RSS

« COMMANDO » (1985)

08 Avr
commando

ARNOLD SCHWARZENEGGER

Tourné un an après « TERMINATOR », « COMMANDO » est le film qui installa définitivement Arnold Schwarzenegger comme ‘action hero’ des années Reagan à égalité avec Sylvester Stallone. Filmé avec la même esthétique du muscle huilé et le même fétichisme des armes que « RAMBO 2 : LA MISSION » sorti la même année, le film de Mark L. Lester est l’incarnation même du plaisir coupable.commando2

Le sujet ? On kidnappe la fille (Alyssa Milano) de l’ex-soldat d’élite Matrix (sic !) pour l’obliger à assassiner le président d’un pays d’Amérique latine. Évidemment, notre homme ne va pas se laisser faire comme ça et va éradiquer une armée entière à lui tout seul pour récupérer la gamine.

Dès la première apparition d’Arnold à l’écran : torse-nu, luisant de sueur, une tronçonneuse au poing, un tronc d’arbre sur l’épaule, on devine que tout cela ne va pas être très sérieux. Le brave Schwarzie a beau jouer comme « eine topf » (une casserole en allemand), il a vraiment l’allure d’un héros de BD. Avec ses muscles hypertrophiés, sa coupe en brosse et son œil perçant, il aurait pu être totalement grotesque, sans la présence à ses côtés de Rae Dawn Chong, en ‘sidekick’ qui s’octroie les meilleures répliques du film et désamorce souvent le ridicule de l’entreprise avec ses apartés drolatiques. C’est elle en fait, qui rend « COMMANDO » encore à peu près regardable aujourd’hui. Dans le rôle du méchant, sorte de biker affublé d’un horrible petit gilet de laine, Vernon Wells est d’une colossale nullité. Dan Hedaya cabotine comme un fou en futur dictateur et on aperçoit un tout jeune Bill Paxton en militaire, le temps de deux ou trois plans.

Avec son action ininterrompue, ses explosions pré-CGI, sa BO très eighties de James Horner, ses « one liners » pas toujours très drôles, « COMMANDO » fait indubitablement son âge, mais vaut un coup d’œil curieux pour sa dernière partie hallucinante où Arnold, le visage noirci en camouflage (pourquoi ? Ça se passe en plein jour !), trimbalant un véritable arsenal, décime des dizaines de soldats, tel un cyborg invincible. C’est un cinéma complètement désuet, dépassé, archaïque, mais qu’on peut revisiter avec un sourire nostalgique aux lèvres.

commando3

RAE DAWN CHONG ET ARNOLD SCHWARZENEGGER

Publicités
 

24 réponses à “« COMMANDO » (1985)

  1. Kinskiklaus

    8 avril 2017 at 9 h 24 min

    « …Arnold, le visage noirci en camouflage (pourquoi ? Ça se passe en plein jour !), trimbalant un véritable arsenal, décime des dizaines de soldats, tel un cyborg invincible. » Et pourquoi les chips ne sont-elles pas bleues et carrées ? Parce qu’on se fiche ! « Commando », j’ai dû le voir pour la première fois à l’âge de 8 ans. L’ai revu il y a quelques années, c’est comme si j’avais encore 8 ans. Il s’agit là vraiment d’un pur plaisir coupable, c’est con comme la lune mais qu’est-ce que c’est jouissif. Et on ne s’y ennuie pas une seule seconde.Je me demande en revanche comment un spectateur novice d’aujourd’hui considérerait ce film. Dans le genre, c’est un 10/10 pour moi !

     
    • walkfredjay

      8 avril 2017 at 9 h 37 min

      Comme je l’ai écrit, je pense que le personnage de Rae Dawn Chong apporte le recul et l’autodérision permettant au film de ne pas être totalement ridicule. Grâce à ses interventions, on peut rire du film sans se moquer. Coup de génie !

       
      • Patrick

        8 avril 2017 at 9 h 41 min

        « je pense que le personnage de Rae Dawn Chong apporte le recul et l’autodérision  »

        Quand on est adulte mais gamin je trouvais ce personnage bien que mignonne sans intérêt face au héros joué par Schwarzy.

         
    • Patrick

      8 avril 2017 at 9 h 43 min

      Pareil j’ai du voir ce film à l’âge de 10 ans environ la 1ère fois et j’ai cru découvrir un des meilleurs films du monde, une fois adulte je l’ai revu différemment mais on le regarde encore avec un certain plaisir.

       
  2. Patrick

    8 avril 2017 at 9 h 45 min

     » C’est un cinéma complètement désuet, dépassé, archaïque, mais qu’on peut revisiter avec un sourire nostalgique aux lèvres. »

    Possible mais dans quelques années on peut se demander ce que regarderont les curieux des vieux films des trucs comme Commando ou des films quasi similaires de super-héros actuels.

     
    • walkfredjay

      8 avril 2017 at 9 h 48 min

      Il est certain que les plaisirs coupables du style « COMMANDO » auront toujours un cachet supérieur aux orgies de CGI des films d’action actuels, qui n’impriment absolument pas la mémoire et ne génèrent aucune émotion, pas même l’envie d’en rire.

       
      • Patrick

        8 avril 2017 at 9 h 57 min

        🙂

         
  3. Seb

    8 avril 2017 at 10 h 13 min

    Curieusement je ne l’avais pas trop aimé la première fois, manquant peut-être un peu de recul face au côté très cartoonesque de la chose. Mais à la revoyure ce fut le pied total: un pur moment de bourrinage mis en scène avec beaucoup de classe et de gnaque, mine de rien. Alors oui, on peut parler d’un cinéma « ringard » mais ironiquement je trouve que ce cinéma-là prend de plus en plus de valeur avec les années, à l’heure où le grand public est gavé d’action aseptisée et essentiellement conçue par des rats d’ordinateur tandis que le reste de l’équipe flâne devant un écran vert..:

     
  4. Miguel

    8 avril 2017 at 10 h 48 min

    « Commando » K7 d’or des soirées VHS, Pizza, Kro. Toute une époque 🙂

     
  5. Edmond

    8 avril 2017 at 11 h 01 min

    Dans le rôle du méchant, sorte de biker affublé d’un horrible petit gilet de laine, Vernon Wells est d’une colossale nullité.
    Je suis désolé , mais le gilet en laine dd Vernon Wells est tout a fait seyant ………….pour descendre la poubelle 😀
    De plus , il n’est pas d’une Kolossale nullité , mais à mon avis , il force le trait sciemment

     
  6. JICOP

    8 avril 2017 at 11 h 42 min

    Un des classiques du film d’action des 80’s .
    Une orgie de petarades decomplexee ou Schwarzie est comme un poisson dans l’eau .
    C’est une bande dessinee bien foutue ou l’on retrouve avec plaisir Vernon Wells, toujours en mode crypto-gay apres les escapades motorisees de  » Mad Max 2  » .

     
    • Kinskiklaus

      8 avril 2017 at 12 h 33 min

      Si vous voulez échanger entre quatre yeux avec le biker Vernon Wells sur son côté crypto-gay, sachez bonnes gens qu’il sera membre du jury et qu’il dédicacera pour les plus courageux d’entre vous son horrible petit gilet en laine à qui le lui demandera. Ça se passera au fameux Bloody Week-End fin mai à Audincourt lors de la huitième édition du festival international du film fantastique. C’est dans le Doubs. Alors les gars, on fait moins les malins, hein ?

       
      • JICOP

        8 avril 2017 at 12 h 42 min

        Je suis desole Klaus .
        Les echanges de Wells avec son protege sur sa moto etaient explicites , surtout quand le jeune ephebe se prend le boomerang d’acier dans le front .
        Quand a son look dans  » commando  » , il serait parfait dans les folles nuits de Castro Street a San Francisco .
        Surement des roles de composition …comment pourrait il en etre autrement 😉

         
  7. walkfredjay

    8 avril 2017 at 12 h 40 min

    Euh… Entendons-nous bien. Quand je dis « horrible », c’est à prendre au second degré, bien sûr ! Eh eh eh !

     
  8. Kinskiklaus

    8 avril 2017 at 13 h 22 min

    Ah mais moi, je ne me prononce pas Jicop, je reste dans mon p’tit coin. Peinard. Avec un petit peu de chance, il bifurquera par le parisien Metaluna Store. Faut assumer, les gars !

     
  9. Simon95

    8 avril 2017 at 14 h 38 min

    J’en m’en souviens comme d’un film d’une kolossale nullité. C’est sûr.

     
  10. Marc Provencher

    10 avril 2017 at 14 h 00 min

    En observant l’affiche, je me rends compte que le tagline est incomplet.

    « Somewhere, somehow, someone is going to pay. It doesn’t matter who. »

    Voilà, c’est-tu pas mieux comme ça ?

     
  11. Kinskiklaus

    10 avril 2017 at 14 h 53 min

    J’en sais rien, je ne parle pas le français québécois.

     
  12. Corey

    10 avril 2017 at 16 h 47 min

    Stallone, je supporte encore, mais Schwarzie… Je peux pas. J’ai échappé à ça dans les années 80, moi c’était plutôt Bebel et Bronson !

     
  13. Simon95

    16 avril 2017 at 17 h 26 min

    Je suis en train de le regarder sur RTL9. C’est assez consternant, même s’il est moins mauvais de prévu. Malgré tout, Rambo, à côté c’est du Bergman.

    Surtout, je trouve ce type de films irresponsables. Le fétichisme des armes, porté à un tel point (poing) a un impact sur les esprits faibles.
    Pour ma part, j’estime que ces films de type Rambo ont eu un impact négatif et ont engendré le djihadisme.

     
    • Kinskiklaus

      16 avril 2017 at 18 h 16 min

      « Pour ma part, j’estime que ces films de type Rambo ont eu un impact négatif et ont engendré le djihadisme. » Bien dit Simon ! Et n’oublions pas l’impact négatif de « Priscilla, folle du désert » qui a transformé des millions d’hétérosexuels en travestis. Bref, soyons sérieux cinq minutes. Après, chacun ses opinions, pour ma part, je trouve cette thèse absolument ridicule.

       
      • Simon95

        17 avril 2017 at 9 h 05 min

        Ben, je vous plains de n’avoir pas compris cela.
        Le type de gauche, son fusil en l’air, vous croyez qu’il n’est pas gavé de films américains débiles, type Commando ?
        http://bit.ly/2pssMeH

         
      • walkfredjay

        17 avril 2017 at 9 h 13 min

        Évitons tant que possible ce genre de dispute stérile autour d’un sympathique navet datant de plus de 30 ans ! Ce n’est pas trop l’esprit maison. Merci…

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :