RSS

« THE HOST » (2006)

17 Jan

host2« THE HOST » est un film de monstre venu de Corée et tourné par l’auteur du très marquant « MEMORIES OF MURDER ». On retrouve d’ailleurs cette tonalité très singulière, oscillant entre une volonté de réalisme et un humour parfois carrément bouffon.

Le scénario est simple : un monstre amphibie, généré par des produits chimiques négligemment jetés dans un fleuve (par un chercheur… américain !), s’attaque à la population et emporte des habitants dans son « garde-manger » dans les égouts. Une famille dysfonctionnelle va se mettre à sa recherche pour retrouver une fillette.

La photo est belle, digne d’un ‘blockbuster’ U.S., les F/X sont absolument bluffants et la créature elle-même est extraordinairement conçue, parfaite jusque dans le moindre de ses mouvements. Elle est pour beaucoup dans la réussite du film. Dans un stress et une action ininterrompus, « THE HOST » entraîne dans son sillage sans qu’on n’ait l’occasion de se poser de questions : l’immersion est totale, d’autant que les auteurs ne dédaignent pas d’injecter çà et là des piques acidulées sur les pouvoirs publics, l’ingérence de l’Oncle Sam ou les inégalités sociales.

Dans le rôle difficile du « héros », un simplet atteint de narcolepsie, Kang-ho Song, un habitué de l’œuvre de Joon-ho Bong, est irréprochable. Comme le reste du cast, d’ailleurs. À noter le bref caméo du vétéran Scott Wilson au début, en « yank » irresponsable et plein de morgue.

host

KANG-HO SONG

Les deux heures passent en un éclair, le suspense va croissant et l’humour décalé du début laisse progressivement place à un ton de tragédie. Et nul n’est épargné. L’affrontement final sur le quai entre le monstre et tous les survivants de la famille est d’une perfection technique et même scénaristique, qui clôt le film sur une note enthousiasmante.

Publicités
 

2 réponses à “« THE HOST » (2006)

  1. Patrick

    17 janvier 2017 at 13 h 11 min

    Plutôt un bon film en effet.

     
  2. Marc Provencher

    17 janvier 2017 at 15 h 51 min

    Cette famille Park qui sauve la Corée du terrible monstre, voilà des héros comme on aimerait en voir plus souvent. L’archère de la famille est vraiment magnifique ; c’est seulement qu’il lui faut, bon, un certain temps avant de décocher ses flèches. Ben quoi, pobody’s nerfect.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :