RSS

« NEW YORK – UNITÉ SPÉCIALE » : saison 17 (2016)

26 Fév

Déjà et avant tout, un gros « ouf » de soulagement : après une 16ème saison calamiteuse et fatiguée, la 17ème fournée de « NEW YORK – UNITÉ SPÉCIALE » retrouve sa pêche habituelle, sa qualité d’écriture et sa maîtrise des épisodes « feuilletonnants ».

Si les premiers films, avec l’excellent Dallas Roberts en sous-Hannibal Lecter, inquiètent un peu par leur absence d’invention et de suspense, la suite prend son envol. « TRANSGENDER BRIDGE » est un bon scénario sur l’intolérance, « INSTITUTIONAL FAIL » permet de découvrir Whoopi Goldberg dans un emploi antipathique très inaccoutumé. On a également droit à Virginia Madsen en maman irresponsable de la fliquette Kelli Giddish, au retour de son horrible petite sœur Lindsay Pulsipher. Dans « DEPRAVITY STANDARD », Tom Sizemore fait froid dans le dos en pédophile à moitié fou, etc.law17

Parmi les récurrents, Peter Scanavino s’impose en douceur dans son rôle de flic idéaliste et catho, Peter Gallagher est remarquable en chef de la police (surtout dans le dernier épisode) et Robert John Burke, l’odieux « bœuf-carottes » tombe le masque et s’avère être… le boy friend de notre héroïne Mariska Hargitay ! C’est le scoop de cette année !

Bref, ça bouge beaucoup dans cette belle saison où il n’y a pas énormément de déchet. On peut se questionner sur la nécessité d’un nouveau « crossover » avec la série « CHICAGO P.D. » qui n’apporte vraiment pas grand-chose, mais pour l’essentiel, c’est de la très bonne télévision classique et professionnellement confectionnée. Une fois encore, chapeau bas pour ce ressaisissement inespéré, pour la longévité des comédiens présents depuis le début (on aperçoit même ce vieux ‘Munch’ en visite, le temps d’un sympathique clin d’œil). Vertigineux de penser que Mariska Hargitay avait 35 ans quand la série a démarré et… 53 aujourd’hui !

Advertisements
 

5 réponses à “« NEW YORK – UNITÉ SPÉCIALE » : saison 17 (2016)

  1. Simon95

    26 février 2017 at 5 h 55 min

    Vertigineux de penser que Mariska Hargitay avait 35 ans quand la série a démarré et… 53 aujourd’hui ! Oui mais qu’st-ce qu’elle a gagné comme pognon. Il parait que c’est elle qui gagne le plus dans les séries américaines.

     
  2. Patrick

    26 février 2017 at 12 h 03 min

    Oui une bonne saison, Mariska Hargitay qui est plus charmante maintenant que jeune.
    Je l’ai connu dans Tequila et Bonetti.

     
  3. Edmond

    26 février 2017 at 14 h 07 min

    Première apparition, pour moi , de Mariska Hargitay fut dans l’arme parfaite avec Mako et Jeff Speakman .
    Quant à Richard Belzer, il a décollé à se demander s’il n’est pas malade

     
    • walkfredjay

      26 février 2017 at 15 h 22 min

      Je me suis posé la question, oui…

       
    • Patrick

      26 février 2017 at 16 h 27 min

      L’acteur jouant Munch a toujours eu un physique particuliers.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :