RSS

« HELTER SKELTER » (1976)

09 Avr

helterÉcrit et tourné « à chaud », quelques années à peine après les événements qu’il décrit, le téléfilm « HELTER SKELTER » relate le procès de Charles Manson et de sa « famille », à la suite des meurtres rituels de l’actrice Sharon Tate et de six autres personnes à L.A..

Le scénario, basé sur le livre du procureur (George DiCenzo) qui fit condamner les fanatiques, prend trois copieuses heures pour disséquer l’engrenage fatal, utilisant les minutes du procès en guise de dialogue. C’est donc extrêmement réaliste, au détriment de l’efficacité narrative. Car si le thème est passionnant, le film lui, lasse assez vite l’intérêt par son aspect visuel délibérément ingrat et par le manque de relief des comédiens, tout à peu près inconnus et dépourvus de personnalité.

On alterne les interrogatoires, l’enquête des flics de terrain et des journalistes, les dépositions devant le juge, etc. Heureusement, de temps en temps, Steve Railsback parvient à apporter un peu d’énergie au processus : il compose un Manson d’un réalisme inouï, à la fois clownesque et méphistophélique et certains de ses gros-plans sont vraiment effrayants. Parmi les autres comédiens, on reconnaît Marilyn Burns (« MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE ») en membre de la secte qui finira par trahir les siens, et des visages familiers comme David Clennon ou Roy Jenson et Paul Mantee, que Gries venait d’employer au cinéma dans « L’ÉVADÉ ».

Long, embrouillé, parfois confus, « HELTER SKELTER » vaut d’être vu pour son contenu documentaire et l’authenticité de son visuel. C’est un idéal complément à la récente série TV « AQUARIUS » couvrant les mêmes faits.

helter2

STEVE RAILSBACK ET MARILYN BURNS

À noter qu’une voix « off » lors de l’épilogue, s’inquiète d’une possible « descendance » à la barbarie sanguinaire de Manson. Quarante ans plus tard, force est d’admettre qu’on avait effectivement raison de se poser la question…

Publicités
 

3 réponses à “« HELTER SKELTER » (1976)

  1. JICOP

    9 avril 2017 at 12 h 32 min

    L’histoire de ce cingle et de sa troupe de degeneres .
    Pour comprendre en sus ce qui est arrive a la malheureuse Sharon Tate , enceinte de Roman Polanski …
    En sachant qu’a l’epoque des Americains avaient lance a Polanski qu’il l’avait bien cherche , ayant tourne peu avant un film sur le diable , le classique  » Rosemary’ baby  » … toute une epoque . 😦

     
  2. walkfredjay

    9 avril 2017 at 12 h 34 min

    Dire que Manson est toujours vivant et (heureusement) en taule !

     
  3. Daniel

    9 avril 2017 at 21 h 14 min

    Je ne connais pas ce film mais je me souviens d un remake ( ou adaptation tv ) particulièrement gore ou quasiment rien ne nous était épargné avec une diffusion très tardive le soir.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :