RSS

« LE GÉNÉRAL » (1998)

03 Avr

generalInspiré de la vie de Martin Cahill, un voyou et chef de bande de Dublin dans les années 80, « LE GÉNÉRAL » couvre sa picaresque existence d’un œil bienveillant et facétieux, décrivant un rebelle irréductible, un trublion charismatique mais capable d’une grande violence.

Optant pour un noir & blanc sans recherche esthétique particulière, John Boorman, auteur complet du film, se repose entièrement sur la présence de Brendan Gleeson, il est vrai exceptionnel dans le rôle-titre. Avec sa sympathique rondeur, son air matois, ce visage expressif qu’il passe son temps à dissimuler dans ses mains à cause des photographes, Gleeson sait parfaitement doser les aspects pittoresques du personnage (ses idées de larcins toujours plus culottées et ingénieuses), mais aussi ses côtés dangereux et suicidaires. La scène où il crucifie un de ses hommes sur une table de billard est assez traumatisante. La chute de ce « bandit d’honneur » vers les tréfonds de la paranoïa et de la déchéance doit beaucoup à la finesse de l’acteur. Autour de lui, de remarquables comédiens comme Maria Doyle Kennedy jouant sa femme loyale et fidèle jusqu’au bout, Adrian Dunbar en bras-droit et Jon Voight (qui retrouve Boorman 25 ans après « DÉLIVRANCE ») parfait en flic obstiné et tourmenté.

Les presque deux heures de projection passent en un éclair, c’est bien rythmé et dialogué. À peine pourra-t-on questionner la nécessité de la construction en flash-back, qui établit d’emblée la mort de Cahill. Cela plombe le suspense sans aucune utilité apparente. Le public du monde entier n’est pas censé connaître son histoire, après tout ! Probablement une idée de dernière minute pour ajouter de la tension ? Dommage… Malgré tout, un des meilleurs Boorman « tardifs », à ne pas manquer.

À noter que trois ans plus tard fut tourné un autre ‘biopic’ de Cahill : « ORDINARY DECENT CRIMINAL », avec Kevin Spacey dans le rôle.

general2

BRENDAN GLEESON, MARIA DOYLE KENNEDY ET JON VOIGHT

Advertisements
 

6 réponses à “« LE GÉNÉRAL » (1998)

  1. JICOP

    3 avril 2017 at 10 h 56 min

    Bon petit film porte par la prestation habitee de Brendan Gleeson .
    Le noir et blanc rugueux du film et le portrait peu sympathique du  » heros  » peuvent rebuter mais ca reste tres enleve et les particularismes de l’Irlande sont toujours aussi pittoresques au cinema .
    On decouvre plein de choses au cinema , j’ai appris avec ce film que la police Irlandaise se nommait la  » Garda  » . Pas la decouverte du siecle mais bon … 🙂

     
  2. Marc Provencher

    4 avril 2017 at 18 h 11 min

    À mon avis le dernier bon film de John Boorman, même si ‘LE TAILLEUR DE PANAMA’ était assez divertissant. Mais au fait, quelqu’un a vu ‘QUEEN & COUNTRY’, le récent sequel de ‘HOPE AND GLORY’ ? Sait-on jamais, peut-être que…

     
    • Seb

      4 avril 2017 at 20 h 28 min

      Grand « sequel » d’un grand film, à mon humble avis. Quasiment toute la grâce de Hope and Glory y est miraculeusement recouvrée, comme si les quelque trente ans qui les séparent n’avaient pas eu lieu.

       
  3. walkfredjay

    4 avril 2017 at 21 h 12 min

    Jamais entendu parler ! Incroyable !

     
    • Seb

      4 avril 2017 at 21 h 53 min

      Pas même Hope and Glory ? Personnellement c’est la veine de Boorman que je préfère, n’ayant jamais éprouvé beaucoup d’intérêt pour ses titres de gloire comme Point Blank, Duel dans le Pacifique, Excalibur ou même Délivrance.

       
      • walkfredjay

        4 avril 2017 at 22 h 08 min

        Si « HOPE AND GLORY » bien sûr ! Grand film. Mais j’ignorais qu’il avait eu une suite.

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :