RSS

HAPPY BIRTHDAY, CHARLES !

12 Avr
NAPIER

CHARLES NAPIER (1936-2011), SECOND RÔLE AUX 200 FILMS ET TÉLÉFILMS, BEAUCOUP VU EN PLOUC OU EN SHÉRIF VÉREUX.

Publicités
 
25 Commentaires

Publié par le 12 avril 2017 dans ANNIVERSAIRES

 

25 réponses à “HAPPY BIRTHDAY, CHARLES !

  1. JICOP

    12 avril 2017 at 9 h 11 min

    Vous avez demande un redneck borne ou un flic idiot , ne quittez pas , Napier deboule avec sa machoire carree .
    Hilarant dans un episode de  » Star Trek  » ou il joue un hippie de l’espace dont la tenue aurait fait palir le Sean Connery de  » Zardoz  » ( vous situez un peu 🙂 ) .
    Plus quelques tripotagesde gros nenes chez Russ Meyer et le tour est joue .
    A se plier de rire en leader du groupe de country ridiculise par les blues brothers dans le film du meme nom .
    Je l’adore le Charles .il manque .

     
    • Miguel

      12 avril 2017 at 20 h 05 min

      Dans cette épisode de Star Trek, il a bien du mérite d’assumer ce rôle d’Assurancetourix du cosmos avec sa space Stratocaster à cordes holographiques et ses balades assommantes qui nous donne très vite envie de le voir se faire téléporter dans le vide. 🙂

       
  2. Thomas

    12 avril 2017 at 11 h 29 min

     
  3. Patrick

    12 avril 2017 at 11 h 41 min

    Connu aussi pour son rôle de Murdock dans Rambo 2 ou il incarne savoureusement un salopard.

     
  4. Thomas

    12 avril 2017 at 12 h 09 min

    Il était aussi l’acteur fétiche de Russ Meyer et Jonathan Demme

     
  5. Kinskiklaus

    12 avril 2017 at 13 h 40 min

    Yep, meme si je l’ai vu dans quantités de films, j’en reviens toujours au « Supervixens » de Russ Meyer. Il faut le voir défoncer une porte avec une violence et une rage inouïes, scène très marquante dans mon parcours de cinéphile. Je me souviens aussi de lui dans un obscur et malgré tout honnête film, « L’invasion des cocons » du besogneux Fred Olen Ray. Charles Napier, une vraie gueule: on la voit, on ne l’oublie jamais.

     
    • JICOP

      12 avril 2017 at 14 h 24 min

       » Il faut le voir défoncer une porte avec une violence et une rage inouïes  » . Dans un film de Russ Meyer . Intéressante perspective Freudienne mon cher Klaus 🙂

       
      • Kinskiklaus

        12 avril 2017 at 17 h 00 min

        Et après, on ose dire que j’ai les idées mal placées ! Ah, Jicop…

         
  6. walkfredjay

    12 avril 2017 at 13 h 42 min

    Et il s’était fait étriper et suspendre aux barreaux dans « LE SILENCE DES AGNEAUX ».

     
    • Kinskiklaus

      12 avril 2017 at 13 h 53 min

      Oui, j’avais complètement oublié sa prestation dans le film de Demme.

       
  7. Edmond

    12 avril 2017 at 20 h 48 min

    Revu récemment dans l’agence tous risques dans un rôle de militaire roulé dans la farine par les membres de la dite agence

     
  8. Kinskiklaus

    22 mai 2017 at 17 h 43 min

    L’intégrale « Starsky et Hutch », voilà ce que je regarde en ce moment en VO. Un pur régal. Dans l’épisode qui vient de se terminer, l’ami Charles Napier y campait un rôle de prêtre. Nan, je blague : un violeur et un tueur.

     
    • JICOP

      22 mai 2017 at 18 h 10 min

      Ah le generique original de  » Starsky et Hutch  » : fabuleux de tension et malheureusement eclipse par le pietre generique chante en France , desamorcant du meme coup d’entree le cote badass 70’s de la serie …dommage .

       
  9. walkfredjay

    22 mai 2017 at 18 h 21 min

    Starsky sans la voix de Balutin ! Quel soulagement ça doit être.

     
    • Kinskiklaus

      22 mai 2017 at 18 h 27 min

      Ça marche aussi pour Francis Lax ! Mais je l’aimais bien dans mes lointains souvenirs, la Vf. J’ai hésité mais je ne regrette pas mon choix : j’ai l’impression de regarder la série avec un autre œil. De toute façon, hormis pour les westerns spaghetti (aux multiples coproductions) et les Terence Hill /Bud Spencer, quand je le peux, je regarde tout en VO sous titrée depuis au moins dix ans.

       
  10. Kinskiklaus

    22 mai 2017 at 18 h 23 min

    Le générique français a bercé mon enfance comme celle de nombreux gosses mais en VO, tout est tellement mieux. Je retrouve dans l’ambiance de cette série tout ce que j’aime des années 70: l’ambiance, les rues crasseuses, la musique presque omniprésente très « Shifrinienne », les fringues qui tuent etc. Je n’avais jamais revu cette série depuis l’époque où je peinturlurais mes couches de Picasso, je craignais qu’elle ait mal vieilli, il n’est est rien. Je me régale comme un p’tit fou !

     
    • JICOP

      22 mai 2017 at 18 h 35 min

      Et les bagnoles de l’epoque , dont la fameuse Ford Gran Torino 75 de Starsky …

       
  11. Kinskiklaus

    22 mai 2017 at 18 h 50 min

    Beaucoup de Chevrolet également ! Tout, j’aime tout ! Et parmi les multiples plaisirs offerts, celui de voir au gré des épisodes des têtes bien connues comme aujourd’hui Charles Napier. Une question pour ceux qui fréquentent ce blog et qui avaient au moins 15 ans lors de la première diffusion française : « Starsky et Hutch » était-elle une série novatrice à l’époque ou juste dans l’air du temps ? Merci !

     
    • JICOP

      22 mai 2017 at 18 h 59 min

      J’etais mome a l’epoque mais des cousins plus ages m’avaient dit que la serie tranchait avec d’autres series du meme tonneau : plus violente , plus realiste et avec des themes plus tranches .
      D’ailleurs meme aux Etats-Unis , la serie etait consideree comme tres violente .

       
      • Kinskiklaus

        22 mai 2017 at 22 h 07 min

        Merci mon Jicop ! Je me posais justement la question quant à la violence, à certains dialogues assez crus mais aussi de la drogue assez présente dans certains épisodes. Par moments, la musique aidant, on pourrait se croire au croisement d’un « Inspecteur Harry » et d’un « French Connection » format télé. A noter, l’épisode vu aujourd’hui était écrit par un certain…Michael Mann.

         
  12. Daniel

    22 mai 2017 at 22 h 07 min

    Et Jicop a bien raison : cette série a enterrée toutes les autres du genre policier : fini les costards bien propres , le héros modèle de la société , la police parfaite ; le film  » Serpico » est passé par là ! J avais quinze ans en 1978 et cette série avait été un choc : le flic a papa a été immédiatement relégué aux oubliettes , ouf on en avait fini avec les sermons de Karl Malden dans  » Les rues de San Francisco’ , Telly Savalas dans  » Kojak » pouvait devenir coiffeur , le brave William Conrad dans  » Cannon »pouvait enfin cesser de courir : Starsky et Hutch ont déboulé sur l écran et la série policière a changé et nous , les jeunes , on a enfin trouvé une série qui nous parlent …phénoménal comme le succès de ces deux flics modernes . Une institution , la messe du 20h30 le samedi soir , l évènement de la semaine pour les collégiens que nous étions…nostalgie ! Je n ai jamais revu  » Starsky et Hutch » depuis ce temps…et j en viens à le regretter ! Aujourd hui David Soul ne va pas très bien mais Glaser est toujours là pour le soutenir…..il n y a pas de secret : l alchimie entre ces deux acteurs ( amis a l écran et a la ville) a fait pour au moins cinquante pour cent du succès de la série …et j ai failli oublier l humour omniprésent entre deux fusillades…et Huggy l indic sympa ! J ai vu le film ( avec Ben Stiller ) rien que pour revoir nos deux héros dans un caméo ! Et si tout cela n a pas trop vieilli , ça me fait plaisir de l apprendre .

     
    • walkfredjay

      23 mai 2017 at 8 h 22 min

      Il ne faut pas mettre « KOJAK » dans le même panier. Les deux premières saisons de la série sont réalistes, parfois âpres et dépourvues de sentimentalisme. Certains des meilleurs épisodes rappellent Lumet.

       
      • Kinskiklaus

        23 mai 2017 at 8 h 52 min

        Lumet, ça donne plutôt envie ! Quasiment plus aucun souvenirs de Kojak que je regardais vers l’âge de sept ans. En voilà un acteur très intéressant, Telly Savalas, malheureusement trop souvent « réduit » à cette série mythique.

         
      • JICOP

        23 mai 2017 at 10 h 27 min

        Ah ça oui quand Kojak fourrait ses sucettes dans sa bouche , c’était d’une violence .
        Et je ne m’étendrais pas sur les beignets enfournés par Stavros dans le commissariat … 😉

         
  13. Kinskiklaus

    22 mai 2017 at 22 h 38 min

    Merci Daniel ! Pour le film, j’avais tenu 10 minutes : affligeant !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :