dubosc.

       
  2. Kinskiklaus

    6 janvier 2017 at 11 h 05 min

    Non, j’ai pas les chiffres en tête mais je suis certain qu’il a réalisé « peu » d’entrées. Malheureusement je pense que tu as raison: il manque une grosse vedette populaire à ce film. C’est injuste, mais la vie est injuste de toute manière. Injuste car je le répète, le travail en amont du réalisateur a été colossal, et si on le devine, on ne le ressent pas à l’écran. C’est la marque des grands selon moi.

     
  3. EdmonD

    6 janvier 2017 at 20 h 46 min

    391 000 entrées ce film a fait

     
  4. Kinskiklaus

    6 janvier 2017 at 22 h 49 min

    La même année, « La French » fit un million de plus. Pas de chronique prévue pour ce film, Fred ?

     
    • walkfredjay

      6 janvier 2017 at 22 h 58 min

      Non, mon lecteur DVD vient de tomber en panne. Dommage… 😉

       
  5. Kinskiklaus

    6 janvier 2017 at 23 h 04 min

    Je voulais avoir ton avis, je l’ai obtenu ! On pense la même chose à propos dudit film.

     
  6. Dino Barran

    8 janvier 2017 at 17 h 27 min

    Ce relatif insuccès ne va pas encourager les producteurs.
    Dommage. Il y a pourtant de vraies réussites dans ces polars français sortis ces dernières années : Une nuit, Le guetteur, La proie, Switch, Gibraltar, Le convoi…
    Et des acteurs qui tiennent la route : Lanvin, Zem, Lellouche notamment.
    Seuls La French, Mesrine ou Les Lyonnais ont rencontré un certain succès (mérité selon moi).

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :