RSS

« JASON BOURNE » (2016)

03 Fév

Ainsi donc, neuf ans après son départ de la franchise, Matt Damon redevient « JASON BOURNE » pour un 5ème film réalisé par Paul Greengrass, déjà responsable des n°2 et 3.jason

Le scénario réutilise exactement les mêmes ficelles que les précédents opus, mais d’emblée tout le monde affiche une certaine usure. Damon, à 46 ans, a pris un coup de vieux notable et traîne pendant deux heures une expression exténuée et hagarde de fêtard souffrant d’une gueule-de-bois carabinée. A-t-il trop forcé sur l’entraînement pour retrouver sa ligne de jeune homme ?

C’est la sensation que laisse ce n°5 très (trop) semblable aux autres, construit exactement de la même façon, avec les mêmes passages obligés (bagarres, poursuites à pied, en moto, en voiture, flash-backs, trahisons en cascades, etc.) : une fatigue généralisée. Bien sûr, c’est toujours extrêmement bien confectionné, Greengrass n’a rien perdu de son savoir-faire et pousse les scènes d’action aux limites de la lisibilité. Mais la sauce peine à prendre vraiment, tant on ressent ce déjà-vu qui gâche le plaisir de retrouver ce brave Jason et ses malheurs.

Julia Stiles, seule autre revenante, connaît le même sort que Franka Potente dans le n°2 : elle disparaît trop vite. Tommy Lee Jones paraît littéralement momifié vivant en boss corrompu de la CIA, Vincent Cassel ne donne aucun relief à son rôle de flingueur robotisé. Seule émerge Alicia Vikander dans le personnage le plus ambigu et intéressant du film.

« JASON BOURNE » ne démérite pas techniquement parlant et se laisse regarder sans déplaisir, mais il n’apporte rien de neuf à la franchise et ne donne pas spécialement envie que celle-ci continue.

À noter que la première apparition de Bourne, boxeur clandestin qui abat son adversaire d’un seul uppercut, renvoie directement au « BAGARREUR » de Walter Hill, mais aussi à « RAMBO 3 ».

Advertisements
 

7 réponses à “« JASON BOURNE » (2016)

  1. Simon95

    3 février 2017 at 10 h 32 min

    Je trouvais Matt Damon trop jeune dans le premier film. Qu’il ait pris un peu d’âge n’est pas fait pour me déplaire. De là à aller au cinéma et payer cher pour le regarder. J’attends qu’il a arrive sur une chaîne du câble.

     
    • Patrick

      3 février 2017 at 12 h 19 min

      Je n’ai pas encore vu cet opus mais pareil dans les 2 premiers films Matt Damon me semblait trop jeune et pas assez charismatique pour le rôle mais là sur l’affiche il a l’air plus convaincant en Bourne.

       
  2. Marc Provencher

    3 février 2017 at 16 h 41 min

    « Vincent Cassel ne donne aucun relief à son rôle de flingueur robotisé. »

    Évidemment, vu qu’il est robotisé. Cassel RÉUSSIT à ne lui donner aucun relief, et voilà, brillante interprétation de Vincent Cassel, digne héritier de son papa en moins beau.

    WalkFredJay et les autres : « Mais Marc, puisque tu n’as pas vu le film !? Tu n’en sais rien !! »

    Avoir vu le film ? Pff, c’est vieux-jeu comme mentalité. Votre attitude est tellement 2016 ! Moi, je suis à la page : je fais de la critique post-factuelle.

     
  3. Kinskiklaus

    3 février 2017 at 22 h 52 min

    « Grand fumeur d’herbe zen avec fleurs dans les cheveux et macaron ‘DON’T WORRY BE HAPPY’ à la boutonnière ». Voici ce qu’avouait Marc il y a quelques jours ici-même. Au vu de ces commentaires ci-dessus, je suis en mesure de vous l’affirmer: C’est d’la bonne !

     
  4. Corey

    4 février 2017 at 1 h 34 min

    46 ans, un coup de vieux ? Mais il est bien trop jeune pour jouer ce genre de rôle, les meilleurs acteurs d’action movies sont sexagénaires…

     
  5. Kinskiklaus

    4 février 2017 at 1 h 57 min

    Tout à fait d’accord avec toi, Corey: l’expérience prime avant tout. A 46 ans, que connaît-il de la vie, hein? Ça a vu trois foufounes et ça se prend pour un mec, non mais j’vous jure ! Et puis Matt « Bébé Cadum » Damon ne fait pas le poids, tout simplement. Dépourvu de testostérone jusque dans les doigts de pied, inexpressif. Vide. Matt Damon me fait penser à une tisane à la camomille. Vous imaginez un seul instant Matt Damon au casting du prochain « Expendables » aux côtés des septuagénaires Stallone et Schwarzy ? Un rôle de valet ou de belle-mère à la rigueur. Je le classe au côté de Ben Affleck, comédien avec lequel il a débuté puis collaboré : Transparent.

     
  6. Corey

    5 février 2017 at 0 h 36 min

    Oui, Matt Damon est une de ces stars US dont je ne comprends pas le succès, tant je le trouve fadasse, à l’image d’un Tom Cruise ou d’un Bruce Willis.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :