RSS

« COMANCHERIA » (2016)

14 Avr

Dès les premiers plans de « COMANCHERIA » à la photo légèrement surexposée, on se trouve replongé dans l’ambiance des polars ruraux et ‘hard boiled’ des seventies. Le film s’inscrit ensuite dans les travées d’œuvres plus récentes comme « UN MONDE PARFAIT » ou « NO COUNTRY FOR OLD MEN ». Étonnant d’ailleurs, de constater que ce cinéma si typiquement américain, enraciné dans le passé (le western n’est jamais très loin), est signé par un Écossais !hell

Le scénario suit deux tandems masculins : des frères (Chris Pine et Ben Foster) lancés dans une succession de hold-ups au Texas et des « Rangers » vieillissants (Jeff Bridges et Gil Birmingham) à leurs trousses.

Les frangins évoquent les personnages mythifiés de Jesse et Frank James, des hors-la-loi en guerre contre les banques qui spolient les pauvres et volent leurs maisons et leurs terres. Bridges synthétise les vieux héros de légende à la John Wayne, un pied dans la tombe, mais encore d’attaque.

Le charme du film provient de la caractérisation des protagonistes. Foster est excellent en psychopathe sympathique, prêt à tout pour son frérot, Chris Pine n’a jamais été meilleur qu’en brave type poussé au crime par l’injustice. Les scènes entre les rangers – dépeints comme un vieux couple ronchon – sont très drôles et bien écrites.

« COMANCHERIA », sans jamais s’imposer comme un « film d’action », est lent, mais bien équilibré, laissant la place au suspense, à l’humour, à l’émotion et même à quelques digressions instructives : on y apprend ainsi que le mot « Comanche » signifie « Ennemis pour toujours ». Information qui éclaire la dernière séquence et lui donne tout son sens. On y voit des hommes littéralement fossilisés dans le passé des pionniers, des femmes rêches et endurcies et on y ressent l’omniprésence des armes à feu.

Un film maîtrisé, qui en dit plus long qu’il n’en a l’air, et prône sans prêchi-prêcha la résistance contre un « système » qui réduit les hommes à néant.

Advertisements
 

4 réponses à “« COMANCHERIA » (2016)

  1. Kinskiklaus

    14 avril 2017 at 8 h 34 min

    J’ai beaucoup aimé ce film mais il manque un petit quelque chose pour en faire une oeuvre inoubliable même si certaines scènes marquent l’esprit. A voir de toute façon car largement au dessus de la mêlée des films US proposés ces derniers temps.Cette chronique me donne envie de le revoir. Rien que pour les scènes hilarantes de dialogues entre Bridges et son adjoint, ça vaut le déplacement. Drôle d’atmosphère que cette bobine qui au final, se révèle être d’une infinie tristesse.

     
  2. Daniel

    14 avril 2017 at 17 h 43 min

    Il m a l air bien intéressant ce film. Les espagnols ont donné nombre de noms aux peuplades indiennes ( comanche , apache entre autres ) qui ont tous une signification : comanche signifie étranger ou ennemi ( le pour toujours a certainement été rajouté par la production pour donner plus de force au texte ). Ses noms sont restés pour dénommer une tribu et quelque part c est bien dommage mais c est ainsi et cela ne dérangeait pas John Wayne un peu plus que ça ( humour) et les indiens eux mêmes ont oublié les vrais noms de leur peuplade. Apache ( racaille en mexicain) ne nomme pas une tribu indienne mais un ensemble de tribus qui chacune portait un nom propre quasiment oublié depuis !

     
  3. Kinskiklaus

    14 avril 2017 at 19 h 20 min

    Ennemis pour toujours…Racaille… Non, non et non on a dit qu’on ne parlerait jamais de politique ici ! En tous les cas, oui Daniel, ce film est intéressant.

     
  4. Super nounours

    23 avril 2017 at 19 h 48 min

    Une bonne surprise pour moi. J’ai eu envie de le voir surtout pour Jeff Bridges, impeccable dans son rôle (tout comme les autres). Belle photographie, les deux duos (celui de Jeff et celui des deux frères) fonctionnent bien. De beaux dialogues aussi. Pas vraiment de surprise ici mais une fin douce amère très appréciable. On se laisse porter par ce film lent mais sans aucun ennuis. Et la musique accompagne admirablement l’image.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :