RSS

« DERNIER TRAIN POUR BUSAN » (2016)

07 Fév

busanAu milieu de la déferlante de films ou séries télé de zombies, « DERNIER TRAIN POUR BUSAN » se distingue nettement du lot. Produit en Corée et écrit et réalisé par Sang-ho Yeon, ce film maintient de bout en bout un équilibre quasi-miraculeux entre le grand spectacle horrifique, voire le film-catastrophe, et le drame humain méticuleusement écrit.busan2

Les trois-quarts de l’action se déroulent dans un TGV où un jeune trader égoïste (Yoo Gong, excellent) accompagne sa fillette rendre visite à sa mère dans la ville de Busan. Mais subitement, le train est envahi par une horde de zombies voraces et déchaînés. Le scénario se concentre sur une poignée de personnages très bien dessinés et dépeint ce microcosme en mode survie sans aucun angélisme ou complaisance. L’homme est parfois bien pire que le mort-vivant ! Le sous-texte politique est également bien amené : l’épidémie qui semble détruire le pays est partie d’une erreur de jugement de la société employant notre trader ! On pourrait alors voir les milliers de zombies affamés et hurlant comme un symbole de la misère générée par les banques uniquement préoccupées par le profit immédiat.

Sur deux heures de projection, on n’a guère le loisir de souffler. Ça va très vite, la violence est omniprésente mais jamais excessive. Le réalisateur privilégie le suspense viscéral au « gore » et en l’occurrence, il a eu bien raison. Il était de toute façon difficile de surpasser « THE WALKING DEAD » en la matière. Avec une œuvre aussi aboutie et imaginative que « DERNIER TRAIN POUR BUSAN » (même la façon de bouger des zombies est totalement inédite !), le cinéma coréen confirme sa vision régénératrice du polar et du fantastique. On ne retrouve pratiquement aucun des clichés habituels du cinéma américain, aucun des schémas narratifs qui finissent par tuer toute fraîcheur. C’est un cinéma incroyablement énergique et sauvage. Et qui se paie même le luxe de réfléchir…

Publicités
 

5 réponses à “« DERNIER TRAIN POUR BUSAN » (2016)

  1. lemmy

    7 février 2017 at 9 h 58 min

    Oui, vraiment un excellent film. Le pitch de départ faisait penser à un sous « Des serpents dans l’avion », pas du tout ! Eprouvant psychologiquement.

     
  2. Patrick

    7 février 2017 at 13 h 39 min

    Oui un bon film.

     
  3. Marc Provencher

    7 février 2017 at 20 h 33 min

    Très attrayant. En plus, les traducteurs de titres français ont appelé ça ‘DERNIER TRAIN POUR BUSAN’ et non ‘DERNIER BATEAU POUR SEOUL’, ce qui m’étonne agréablement de leur part.

     
  4. Edmond

    7 février 2017 at 20 h 53 min

    Et pas de blonde à forte poitrine qui hurle à tout va ?

     
  5. Seb

    7 février 2017 at 21 h 08 min

    Un bon survival mené tambour battant jusqu’à un dernier tiers larmoyant et tirant inutilement en longueurs. Regret récurrent à l’égard des films sud-coréens: ça aurait été bien meilleur avec une demi-heure de moins !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :