RSS

« LE LOUP DES MERS » (1993)

13 Avr
WOLF

CHARLES BRONSON ET CHRISTOPHER REEVE

Déjà adapté pour le cinéma par Michael Curtiz (« LE VAISSEAU FANTÔME » en 1941, avec Edward G. Robinson), le roman de Jack London, « LE LOUP DES MERS » donne ici lieu à un téléfilm bien écrit et intelligemment casté, tourné avec les moyens du bord (c’est le cas de le dire) par le vétéran Michael Anderson (« ORCA », « L’ÂGE DE CRISTAL »), mais étonnamment authentique. Les nombreuses séquences sur le pont du bateau par exemple, sont toutes filmées avec un fort tangage incessant qui semble des plus réels.WOLF2

Après un naufrage, le mondain et oisif Christopher Reeve et la jolie voleuse Catherine Mary Stewart sont recueillis à bord du ‘Ghost’, navire du capitaine Wolf Larsen (Charles Bronson), despote violent haï de son équipage. C’est l’étude du caractère éminemment complexe et contradictoire de cet individu qui est au cœur du film : brute sadique et insensible, c’est aussi un homme cultivé, lecteur insatiable de poésie, de philosophie et de sciences. Il n’a qu’une obsession, retrouver et tuer son frère, surnommé… ‘Death’, mais il devient progressivement aveugle, ce qui le rend vulnérable aux mutineries qui se fomentent dans l’ombre. Les confrontations entre Reeve, qu’on voit changer peu à peu, et Bronson qui joue au chat et à la souris avec lui, sont bien dialoguées et passionnantes. L’un prenant un plaisir pervers à voir l’autre s’endurcir, céder à la violence pour survivre. Les deux acteurs sont excellents chacun dans leur registre et c’est un bonheur de voir un Bronson de 72 ans, enfin sortir de son non-jeu routinier, pour prendre un vrai personnage à bras-le-corps et lui donner une véritable épaisseur. Même s’il paraît un peu âgé par moments, son passé cinématographique joue pour lui, et il a plusieurs moments vraiment étonnants d’intensité. « Je préfère régner en enfer que servir au paradis », répète-t-il plusieurs fois au cours du film. Autour des deux protagonistes, liés par cette étrange relation frisant le SM, de bons seconds rôles comme Clive Revill en immonde cuistot affublé de toutes les tares, Len Cariou en médecin humain ou Marc Singer en marin insoumis.

« LE LOUP DES MERS » demeure malgré tout un téléfilm, tourné en plans serrés, sans réelle ampleur, en dépit de nombreux plans de coupe sur le bateau en pleine mer, apparemment « piqués » à un autre film. C’est sa limite. Mais le comeback inespéré de Bronson en tant que comédien plutôt qu’en icône vengeresse, vaut largement le coup d’œil, d’autant plus qu’il retournera ensuite à sa routine policière jusqu’à son dernier film, six ans plus tard.

WOLF3

CHRISTOPHER REEVE, LEN CARIOU ET CHARLES BRONSON

Advertisements
 

45 réponses à “« LE LOUP DES MERS » (1993)

  1. lemmy

    13 avril 2017 at 8 h 44 min

    Mais où trouver ce téléfilm ?!

     
    • walkfredjay

      13 avril 2017 at 8 h 48 min

      Pour les anglophones, on le trouve en Allemagne (Amazon), dans une édition récente qui comporte la version originale, mais aucun sous-titre. Image et son corrects.

       
  2. Kinskiklaus

    13 avril 2017 at 12 h 20 min

    Très honnêtement, je n’ai encore jamais vu Charley dans un de ses films post-bistouri et mon petit doigt me dit que je ne m’en porte pas plus mal…

     
    • walkfredjay

      13 avril 2017 at 12 h 28 min

      Il a fait bien pire que celui-ci en tout cas !

      Pour moi, le vrai Bronson a achevé sa carrière avec « LE BAGARREUR » en 1975. Après, c’est autre chose… Moins intéressant, moins original… Et le bistouri, comme tu dis, n’a rien arrangé.

       
  3. lemmy

    13 avril 2017 at 12 h 35 min

    Il a commencé le bistouri au début des années 80, se faisant beau pour brandir des instruments contondants dans « Le justicier de minuit ». Tu n’as vu aucun de ses films après cette période, Kinskiklaus ?

     
    • Kinskiklaus

      13 avril 2017 at 13 h 46 min

      Non lemmy, aucun de ses films après son passage sur le billard. Même gamin, j’étais conscient de leur réputation. Je ne dis pas qu’ils sont tous mauvais (tout est subjectif), je dirais juste que je n’ai pas envie de voir Bronson sombrer dans des Seagaleries. Chronologiquement, je me suis arrêté à « Un justicier dans la ville 2 » qui date de 1982. Après, je fais un blocage.

       
      • walkfredjay

        13 avril 2017 at 13 h 50 min

        C’est juste après qu’il est allé chez le bon docteur ! Tous ses films ne sont pas nullissimes, mais c’est lui qui n’est plus le même. Son légendaire « underplay » s’est mué en absence pure et simple, et comme il est assez âgé, l’action se réduit à portion congrue de film en film… Quel dommage qu’il n’ait pas opté pour des vrais rôles de « vieux » !

         
  4. JICOP

    13 avril 2017 at 13 h 42 min

    Merde il a fait du bistouri le Charley .
    C’est Jill Ireland qui l’a pousse ? .
    Il y a quand meme des films sympa apres 75 quand meme .
    Moi j’aime bien  » le justicier de minuit  » , une sorte de plaisir coupable .

     
  5. Kinskiklaus

    13 avril 2017 at 13 h 52 min

    Je n’ai encore jamais vu  » The indian runner » ceci dit et celui-ci me fait de l’œil depuis des années.

     
    • JICOP

      13 avril 2017 at 13 h 57 min

      Je l’ai vu a sa sortie , un bon souvenir .
      Bronson y est tres bien dedans .

       
  6. walkfredjay

    13 avril 2017 at 14 h 13 min

    Oui et pour cause : il joue un rôle de « vieux » !

     
  7. Daniel

    13 avril 2017 at 16 h 19 min

    Bistouri…bistouri…! Encore une fois je demande des preuves concrètes et je me fie toujours a sa dernière photo prise par un paparazzi lorsqu il déambule hagard , cheveux en pétard ( moumoute, moumoute.? il y a des témoignages ? ) et en peignoir dans les rues ! Curieusement mêmes images pour Peter Falk totalement perdu au milieu de la circulation …tous deux malades bien évidemment. Alors si Bronson est passé par la case  » bistouri » son chirurgien devrait paser par la case  » prison » ! Sinon il m arrive de jouer au jeu  » avant-après  » avec différentes personnes , dont certaines n ont jamais entendu parler de l acteur , et à ce jour aucun ne voit de nettes différences sinon de maquillages appuyés pour certaines photos. Ils sont tous bigleux ? On sait tout des différentes opérations qu ont pu subir certaines stars de l époque ( surtout féminines ) mais jamais rien sur Bronson….alors j attends un témoignage ….pour changer mon avis.

     
    • lemmy

      13 avril 2017 at 16 h 31 min

      Compare entre « Death Wish 2 » et « Le justicier de minuit », c’est flagrant. Michael Winner a même persiflé que Bronson avait fait une retouche avant le premier Death Wish. Pas mal de grands machos l’ont fait, Cooper, Wayne, Mitchum… Eastwood…

       
      • walkfredjay

        13 avril 2017 at 16 h 42 min

        Dans « DEATH WISH 3 » il est complètement bouffi et lissé. Et ce n’est pas qu’une question de prise de poids ! Dans certains plans de ses films des eighties, on aperçoit les cicatrices caractéristiques le long de ses oreilles.
        Mais hormis les mémoires de Michael Winner dont parle Lemmy, il n’existe pas d’autre « témoignage » et je pense que rien ne saura te convaincre, Daniel. That’s life !

         
  8. Corey

    13 avril 2017 at 16 h 48 min

    Comme Daniel, j’ai toujours douté de cette histoire de chirurgie esthétique, dont je n’avais jamais entendu parler à part ici. Et même en revoyant ces deux films, j’ai du mal à m’en convaincre. Qu’il soit un peu « bouffi »n’est pas forcément un preuve. Un traitement médicamenteux peut aussi en être l cause. Et sinon, j’ai très envie de voir ce téléfilm que je ne connaissais pas du tout !

     
    • walkfredjay

      13 avril 2017 at 16 h 59 min

      Une petite notule sur la fiche du film « LE JUSTICIER DE MINUIT » sur IMDB :

      « Charles Bronson had plastic surgery in order to make himself look young enough to play Leo Kessler. Bronson was sixty-one years of age when he appeared in this movie ».

       
  9. Daniel

    13 avril 2017 at 17 h 31 min

    IMDB….bien mais pas convaincu et Winner….alors je ris…je ris ! Donc je resterais l ultime résistant au faciès de Bronson car demain quelqu un nous certifiera que Peter Graves a été un adepte de la chirurgie..si…si…Donc je me répète : des preuves , des preuves ! Même doutes , sérieux doutes, concernant les noms cités par Lemmy ! Apparemment une photo réaliste ne vous suffit pas…dommage ! Je me souviens aussi d une photo récente de Eastwood pour un grand magazine ou il était plus ridé qu un vieux rocher …probablement le même  » chirurgien  » que pour Bronson. Et comme dit Corey :  » bouffi ne signifie pas opération esthétique  » d ailleurs j ai jamais entendu ce genre de réflexion : Tu es bouffi ! Tu sors de chirurgie du visage ? . Je sais que je ne vais pas vous convaincre mais si je pouvais avoir le bénéfice du doute ce serait pas mal ! Un jour, amis, nous saurons la vérité et là….des têtes tomberont ………la mienne peut etre !

     
    • lemmy

      13 avril 2017 at 19 h 58 min

      Eastwood n’a fait qu’une toute petite retouche il y a des années pour les poches de ses yeux.

       
  10. walkfredjay

    13 avril 2017 at 17 h 36 min

    C’est drôle ce débat récurrent ! Eastwood a bel et bien fait un gros lifting à l’époque de son film avec Wolfgang Petersen (dont le titre m’échappe), mais les liftings ça ne dure pas éternellement et il a retrouvé ses rides deux ou trois films plus tard. 🙂

     
    • Marc Provencher

      13 avril 2017 at 18 h 26 min

      À chaque fois que j’entends parler de ces histoires de liftings et de chirurgie, je ne peux m’empêcher de penser au prémonitoire ‘BRAZIL’.

       
    • JICOP

      13 avril 2017 at 18 h 41 min

       » Dans la ligne de mire  » le Petersen . 😉

       
    • Corey

      15 avril 2017 at 1 h 39 min

      Quelles sont tes sources ? J’ai beau avoir vu et revu les films d’Eastwood de cette époque (ma préférée), je n’ai jamais rien remarqué ! Alors que pour le lifting de Sheila, je n’ai aucun doute…

       
      • walkfredjay

        15 avril 2017 at 8 h 48 min

        Je n’ai aucune « source », à part ma mémoire. Je me souviens du « PREMIÈRE » américain (aujourd’hui disparu) qui était sorti à l’époque avec un grand portrait de Clint et cela m’avait sauté aux yeux. Même chose pour Redford au moment de la sortie de « SPY GAME » : lifting radical. Mais tout ça n’a pas grande importance. Cela fait partie de la vie normale des stars de cinéma depuis toujours et si cela leur fait gagner une dizaine d’années dans un certain emploi, pourquoi pas ?

         
  11. Daniel

    13 avril 2017 at 18 h 46 min

    Alors si on fait un lifting ( par doses ) et qu on ne fasse pas d injections régulières , je ne comprends plus rien ! Genre  » tiens, je vais enlever mes rides juste pour un film » ! Là encore : pas convaincu ! Surtout que si tu parles de  » Dans la ligne de mire » et en regardant les photos du film je ne vois rien de bluffant …sauf peut etre l affiche …tout comme l affiche du  » Loup de mer’ oû Bronson est bien plus  » lisse » que dans le film et si on prend ça en considération pour d éventuelles opérations alors là …on va très…très loin ! Sinon et plus sérieusement j ai vu  » Le loup des mers » il y a bien longtemps et cela avait été une heureuse surprise ( n étant pas un fan absolu de Bronson , quel plaisir de le voir enfin démontrer tout son talent d acteur car il était bon comédien , dommage que cela ne soit pas assez dit ) mais je me demande si ce tvfilm n a pas pris un sérieux coup de vieux car à l époque c était déja bien tristounet en terme d images.

     
  12. Kinskiklaus

    13 avril 2017 at 18 h 58 min

    J’ai tendance à me ranger du côté de l’ami Daniel. Tiens Daniel, tu ne veux pas nous parler de la crème évolutive révolutionnaire qu’employait Michael Jackson ?

     
  13. Patrick

    13 avril 2017 at 19 h 50 min

    Jamais vu ce téléfilm mais le roman de London m’avait marqué.

     
  14. Corey

    15 avril 2017 at 12 h 37 min

    Bon, ce sont juste des impressions, alors. Je me demande si tu ne ferais pas une petite fixette sur les supposés lifting des acteurs… J’ai beau regarder des photos avant/après, d’Eastwood comme de Redford, je ne vois pas l’ombre d’une différence. Alors qu’un lifting, même réussi, ça se voit, par exemple celui de Johnny Halliday.

     
    • walkfredjay

      15 avril 2017 at 12 h 45 min

      Le débat restera donc ouvert… Mais honnêtement, je ne pense pas faire de fixette. Pas sur ça, en tout cas !

       
      • JICOP

        15 avril 2017 at 12 h 58 min

        En tout cas sur Ophélie Winter , ça se voit 😉
        Bon je plaisante , mais Redford dans  » sous surveillance  » , il y a un léger lifting .
        Fred a raison , si ça peut les faire rester dans la course quelques années encore pour notre bon plaisir et si ça reste discret … difficile d’y resister à Hollywoodland de toute façon .

         
  15. Daniel

    15 avril 2017 at 17 h 46 min

    En même temps il ne faut pas confondre une couverture de magazine ( sérieusement retouchée) ) avec la réalité y compris a une certaine époque et surtout a l occasion de la sortie d un film. Pour être d actualité , toutes les affiches de nos candidats au poste de roi de France sont retouchées ( sauf une ) même celle du plus jeune …c est dire ! Le sujet me semble quasiment clos….vivement un prochain post de Fred sur un acteur a la moumoute présumée…j en salive d avance ( humour , je ne sais pas comment on met les smileys et autres babioles) !!

     
  16. walkfredjay

    15 avril 2017 at 18 h 19 min

    Le smiley c’est deux points, un tiret et une parenthèse fermée. 🙂

     
  17. Kinskiklaus

    15 avril 2017 at 18 h 26 min

    Daniel, c’est moi qui ai lancé le sujet dans un de mes commentaires, résultat nous n’avons quasiment pas parlé du téléfilm dont il était question Personne n’a évoqué la mémoire de Christopher Reeve Certes, ce n’était peut-être pas le meilleur comédien au monde mais je l’ai toujours apprécié dans ses divers rôles. J’éprouve toujours une sorte de tristesse quand je vois sa photo quelque part. J’espère qu’il s’amuse bien en ce moment avec son pote Robin Williams. Deux destins brisés. Enfin bref, je ne voulais pas casser l’ambiance !

     
    • walkfredjay

      15 avril 2017 at 19 h 02 min

      Aucune importance, Kinskiklaus. Ce sujet semble toujours soulever de grandes discussions, même entre amis… Pourquoi ? Mystère. Parce que ça rend les stars plus humaines, sans doute, plus vulnérables.
      Personnellement, je ne cherche à convaincre personne, ce sont des remarques personnelles. Quand on connaît bien un visage et les conséquences d’une opération, on sait où regarder et ce n’est pas très difficile de reconnaître le passage du bistouri. Il est vrai que certains « liftings » sont mieux faits que d’autres et passent inaperçus. En ce qui me concerne, je sais que cela me dérange quand c’est trop flagrant et que ça perturbe la vision d’un film ou la crédibilité d’un personnage. À part ça, chacun fait ce qui lui plaît plaît plaît. 🙂

       
      • Kinskiklaus

        15 avril 2017 at 23 h 03 min

        « En ce qui me concerne, je sais que cela me dérange quand c’est trop flagrant et que ça perturbe la vision d’un film ou la crédibilité d’un personnage ». Idem, j’ai beaucoup de mal maintenant avec Nicole Kidman et plus encore avec Mary Steenburgen et c’est donc aussi ce qui me dérange chez Bronson. Puisque tu remets le sujet sur le tapis, j’ignorais pour Eastwood, en bon gros fan, j’avoue ne l’avoir jamais remarqué. J’imagine que le biographe Patrick McGilligan n’a pas dû le louper dans son ouvrage (ouvrage qui est sur ma pile des livres à lire).

         
      • lemmy

        16 avril 2017 at 17 h 59 min

        Que Bronson ait été ‘tendu’ ne gêne pas ma vision d’un film. Par contre, je me souviens d’avoir été très perturbé par les liftings de Julie Christie et de Redford dans « Sous surveillance », et très très perturbé par Courtney Cox dans « Scream 4 » au point de ne pouvoir suivre le film.

         
      • walkfredjay

        16 avril 2017 at 18 h 11 min

        Et que dire du choc provoqué par le massacre opéré (c’est le cas de le dire) sur Meg Ryan ou Madeleine Stowe ?

         
      • Seb

        16 avril 2017 at 23 h 20 min

        Il paraît que Nicole Kidman aurait stoppé les injections de collagène depuis quelque temps. Je l’ai vu dans l’excellente mini-série Big Little Lies où elle partage l’affiche avec Reese Witherspoon et si elle a peut-être l’air un peu moins effrayante qu’il y a quelques années, la chirurgie esthétique semble l’avoir drainée de l’essentiel de son charme et sa sensualité. Un peu la même impression sur Madeleine Stone qui était devenue méconnaissable vers le début des années 2000 et semble avoir la main un peu moins lourde sur le botox aujourd’hui: le « it » s’est évaporé !

         
  18. Corey

    16 avril 2017 at 12 h 16 min

    On va dire que pour Eastwood, c’est tellement bien fait qu’on voit pas la différence… mais alors, à quoi ça sert ? 🙂

     
    • walkfredjay

      16 avril 2017 at 12 h 33 min

      Ça sert, pour les chef-opérateurs principalement, à bien voir la couleur des yeux cachée par les plis, à retendre les rides du cou peu photogéniques, etc. Ce n’est pas toujours spectaculaire, mais ça tient plutôt de la maintenance !

       
  19. Val

    16 avril 2017 at 18 h 47 min

    J’adore ces questionnements virils sur BDW 2 ! (rire)…
    Plus sérieusement, je n’ai jamais été gênée par les liftings de Bronson, au point d’avoir mis du temps à les remarquer. Je sais, c’est bizarre, mais c’est comme ça.
    Et pour tout dire, je m’en fiche un peu.
    Sinon, à l’approche de l’été, y aura-t-il un post sur les régimes des stars ? 😉

     
  20. Kinskiklaus

    16 avril 2017 at 19 h 00 min

    Et voilà, une fille débarque dans un régiment de mecs et elle fiche la pagaille en nous traitant de tafioles ! (rires!)

     
    • Val

      16 avril 2017 at 20 h 28 min

      Comme le disait un grand philosophe (Groucho Marx, je crois) : « L’homme est une femme comme les autres. » 😀

       
  21. Daniel

    16 avril 2017 at 20 h 45 min

    On a toujours plaisir à voir Christopher Reeve ici et là et on est rarement déçu ! Sans son malheureux accident , je pense qu il aurait eu la possibilité d exprimer son talent encore mieux que ce qu il a fait.. Il reste , a mon avis, le meilleur des Superman. Les films ont vieilli mais lui est resté moderne. Il a ce quelque chose en plus que n ont pas ces successeurs ! Excellent , par ailleurs, dans ‘ La grande évasion , la véritable histoire » .  » Au cinéma nul besoin de chirurgie pour paraître beaucoup plus beau qu on ne l est réellement , il suffit de voir comment dans  » Benjamin Button » ils sont arrivés à rajeunir Brad Pitt avec le minimum d effets spéciaux et un éclairage extraordinaire. C est juste une question d ego. Et plus on est narcissique plus on abuse de la chirurgie alors….vive Claudia !

     
  22. OUAGNOUNI

    21 avril 2017 at 10 h 36 min

    BONJOUR JE VIENS DE DECOUVRIR CE SITE EST CE Q UIL YA MOYEN DE TELECHARGER CES FILMS

     
    • walkfredjay

      21 avril 2017 at 10 h 59 min

      Bonjour. Je n’en ai pas la moindre idée. Probablement…

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :