RSS

HAPPY BIRTHDAY, JOHN !

19 Fév
frankenheimer

JOHN FRANKENHEIMER (1930-2002), SA CARRIÈRE FUT INÉGALE, MAIS LA PREMIÈRE MOITIÉ EST FULGURANTE, PARSEMÉE DE GRANDS FILMS.

Publicités
 
25 Commentaires

Publié par le 19 février 2017 dans ANNIVERSAIRES

 

25 réponses à “HAPPY BIRTHDAY, JOHN !

  1. JICOP

    19 février 2017 at 10 h 28 min

    Un metteur en scène sans cesse réévalué ces dernières années ; à juste titre .
     » Seconds  » est un grand film brillamment réalisé et sublimé par le score inquiétant de Jerry Goldsmith .
    Au choix des titres , j’ajouterai  » les parachutistes arrivent  » et  » Black friday  » .

     
    • walkfredjay

      19 février 2017 at 10 h 42 min

      J’ai aussi un faible pour « 7 JOURS EN MAI ».

       
  2. Kinskiklaus

    19 février 2017 at 10 h 52 min

    Beaucoup ne le portent guère dans leur coeur mais pour ma part, j’ai toujours adoré « French Connection 2 » (en VO? Cela va de soi). Succéder au chef-d’oeuvre de Friedkin n’était pas un cadeau et pourtant Frankenheimer s’en tire admirablement bien.

     
    • walkfredjay

      19 février 2017 at 10 h 56 min

      Oui, très bon film. Hackman prodigieux dans les scènes de désintoxication.

       
      • Kinskiklaus

        19 février 2017 at 10 h 58 min

        Yep, le genre de scènes qu’on n’oublie jamais.

         
  3. JICOP

    19 février 2017 at 11 h 01 min

    Pareil . Le film prend des galons avec le temps .
    Et puis Gene Hackman à Marseille dans les 70’s avec les képis , c’est un sacré choc des cultures .
    Le pauvre , il a pas du se remettre de voir la gueule de Jean-Pierre Castaldi et son enclume en guise de machoire en face de lui .

     
  4. Kinskiklaus

    19 février 2017 at 11 h 06 min

    Enclumes en guise de mains également pour Castaldi. Très bon film, pourtant, j’aurai pu ne pas me remettre de sa première vision en VF à la télévision alors que j’étais gosse. Un cas d’école pour les élèves de doublage. Ce qu’il ne faut absolument pas faire.

     
  5. Patrick

    19 février 2017 at 12 h 57 min

    Ses 2 derniers films Ronin et Piège fatal sont loin d’être mauvais.

    Son meilleur film à mon avis est L’Opération diabolique et son plus beau film est sans doute Les Cavaliers.

    A ne pas négliger le peu connu L’homme de Kiev.

     
    • Dino Barran

      19 février 2017 at 13 h 03 min

      Ronin est un exercice de style remarquable.
      À voir et à revoir.

       
      • Kinskiklaus

        19 février 2017 at 13 h 10 min

        « Ronin » ou le film qui a failli me faire détester John Frankenheimer. D’une médiocrité affligeante selon mon souvenir.

         
      • Patrick

        19 février 2017 at 13 h 24 min

        Ronin m’avait déplu lors de ma première vision mais en le revoyant j’ai vraiment pris du plaisir avec ce film qui rappelle le style des années 70 dont le clou sont des courses-poursuites en voiture hallucinantes ainsi que des fusillades bien filmées.

         
    • Kinskiklaus

      19 février 2017 at 13 h 08 min

      « Piège fatal », loin d’être mauvais était aussi loin d’être bon, plus proche d’un téléfilm du samedi soir que d’un film de cinéma. Ben Affleck transparent, comme d’habitude. Très honnêtement, ma réputation va encore s’exposer au grand jour, je n’ai retenu de « Piège Fatal » que les petites et jolies gougouttes de Charlize Theron.

       
  6. Buck

    19 février 2017 at 13 h 55 min

    Très bon réalisateur.
    Bien qu’il est eu une carrière en dent de scie (Prophecy – Le Monstre en un exemple parfait), l’homme à connue énormément de hauts et des bas personnels (dépression, alcool, la mort de Robert Kennedy etc…). Il reste encore aujourd’hui l’un des cinéastes les plus importants des 60’s et 70’s.

    Je suis actuellement en train de rédiger un mémoire sur sa carrière. Principalement de 1961 à 1977. J’ai l’intention de vouloir montrer intelligence et les choix artistiques du bonhomme.

     
    • JICOP

      19 février 2017 at 14 h 06 min

      Bravo Buck , je te suis sur ce coup là .:)
      Je ne cesse de vanter ses mérites autour de moi et j’enrage de voir que peu d’amateurs de cinéma connaissent vraiment ce cinéaste pourtant francophile .

       
      • Buck

        19 février 2017 at 14 h 21 min

        Je dois avouer que c’est cela qui m’attire le plus chez lui. Je veux dire, quand on regarde Le Train ou French Connection II, il y a une grande richesse dans les détails et dans la volonté d’être au plus près de la réalité. C’est un réal qui refuse constamment les stéréotypes.

        Pour en revenir sur le mémoire, j’ai un certain goût pour les sujets ou les personnalités mise sur le coté. J’aime le cinéma populaire. L’année dernière j’en ai fait un sur Delon producteur/acteur. Pour essayer de prouver que sa carrière dans les 70’s fut d’une incroyable richesse et qu’il fut un vrai producteur à l’américaine.
        Avec Frankenheimer, je veux prouver qu’il était plus qu’un simple yes-man pour Lancaster. Il a son univers, ses thématiques et ses sujets. Enfin, je veux un peu briser l’image du réalisateur ne produisant que des superproductions du style Grand Prix. Je trouve que dans le domaine du sport, Les Parachutistes arrivent et Les Cavaliers sont plus riches et aboutis.

         
    • Kinskiklaus

      19 février 2017 at 14 h 44 min

      C’est la mode des mémoires en ce moment ou quoi ? J’ai l’impression que tous les visiteurs ici en rédigent. Petite minute pratique: vous en faites quoi de vos mémoires ? Vous les présentez à l’Université ? C’est très très flou pour moi et j’avoue que ce terme m’a toujours apparu mystérieux. Merci !

       
      • Buck

        19 février 2017 at 14 h 50 min

        Le mémoire se réalise durant le cursus Master qui s’effectue sur deux ans. Dans mon cas j’ai doit en produire deux, un pour chaque année.

        Ce qu’on en fait, voila une bonne question. Techniquement, le mémoire permet surtout d’apprendre à travailler seul, sur un projet que l’on mène sur toute une année. Le mémoire sert surtout à cela, de plus cela permet, selon les branches où on se destine, à montrer ses connaissances et ses champs d’actions.

         
  7. Buck

    19 février 2017 at 14 h 26 min

    Par ailleurs, pour les curieux d’entre vous. Voici une pub japonaise pour du café présenté par Kirk Douglas et des copains à lui. Parmi eux il y a Frankenheimer !

     
    • Kinskiklaus

      19 février 2017 at 15 h 03 min

      Merci pour ta réponse, Buck, j’y vois plus clair désormais!

       
  8. JICOP

    19 février 2017 at 14 h 48 min

    Je ne peux que te suivre dans ta volonté d’aller au-dela des apparence et des idées toutes faites concernant un cinéaste ou un acteur .
    Moi qui adore Delon , je serais curieux de lire ton mémoire .
    Je tiens  » le professeur  » de Zurlini sorti en 72 comme un de ses meilleurs roles .
    Bravo pour ton dévouement Buck .

     
    • Buck

      19 février 2017 at 14 h 55 min

      Et bien si cela peut vous intéresser, je peux vous envoyer un version PDF.
      Je m’intéresse uniquement cas ses polars. Je commence avec Mélodie en sous-sol (1963) et je termine avec Pour la peau d’un flic (1981).

       
  9. Kinskiklaus

    19 février 2017 at 14 h 48 min

    Pfff, merci de tuer le mythe, Burt ! Et pourquoi pas une pub avec Bronson vantant les mérites d’un parfum tant qu’on y est !

     
    • Buck

      19 février 2017 at 14 h 53 min

      ahahaha. Cela doit se trouver !
      A vrai dire, j’aime beaucoup ce genre de publicité complémentant « autre ». Il y a un coté suranné et un ringard que j’aime beaucoup.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :