RSS

« LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE » (1981)

17 Mar

raiders2Conçu comme un hommage aux vieux serials d’aventures des années 40, mais bénéficiant de moyens qu’ils n’avaient jamais eus, « LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE » a, en son temps, ressuscité un cinéma d’aventures de pure distraction, sans céder à la nostalgie.

Écrit par l’excellent Lawrence Kasdan, réalisé par Steven Spielberg entre l’échec de « 1941 » et le triomphe de « E.T. », le film a très bien passé le cap des années et se laisse regarder aujourd’hui avec autant de plaisir qu’à sa sortie.

Le scénario empreint de mysticisme et d’ironie, pivote autour d’une formidable figure de héros qui, à bien y regarder, doit beaucoup à Superman. Indiana Jones est à la fois un « geek » binoclard et un baroudeur increvable maniant fouet et revolver. C’est pour un Harrison Ford de 39 ans, l’occasion de trouver le rôle de sa vie, son jeu très au premier degré et fait de mimiques cocasses, épousant idéalement les contours de ce personnage échappé d’une BD. Son chapeau, son blouson de cuir font partie de l’Histoire du cinéma populaire. Spielberg s’en donne à cœur-joie, multipliant les plans « à effet », les poursuites dantesques, les explosions, jetant ses héros au milieu des mygales et des serpents venimeux. C’est très enfantin et joyeux, même si parfois assez violent, voire sanglant (le soldat déchiqueté par une hélice). Mais les petits gags visuels font mouche (le sabreur arabe descendu froidement par Indy, le cintre pliant, le singe faisant le salut nazi) et la BO ininterrompue de John Williams, soutenue par les images somptueuses de Douglas Slocombe, s’imposent comme les véritables vedettes du film. Autour de Ford, de bons comédiens, dont la délicieuse Karen Allen en dure-à-cuire sexy à la bonne descente et au poing leste.

raiders

HARRISON FORD ET KAREN ALLEN

À voir et revoir comme on relit une bande-dessinée qu’on connaît déjà par-cœur. Du cinéma de pur « entertainment » remarquablement confectionné et qui n’a pas pris une ride.

À noter pour la petite histoire : si irremplaçable dans le rôle d’Indiana Jones, Ford n’a fait que remplacer au pied-levé Tom Selleck pour qui le personnage avait été originellement écrit. Autre changement de casting : Wolf Kahler qui prit la place de Klaus Kinski dans le rôle du colonel nazi.

Publicités
 

48 réponses à “« LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE » (1981)

  1. Kinskiklaus

    17 mars 2017 at 9 h 34 min

    Bon film mais très honnêtement, je n’ai jamais compris l’engouement suscité par « Indiana Jones ». Vraiment regrettable que la mignonne Karen Allen en soit restée au stade de « Valeur montante du cinéma ». Elle m’émeut toujours autant quand je tombe sur le « Starman  » de Carpenter.

     
    • walkfredjay

      17 mars 2017 at 10 h 15 min

      Je ne suis pas fan du cinéma de Spielberg à quelques exceptions près, encore moins de Ford, mais j’ai toujours apprécié le décalage qu’il y a dans « RAIDERS… » entre le fond (du serial à deux balles, de la pure « pulp fiction ») et la forme (une superproduction). De là à parler de chef-d’oeuvre, il y a un pas à ne pas franchir. Mais pour ce que c’est, on a rarement fait mieux.

       
      • Kinskiklaus

        17 mars 2017 at 11 h 11 min

        « Mais pour ce que c’est, on a rarement fait mieux. » Si: « Allan Quatermain et les mines du roi Salomon » !

         
    • Miguel

      17 mars 2017 at 12 h 53 min

      Karen Allen dans « Starman » moi aussi elle m’a mis KO

       
  2. Kinskiklaus

    17 mars 2017 at 9 h 48 min

    Puisque j’évoquais Karen Allen, j’apprends l’existence d’un film, « French Lover (until september), mis en scène par Richard Marquand en 1984, dans lequel son partenaire est Thierry Lhermitte. Apparemment, le film a ses fans de l’autre côté de l’Atlantique. Quelqu’un l’a vu ici ?

     
    • JICOP

      17 mars 2017 at 11 h 10 min

      Salut klaus .
      Pas de grand souvenir , un peu plombe par Lhermitte , mal a l’aise dans une production internationale .
      Karen Allen etait charmante , as usual .
      Je me souviens encore de la scene ou elle devoile son adorable chute de reins dans  » American college  » de John Landis .

       
      • Kinskiklaus

        17 mars 2017 at 11 h 15 min

        Salut Jicop ! Merci pour ta réponse. « …son adorable chute de reins dans « American College » de John Landis. » Jamais vu, je vais investiguer…

         
      • Seb

        17 mars 2017 at 11 h 22 min

        La Karen était aussi franchement craquante dans le sympathique Les seigneurs de Philip Kaufman !

         
  3. Seb

    17 mars 2017 at 10 h 45 min

    Moi je ne suis pas contre le fait de parler d’un petit chef-d’œuvre ! C’est Spielberg dans sa meilleure période (1975 – 1980), celle où il faisait des divertissements populaires mais qui ne sombraient pas encore dans la niaiserie béate ou la visite guidée du « monde merveilleux des images de synthèse ». J’ai plus de mal avec le second Indy mais j’adore le troisième au même degré que le premier… quant au quatrième, j’ai honte d’avouer l’avoir beaucoup apprécié à sa sortie. Jamais revu depuis, cela dit !

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 11 h 07 min

      Vu une seule fois le quatrième épisode et j’avais passé un bon moment, loin de la catastrophe annoncée un peu partout. Mon préféré restant le deuxième opus.

       
      • Seb

        17 mars 2017 at 11 h 24 min

        Je trouve le scénario du 2 pas terrible et Cate Capshaw nettement moins excitante que Karen Allen. Mais il y a quelques bons morceaux de bravoure.

         
      • JICOP

        17 mars 2017 at 11 h 31 min

        Jamais ose voir le 4eme que je possede pourtant .
        J’ai peur les amis , les retours etaient tellement saignants .
        Vu vos retours je me risquerai quand meme 😉

         
      • Marc Provencher

        17 mars 2017 at 20 h 24 min

        Moi aussi j’ai bien aimé le 4, grâce entre autres à la rrrrredoutable et terrrrrifiante Irina Spalko, qui aurait carrément mérité un « spin-of ».

         
  4. walkfredjay

    17 mars 2017 at 11 h 07 min

    J’aime aussi le 3 pour l’alchimie entre Ford et un Connery au sommet de sa forme.

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 12 h 03 min

      Seb: on me dit dans l’oreillette que Steven Spielberg a trouvé Kate Capshaw bien plus excitante que Karen Allen…

       
      • Seb

        17 mars 2017 at 12 h 37 min

        Pas étonnant de Spielby qu’il ait favorisé la blonde mimi mais fadasse à la brune brûlante !

         
  5. JICOP

    17 mars 2017 at 11 h 24 min

    Inestimable chef d’oeuvre du cinema d’aventures ou Spielberg se laissait encore aller a ses penchants sadiques au travers de quelques scenes etonnantes sur une production grand public ( le ss qui fond a vue d’oeil a l’ouverture de l’arche d’alliance ) .
    C’est trepidant , inventif , le score de Williams est formidable , avec meme quelques scenes d’atmosphere bienvenues .On ne saura jamais ce qu’aurait donne Selleck dans le role mais Ford est quand meme parfait dans ce role d’aventurier cabot et jusqu’au boutiste .
    Et dire que Jacques Dutronc etait prevu , lui , pour le role de Bellock , l’archeologue ennemi de Jones 🙂

     
  6. JICOP

    17 mars 2017 at 11 h 36 min

    Kinski dans le role du nazi sous la direction de Spielberg … Himmel !!
    Ca aurait eu de la gueule .
    J’ai ma petite idee sur la raison de l’echec de cette collaboration 😉

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 12 h 00 min

      De mémoire, mais je peux me tromper, Kinski s’en fichait et a préféré aller tourner dans le chef d’oeuvre « Venin ». Sûrement une histoire de cachet. Il me semble qu’il évoque cet épisode dans « J’ai besoin d’amour ».

       
    • Marc Provencher

      17 mars 2017 at 19 h 42 min

      « ’ai ma petite idee sur la raison de l’echec de cette collaboration. »

      Ben oui, c’est que Spielberg est bien connu pour son caractère colérique et ses sautes d’humeur épouvantables, alors le doux et paisible Kinski a préféré jeter l’éponge.

       
  7. Patrick

    17 mars 2017 at 12 h 03 min

    Je ne savais pas pour Kinski par contre à l’origine Jacques Dutronc devait jouer Belloq mais son anglais n’était pas assez bon et d’après ses dires il avait la flegme d’apprendre des cours d’anglais.

     
  8. Kinskiklaus

    17 mars 2017 at 12 h 30 min

    Dutronc, la flemme…Ça semble crédible ! (bonne fête Patrick !)

     
  9. JICOP

    17 mars 2017 at 12 h 39 min

    C’est tout Dutronc ca tiens …partisan des efforts maitrises 🙂
    Bonne fete Patrick !!
    Une bonne biere , un disque des Pogues et c’est parti 😉

     
    • Patrick

      17 mars 2017 at 17 h 13 min

      Merci Klaus et Jicop 🙂

       
  10. Miguel

    17 mars 2017 at 13 h 03 min

    Ce que j’aime le plus dans ce film, c’est le soucis du détail à l’extrême et les effets sonores délirants semblant sortir tout droit d’une BD. Un film à revoir absolument avec du bon matos (Blu-Ray, videoprojecteur et un ampli)

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 13 h 18 min

      Avec un 36 cm (la télé !) vieux de 20 ans et un lecteur DVD basique, ça marche très bien aussi, Miguel !

       
  11. Val

    17 mars 2017 at 14 h 14 min

    « Les Aventuriers de l’Arche Perdue » est pour moi un chef-d’oeuvre ! Il fait parti des meilleurs films de « Spielberg à mon avis, et des meilleurs rôles de Ford.
    Pour ce qui es du « Temple maudit », je ne l’ai vu qu’une fois, cela m’a suffit.
    « La Dernière croisade », je le place au même niveau que les « Aventuriers… », surtout pour le binôme Ford-Connery.
    « Le Crâne de cristal », vu qu’une fois (au cinéma). Pas encore revu, bien que j’ai le DVD. L’histoire m’a parue sur le moment trop « abracadabrantesque ».
    Un cinquième volet est en préparation, mais Harrison Ford à pour moi perdu de son charme depuis que je l’ai vu dans le troisième « Expendables » (son « coup de vieux » m’a fait un choc).

    Quant à Spielberg, ma foi, je n’ai plus tellement suivis sa carrière depuis un certain nombre d’années mais je dirais que mes films préférés du réalisateur sont ceux de ses débuts (« Jaws », « Duel », « Les Aventuriers »…) mais j’aimerai revoir « La Couleur pourpre » ou « 1941 ».

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 16 h 03 min

      Salut Val ! C’est vrai que le coup de vieux de Harrison Ford a été brutal pour les spectateurs. Il a porté beau pendant longtemps et subitement floc shtrok plouf. Quant à Spielberg, je suis rarement déçu par ses films car justement, je sais à quoi m’attendre. Jamais mauvais, jamais exceptionnel. Trente-cinq ans de disette.

       
      • Val

        17 mars 2017 at 19 h 47 min

        Salut Kinskiklaus ! Durant ma jeunesse, j’avais eu un petit « béguin » pour Harrison Ford, alors le revoir aussi décati dans « Expendables » m’avait fait un coup… 😉
        Pour Spielberg, je viens de me rendre compte que je n’ai vu qu’une fois certains de ses films (entre autres « A.I », « Le Terminal », « Attrape-moi si tu peux ») sans avoir envie de les revoir. Il faudrait que je m’interroge là-dessus…

         
    • Patrick

      17 mars 2017 at 17 h 15 min

      C’est vrai dans Expendables il a pris un coup de vieux mais dans Le réveil de la force tourné après je trouve qu’il était en forme à nouveau.

       
      • Val

        17 mars 2017 at 18 h 14 min

        Je n’ai pas vu « Le Réveil de la Force », mais j’avoue que je préfère garder mes bons souvenirs de la première trilogie « Star Wars » ; par ailleurs, si j’aime l’univers de ces films, je ne suis pas fan au point de suivre toute la saga.

         
    • Daniel

      17 mars 2017 at 23 h 17 min

       » La couleur pourpre  » ? Excellent film qui passe ce dimanche sur la chaine 23 .  » Les aventuriers de l Arche perdue » a quand même été une sacrée bouffée d oxygène dans une époque ou les navets poussaient a grande vitesse dans le monde du cinéma . Pas fan de Spielberg ,  » Schindler » reste pour moi son chef d œuvre , et j apprécie toujours de revoir  » Attrape moi si tu peux  » . Quand a Harrison Ford : un bon artisan qui fait son boulot correctement sans cabotinage ! On lui doit la fameuse scène du  » sabre » qu il a expédié rapidement car souffrant de coliques… Un bon artisan..vous dis je !

       
  12. Simon95

    17 mars 2017 at 16 h 13 min

    Ah Indiana Jones ! Vu à sa sortie en 1981 au cinéma Opéra à Paris en version française. Désormais, il est impossible de voir un seul film qui ne soit pas en VO, à Paris. Insupportable.

    Que dire ? Le bonheur total ressenti lors de la projection. Il y a exactement tout ce qu’on aime dans un film d’aventure : de l’action, du mystère, mais aussi une bonne dose d’humour.

    Il y a du Blake et Mortimer, dans l’histoire : on retrouve les mêmes fouilles archéologiques en Egypte.

    On notera que Spielberg voulait faire, avec ce film, son « James Bond ». L’embauche de Sean Connery dans le 3ème épisode était donc logique.

    Je trouve le 2ème épisode peu intéressant, le 3ème peut-être meilleur que le premier. Quant au dernier : une catastrophe.

    Que serait un film sans les seconds rôles, tous plus excellents les uns que les autres : Paul Freeman, Denholm Elliott, John Rhys-Davies…
    A noter que Karen Allen était la petite amie de Spielberg, à l’époque.

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 17 h 02 min

      Ah, j’ignorais la relation Spielberg/Allen. Et Alison Doody dans le troisième opus, elle ne l’intéressait pas ?
      Tu exagères un peu pour l’emploi abusif de la VO dans les salles parisiennes. On a quand même souvent le choix je trouve

       
  13. Hubert

    17 mars 2017 at 17 h 53 min

    Raiders, est du même type de bois que le Robin des Bois de Michael Curtis. Un chef d’oeuvre du cinéma, c’est certain. Après, pas dans la catégorie art et essais certes! Tom Selleck a voulu se rattraper d’avoir refusé le rôle, en tournant deux ans plus tard, Les aventuriers du bout du monde (de mémoire, pas si mal, mais loin loin de raiders). Quant à S Spielberg, à côté de quelques niaiserie, il a tout de même signé de superbe film en plus de ses premiers, dont la couleur pourpre, Empire du soleil, Schindler, Munich….

     
  14. Laché

    17 mars 2017 at 18 h 31 min

    Aux dires de Philippe de Broca,Spielberg lui aurait envoyé une lettre dans laquelle il affirme avoir vu L’HOMME DE RIO neuf fois !!!!!!!! et qu’il s’en serait inspiré pour le personnage de Indiana….

     
    • Kinskiklaus

      17 mars 2017 at 18 h 55 min

      Je pense que cette anecdote est crédible. Il me semble aussi que Spielberg a cité « Tintin » comme source d’inspiration.

       
  15. evy

    17 mars 2017 at 22 h 35 min

    Ah, Harrison !!! Mon grand amour d’adolescente…

     
  16. Kinskiklaus

    17 mars 2017 at 23 h 02 min

    Incroyable comme la vie vous envoie parfois des signaux. Je tombe sur le tout premier épisode de la série « Côte Ouest » et qui vois-je apparaître à l »écran ? Karen Allen ! (apparemment, elle n’a joué que dans cet épisode pilote).

     
    • JICOP

      18 mars 2017 at 11 h 27 min

      Tu peux me dire ou tu es tombe sur l’episode pilote de  » Cote Ouest  » , Klaus ?
      Sur une chaine du cable Moldave ? 😉

       
  17. Corey

    18 mars 2017 at 1 h 00 min

    J’adore le temple maudit, presque un remake au cinéma de Tintin et le temple du soleil… Les deux autres, je suis moins fan, et le dernier je ne m’en rappelle plus du tout.

     
  18. Kinskiklaus

    18 mars 2017 at 1 h 21 min

    Je crois bien que nous sommes les seuls à défendre « Indiana Jones et le temple maudit », Corey.

     
    • JICOP

      18 mars 2017 at 11 h 25 min

      Non non Klaus , j’aime bien aussi  » … le temple maudit  » : les scenes des wagonnets et du final sur le pont branlant sont tout simplement prodigieuses , surclassant nombre de films d’aventures modernes 🙂

       
    • Patrick

      18 mars 2017 at 21 h 37 min

      Non moi aussi je l’adore d’ailleurs c’est mon préféré des 4 🙂

       
      • Kinskiklaus

        19 mars 2017 at 2 h 38 min

        Bienvenue au club, les gars!

         
  19. Corey

    19 mars 2017 at 3 h 12 min

    C’est vrai que j’ai souvent noté que parmi les fans de la série, le temple maudit était souvent le moins aimé… Et je n’ai jamais compris pourquoi.

     
    • Patrick

      19 mars 2017 at 13 h 08 min

      Car c’est le plus sombre peut-être malgré ses scènes d’action certains passages sont noirs et même Spileberg semble moins l’aimé car il le trouve lui-même un peu trop sombre.

       
      • JICOP

        19 mars 2017 at 13 h 17 min

        Spielberg n’est pourtant jamais aussi bon que quand il  » assombrit  » son cinema , y compris dans des films mainstream

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :