RSS

« THE NIGHT OF » (2016)

31 Mar

NIGHT2Quand deux auteurs comme Steve Zaillian (« LA LISTE DE SCHINDLER ») et Richard Price (« SEA OF LOVE ») unissent leurs efforts pour créer une minisérie judiciaire (inspirée de « CRIMINAL JUSTICE », série anglaise de 2008 qui connut deux saisons), cela donne un étonnant chef-d’œuvre de la TV contemporaine en 8 épisodes, dont deux de 90 minutes : « THE NIGHT OF ».

Tournant autour de deux protagonistes : un jeune homme d’origines pakistanaises (Riz Ahmed) accusé du meurtre sauvage d’une jeune femme et son avocat (John Turturro), un laissé-pour-compte à la carrière minable, tourmenté par un eczéma galopant, ce long téléfilm de dix heures s’avère passionnant de bout en bout. Avec une lenteur délibérée, il suit l’évolution du garçon en prison, laissant planer l’ambiguïté sur sa culpabilité et décrit sa métamorphose physique et morale pour survivre.

Mais « THE NIGHT OF » s’attarde aussi sur la corruption presque inconsciente d’un flic (Bill Camp) au bord de la retraite, paresseux et bâclant son enquête, d’une procureure (extraordinaire Jeannie Berlin) encline à « plier l’affaire » le plus rapidement possible, quitte à tricher un peu. Il y a aussi Michael Kenneth Williams, magnifique en caïd de Rikers, aussi impitoyable qu’humain. Et puis… le chat. Ce félin abandonné, recueilli par Turturro, malgré son allergie et dont on suit le parcours, jusqu’à l’ultime image qui laisse sur un sourire inespéré. La minisérie aborde également en filigrane des broutilles comme les préjugés, le racisme, la loi de la jungle, etc.

C’est absolument fascinant de précision, jusque dans les fausses-pistes parfaitement crédibles et étayées, jamais manichéen (l’étonnant revirement de la mère excellemment campée par Poorna Jagannathan) et Turturro trouve son meilleur rôle depuis des lustres. Il est superbe en ringard malchanceux et repoussant à cause de sa maladie, mais pourtant généreux et jamais battu. Il est pour beaucoup dans le « supplément d’âme » de cette irréprochable minisérie.

À noter que le rôle fut créé pour le regretté James Gandolfini, crédité au générique comme producteur.

NIGHT

JOHN TURTURRO ET RIZ AHMED

Publicités
 

5 réponses à “« THE NIGHT OF » (2016)

  1. lemmy

    31 mars 2017 at 9 h 35 min

    Tu l’as bien vendu, adjugé ! Je tâcherai de voir cette série.

     
    • walkfredjay

      31 mars 2017 at 9 h 50 min

      Minisérie, hélas ! Parce qu’on aurait volontiers revu Turturro dans d’autres enquêtes de même qualité.

       
  2. Kinskiklaus

    31 mars 2017 at 12 h 49 min

    Idem, tellement bien vendu que je suis drôlement tenté par ce « long téléfilm » dont j’ignorais l’existence avant ce post.

     
  3. Patrick

    31 mars 2017 at 16 h 04 min

    Sans doute la meilleure série de 2016, bonne intrigue, bonne interprétation, bonne atmosphère on peut juste regretter parfois des petites longueurs inutiles.

     
  4. Dino Barran

    13 mai 2017 at 15 h 30 min

    Un étonnant chef d’oeuvre, comme tu le dis, cher Fred.
    Un scénario qui évite tous les poncifs, qui surprend constamment et dont l’épilogue est un point d’interrogation. Un Turturro incroyable, pathétique et attachant.
    Et, ce qui ne gâte rien, une photo remarquable.
    « Minisérie, hélas ». Une fois de plus je te rejoins quasiment en tous points.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :